MeeT and TRaVeL MaG n°61 - novembre/décembre 2020

LE SURSAUT PAR MICHEL FORAUD POLOGNE

Au lieu des célébrations qu’elle devait dédier cette année à Chopin et à Jean-Paul II, la Pologne a du affronter une crise sanitaire sans précédent qui a mis à mal son tourisme. Moins impactée cependant que d’autres pays européens, elle prépare activement la reprise pour accueillir les opérations Mice.

A près une excellente année 2019, les acteurs polonais du Mice se préparaient à récidiver en 2020 et ils avaient toutes les raisons d’être optimistes. Et puis, est survenu l’inimaginable, un tsunami sanitaire qui a dès la mi-mars rebattu les cartes et submergé un secteur du tourisme touché de plein fouet par les annonces planétaires de restrictions de circulation des personnes. Confinée derrière ses frontières dès le 14 mars, la Pologne n’a plus accueilli de visiteurs étrangers pendant de longues semaines avant d’autoriser le 17 juin la reprise des vols internationaux, suspendus à nouveau avec la France du 16 au 29 septembre. Depuis le 30 septembre, les vols directs depuis Paris sont de nouveau opérés par LOT Polish Airlines et Air France qui desservent Varsovie et Cracovie (voir fiche pratique en fin de dossier). De plus, la Pologne n’exige aucun test négatif à l’arrivée et n’impose pas de quarantaine aux voyageurs en provenance de l’Union Européenne. Autant de bonnes

PoLoGNe

48

nouvelles qui n’effacent pourtant pas les pertes abyssales que le secteur touristique a connues depuis le printemps et qui risquent d’être encore plus lourdes en fin d’année, la fréquentation n’ayant pas connu de réelle envolée cet automne. Du côté du Mice, c’est le calme plat, aucune opération n’étant à l’ordre du jour selon les agences réceptives locales. Tout est suspendu, en Pologne comme ailleurs, à une fin de la pandémie, ce qui n’est pas gagné aux vues des dernières tendances sanitaires en Europe. Il faudra du temps avant que le Mice en Pologne retrouve des niveaux comparables à ceux de la dernière décennie, tous les acteurs de la filière en sont conscients, mais ils s’activent depuis des mois afin que tout soit prêt pour assurer une reprise en fanfare le jour venu. Varsovie, Cracovie et Lodz, les trois destinations au cœur de ce dossier, sont autant de joyaux qui à deux heures de Paris donneront toujours du sens à un périple incentive.

MEET AND TRAVEL MAG

Made with FlippingBook Publishing Software