MeeT and TRaVeL MaG n°68 - Juin/juillet/août 2022

Égypte Maurice Hauts-de-France

JUIN / JUILLET / AOÛT 2022

NuMéRo 68

Rendez-vous pour votre prochain séminaire ?

auborddemer

auvert

©Thierry Houyel

©Arnaud Poirier

www.normandie-meetings-and-events.com

Liliana MAZILU meetings@normandie-tourisme.fr

éDiTo Rien ne va plus dans les aéroports. Paralysés par la pandémie qui les a vidés de leurs passagers pendant deux ans, voilà qu’avec la reprise – beaucoup plus rapide que prévue – l’affaire vire au cauchemar. Tous les grands aéroports internationaux souffrent d’un manque de personnels, beaucoup de salariés du secteur ayant déserté durant la pandémie – 15 à 20% selon Thomas Juin, le président de l’Union des aéroports de France –. Peu d’entre eux ont été remplacés – il faut 6 mois pour former un agent de sécurité – ce qui a eu pour conséquence l’annulation de nombreux vols au cours des derniers mois, notamment au Royaume-Uni et aux États-Unis, et surtout des attentes interminables inf ligées aux passagers à l’enregistrement, au contrôle des bagages et même aux guichets de police comme c’est le cas régulièrement à CDG. L’été promet d’être chaud dans les grands aéroports, il conviendra de faire preuve de patience et il n’est pas exclut que les passagers soient convoqués sur place trois heures avant leur vol, au risque de le manquer. Si l’on ajoute à ce tableau la hausse des billets due à l’envolée du pétrole, on aurait pu s’attendre à ce que les passagers se détournent de l’avion. Que nenni, ils en redemandent quoiqu’il arrive, l’envie d’ailleurs est plus fort que la galère. Gageons que l’été passé, tout rentrera dans l’ordre ou presque, au moment où la saison des déplacements Mice battra son plein. Elle promet d’être belle.

Michel Foraud

NuMéRo 68

SoMMaiRe

ACTUALITÉS P.6 Horizons P.12 Transports P.14 Étoiles

P.16 Espaces P.20 Prestas P.22 DMC P.24 Agences

P.32

P.28 Mise en scène P.31 Zoom Flandre

DESTINATIONS P.32 Égypte P.44 Maurice P.66 Hauts-de-France

P.44

P.66

Conventions Malta laisse place à Visit Malta Incentives & Meetings , la nouvelle marque unique choisie par l’office du Tourisme pour se renforcer sur le segment Mice. Selon Christophe Berger, son directeur, « Visit Malta Incentives & Meetings démontre que Malte est une destination dynamique sur le marché Mice qui doit devenir la destination évènementielle numéro 1 en Europe ». Naissance du Tunisia Convention Bureau – TCB – qui rassemble les professionnels du Mice en Tunisie. Son objectif : promouvoir le secteur, rassembler tous les acteurs et mettre en place une communication ciblée en partenariat avec l’Office National du Tourisme. C’est Wiem Tadhouane – Barcalys Travel – qui préside ce nouveau TCB dont Lotfi Mansour est le Directeur exécutif et qui va se doter d’ici à la rentrée d’un site Internet. Racheté par le groupe Accor à Sodexo, le Lido de Paris – créé en 1946 – va connaître une nouvelle destinée. À la clé, une programmation de théâtre musical et une refonte du modèle de dîner-spectacle et revue. Une nécessité, vu les 80 millions de pertes au cours de la dernière décennie. Les Maldives célèbrent cette année 50 ans de tourisme. L’archipel s’est plutôt bien sorti de la crise en accueillant 1,3 million de visiteurs l’an dernier, il en attend 2 millions en 2022 et souhaite intensifier sa présence sur le segment Mice.

DIJON S’OFFRE UNE CITÉ DE LA GASTRONOMIE ET DUVIN Les bâtiments de l’ancien hôpital général de Dijon ont laissé place à la Cité de la Gastronomie et du vin. Une réalisation de prestige portée par François Rebsamen, le maire de la ville, qui souhaite à travers cette réalisation exceptionnelle valoriser le « repas gastronomique des Français » et « les climats du vignoble de Bourgogne », inscrits au patrimoine immatériel de l’Unesco. Inaugurée début mai aux portes du centre historique de la ville, la Cité s’intègre dans un domaine de 6,5 ha qui compte de nombreux bâtiments des xv e au xviii e siècle qui s’étirent sur plus de 70000 m², complétés par plusieurs bâtiments contemporains imaginés par l’architecte

Anthony Béchu. Réalisé par le groupe Eiffage et financé par un groupe d’investisseurs privés qui ont mis plus de 250 millions d’euros sur la table, La Cité de la Gastronomie et du Vin accueille 1 750 m² d’espaces d’exposition, une école Ferrandi, de nombreux commerces de bouche, une librairie gourmande, 5 restaurants dont deux signés du chef 3 étoiles Éric Pras et une cave à boire et à manger de 600 m². Inaugurée début mai, la Cité ambitionne d’accueillir un million de visiteurs par an, notamment des groupes Mice qui pourront investir les quatre ateliers de dégustation pilotés par l’École des Vins de Bourgogne (18 personnes par session). CARTON PLEIN POUR ATM DUBAÏ

