Journal C'est à Dire 163 - Février 2011

28 février 2011 N° 163

Le journal du Haut-Doubs

1, RUE DE LA BRASSERIE - B.P. 83 143 - 25503 MORTEAU CEDEX - T ÉL . 03 81 67 90 80 - redaction@groupe-publipresse.com I NFORMAT ION - R ÉDACT ION - PUBL I C I TÉ - ANNONCE S

Cantonales 2011 La bataille du Haut-Doubs

S O M M A I R E

Un notaire devant la justice. Michel Mouchtouris a quitté Morteau pour Neuilly- sur-Seine il y a un an. Le parquet de Nanterre vient d’ouvrir une enquête pour en savoir plus sur les pratiques jugées “peu orthodoxes” du notaire. (page 4) 500 euros par mois pour vivre. À 53 ans, après avoir été soignée pour un cancer, Béatrice Drezet se retrouve aujourd’hui sans emploi, dans une situation précaire. Elle interpel- le les autorités. (page 12) La mosquée ouvre ses portes. Qui sont les musulmans du Plateau de Maîche ? Pour combattre les clichés et dans un souci de découverte de l’autre, la mosquée de Maîche s’est ouverte aux colonnes de C’est à dire. (page 24) Carcasses au fond du gouffre. Au Bizot, au fond d’un gouffre croupissent des car- casses de voitures. À Chamesey, c’est la station d’épu- ration qui est hors d’usage… Petit tour d’horizon des points noirs de la pollution dans le Haut-Doubs. (page 28) Gagner plus sans bosser plus… Jamais le taux de change n’avait été aussi avanta- geux que ces derniers mois pour les travailleurs frontaliers. Revers de la médaille : quand le franc suisse est fort, les exportations suisses plongent. (page 38)

LES CANDIDATS DU HAUT-DOUBS SE DÉVOILENT

(Dossier pages 17 à 21)

Made with FlippingBook Annual report