MeeT and TRaVeL MaG n°50 - juillet/août 2018

retour gagnant PAR MICHEL FORAUD maroc

La terrasse du Riad Fès

MaRoC

A défaut d’avoir décroché la Coupe du Monde de Football 2026, le Maroc voit sa fréquentation touristique s’envoler. Les étrangers s’y bousculent, les grands projets y fleurissent et les opérations Mice s’y multiplient. Une destination à redécouvrir.

40

L a mise en service imminente du TGV entre Tanger et Casablanca va propulser le Maroc dans une nouvelle ère. Grâce à cette ligne à grande vitesse – une 1 ère sur le continent africain – il suffira de 2h10 contre 5h00 jusqu’alors pour relier les deux villes via Rabat. Un gain de temps appréciable qui devrait renforcer les liens entre des régions qui portent la croissance économique du pays et qui concentrent les plus gros projets structurants. C’est vrai à Tanger, une ville en pleine effervescence qui fait un retour fracassant sur le marché touristique, aux portes de Tanger Med, le plus grand port au nord de l’Afrique ; c’est encore vrai à Casablanca, la capitale économique du royaume qui n’en finit plus de se développer ; c’est enfin vrai à Rabat, la capitale politique qui se découvre une nouvelle passion pour le tourisme et la culture. Trois zones qui sont évidemment au cœur des ambitions royales de propulser le Maroc parmi les grandes destinations touristiques internationales. Ambition d’autant plus pertinente que le royaume regorge de stations dont l’aura internationale est forte, Marrakech bien sûr, mais aussi Fès, Agadir, Essaouira ou Ouarzazate. Toutes sont partie prenante du plan Vision initié par le Roi Mohammed VI, toutes sont lancées dans une stratégie

de montée en gamme qui cible la clientèle internationale – américaine et chinoise notamment (cette dernière est désormais dispensée de visa) – laquelle manifeste de plus en plus d’intérêt pour le Maroc. Et si les individuels sont nombreux, les groupes Mice ne sont pas en reste, ignorant les réserves sécuritaires encore trop souvent évoquées par les annonceurs européens, surtout les français. Après une année 2017 plutôt bonne, 2018 s’annonce en forte hausse sur ce segment, preuve que le Maroc opère bien un retour gagnant sur le marché.

MEET AND TRAVEL MAG

Made with FlippingBook flipbook maker