La 29 e édition du salon ATM – Arabian Travel Market – qui s’est tenue du 9 au 12 mai à Dubaï a renoué avec le succès, le premier salon du tourisme au Moyen- Orient organisé par le groupe Reed-Exhibitions ayant attiré plus de 23000 visiteurs (30000 avec les invités et les exposants). À l’exception des Russes – interdits de salon suite à l’invasion de l’Ukraine – et des Chinois – embourbés dans la crise du covid – toutes les régions du monde ont fait le déplacement au World Trade Centre de Dubaï pour présenter leur offre et rencontrer les acheteurs internationaux.

HoRiZoNS

6

Notamment les pays du Golfe qui ont entrainé dans leur sillage des délégations très importantes, la palme revenant à l’Arabie Saoudite qui rêve de tourisme à grande échelle dans les dix années à venir. Une destination nouvelle sur le marché que l’on devrait retrouver en bonne place lors de la 30 e édition de l’Arabian Travel Market qui aura lieu du 1 er au 4 mai 2023. MeeT and TRaVeL MaG sera une fois encore partenaire de cette manifestation incontournable au Moyen-Orient. L’ ARABIE SAOUDITE S’ÉVEILLE AU TOURISME

Le tourisme de loisirs n’est pas pour l’heure une réalité en Arabie Saoudite. Mais cela pourrait changer dans les années à venir si l’on en croit le Prince Mohammed ben Salmane, l’homme fort du pays, qui rêve d’accueillir 100 millions de visiteurs d’ici à 2030. Même si la prévision est jugée irréaliste par nombre de spécialistes du secteur qui pensent qu’il faudra des décennies avant que le royaume se forge une vraie identité touristique et améliore son image à l’étranger, les autorités saoudiennes n’en démordent pas. Elles ont d’ailleurs lancé des investissements colossaux – on parle de 55 milliards de dollars – pour développer les zones destinées à l’accueil des visiteurs étrangers, notamment Alula et Red Sea, au nord-ouest du pays. Deux régions où les projets se multiplient, plus de 50 resorts étant programmés d’ici à 2030 à Red Sea, soit quelque 8000 chambres d’hôtels, managés par les plus grandes chaînes internationales (Raffles, Fairmont, Jumeirah, St Regis). Aéroports, golfs, marinas, centres commerciaux, parcs de loisirs sont en cours d’aménagement dans les deux zones vedettes qui devraient être opérationnelles dès le printemps 2023.

MEET AND TRAVEL MAG

SORAYA HOMCHUEN DIRECTRICE FRANCE, BENELUX, MONACO ET AFRIQUE DU NORD DE L’OFFICE NATIONAL DU TOURISME DE LA THAÏLANDE Propos recueillis par Michel Foraud

M&T – Dans quel état se trouve le tourisme thaïlandais à l’issue de ces deux années de pandémie ? Le tourisme thaïlandais est en grande difficulté comme toutes les destinations touristiques dans le monde. Nous devons beaucoup adapter notre manière de travailler le développement du tourisme et aussi la nouvelle façon de voyager, surtout insister sur les voyageurs domestiques, car le voyage entre les pays a été complètement absent pendant la pandémie. M&T – Combien de visiteurs avez-vous accueillis en 2021 ? Quels sont les objectifs pour 2022 ? En 2021, la Thaïlande a accueilli un total de 427869 touristes, plus de 50% en provenance d’Europe, soit 250948 personnes. Passé l’année 2021, nous avons ouvert à nouveau les frontières à partir du 1 er février 2022 avec des conditions d’entrée un peu plus sévères afin d’assurer un niveau sanitaire élevé à l’ensemble de la population thaïlandaise. Depuis le 1 er mai, l’arrivée en Thaïlande sans test PCR de toutes les personnes vaccinées a redonné espoir aux professionnels du tourisme en France pour développer la promotion de la Thaïlande. Nous espérons recevoir 8 millions de visiteurs du monde entier en 2022.

partenaires pour proposer des offres ciblées de voyage en groupe afin d’apporter notre soutien aux grandes structures du tourisme dans les zones importantes comme Bangkok, Phuket, Krabi, Phang Nga, Samui… M&T – Combien d’années faudra-t-il pour que la Thaïlande retrouve des niveaux de fréquentation compa rab l e s à ceux d’avant la crise ? Après le SRAS à Hong Kong, nous avons attendu

trois mois pour que la confiance revienne même si notre pays n’avait rien à voir avec la pandémie, et pour le Tsunami en 2004, six mois ont été nécessaires pour rassurer les touristes mondiaux. En ce qui concerne le covid-19, qui nous pénalise depuis déjà plus de deux ans,

nous n’avons aucune certitude à court terme car il y a aussi d’autres facteurs qui nous affectent directement et indirectement dans nos stratégies de développement en 2022. Pour autant, nous estimons que les revenus générés par le secteur du tourisme en 2022 seront inférieurs de moitié à ceux de 2019. M&T – Le tourisme de masse est-il encore d’actualité pour le Royaume ? Faut-il revoir le modèle ?

« En 2022, les revenus générés par le secteur du tourisme seront inférieurs de moitié à ceux de 2019 »

M&T – Comment les entreprises du secteur touristique ont-elles traversé cette période ? Les entreprises situées dans les zones touristiques ont eu du mal à traverser cette période ext rêmement di f f i c i l e. Le gouvernement thaïlandais a incité les Thaïlandais à voyager

HoRiZoNS

8

Du 1 er janvier au 13 mai 2022, nous avons reçu seulement 53 382 Français et 942 417 touristes internationaux alors que nous avons accueilli plus de 50000 Français chaque mois – soit 750000 personnes par an – au cours des années précédant la crise. Dans l’avenir, nous ne souhaitons pas devenir une destination du tourisme de masse, mais nous espérons recevoir davantage de visiteurs de qualité que nous voulons séduire grâce à des expériences uniques. M&T – Qu’est-ce qui peut inciter un organisateur de congrès ou de voyages incentive à privilégier la Thaïlande ? Depuis deux décennies, la Thaïlande propose régulièrement des destinations du tourisme communautaire que les visiteurs étrangers peuvent partager avec notre population locale. En plus le bien-être par le massage traditionnel et la gastronomie très variée, reconnus par l’Unesco, nous aident également pour un développement du tourisme responsable et durable. Les expériences et les partages à travers la diversité culturelle, les traditions ancestrales, l’hospitalité, la nature luxuriante, sans oublier les infrastructures pour tout types de petits et grands évènements sont de grands atouts pour séduire les organisateurs de congrès et de voyages incentives au départ de la France.

en Thaïlande et à subventionner partiellement les frais d’hébergement et de transport dans le cade du projet «Rao Thiew Doui Kan (Voyageons ensemble). Parallèlement, l’Office National du Tourisme de Thaïlande a accordé un soutien aux professionnels du tourisme thaïlandais via des offres de voyage concernant les personnels de santé qui ont pu profiter de voyages à l’intérieur du pays pour se relaxer après les périodes de travail très difficiles. M&T – Quelle stratégie de reconquête ont adopté les autorités pour faire revenir les visiteurs étrangers, notamment les Français ? En ce qui concerne le marché français, nous avons privilégié des liens étroits avec les professionnels en France et en Thaïlande, notamment les compagnies aériennes, les tour opérateurs, les agences de voyage, les réceptifs et les hôteliers, à travers des collaborations dans des évènements B2B et B2C. Nous souhaitons également travailler avec nos

MEET AND TRAVEL MAG

République UN PARADIS POUR LE MICE D OM I N I C A I N E

LES ENTREPRISES DU VOYAGE EN CONGRÈS À PUNTA CANA Plus de 400 représentants de l’industrie touristique française ont fait le déplacement à Punta Cana du 4 au 9 mai dernier pour assister au congrès des Entreprises du Voyage, organisé avec la complicité des autorités dominicaines, d’Air France d’Air Caraïbes, de Corsair, du groupe hôtelier Melià ou encore d’Avis. Un congrès

Un nouveau complexe hôtelier porté par Hotel Dream et le groupe GSM va voir le jour à Punta Cana. Il inclut trois hôtels pour un total de 2 300 chambres, un centre de congrès, un centre commercial et des installations sportives. La chaîne espagnole Pure Salt Luxury Hotels , originaire de Majorque, a ouvert son premier hôtel sur le bord de mer d’Uvero Alto, à proximité de Punta Cana. Le Pure Salt Orchidarium compte 250 chambres et 11 villas, mais aussi de 5 restaurants, 4 bars, 2 piscine et d’un espace évènementiel de 350 places. Courtyard by Marriott va débarquer durant l’été 2023 dans la capitale

de la renaissance pour un secteur plus que jamais tourné vers la digitalisation et le défense de l’environnement comme l’a souligné avec force Jean-Pierre Mas, le Président des Entreprises du Voyage. Mercedes Castillo, la Directrice de l’office de promotion du tourisme à Paris rappelant que la France est le 3 e marché émetteur au monde. DU CÔTE DU CIEL

À Saint-Domingue, Vinci Airports qui gère 6 des 9 aéroports du pays a finalisé des travaux de modernisation du terminal passagers de l’aéroport Las Americas, la principale porte d’entrée aérienne en République Dominicaine. Une opération à 14 millions d’euros pour Vinci qui manage un site à Puerto Plata, deux à Samana et deux à Barahona, lesquels accueillent globalement cinq millions de passagers. Sur la côte est, un troisième aéroport avec une unité de 160 chambres et suites, implantée en centre ville. L’hôtel comptera un restaurant, deux bars – une piscine panoramique et 3 espaces de réunion.

est en cours de réalisation à Bavaro s’ajoutant aux deux déjà opérationnels à Punta Cana et La Romana. Un projet privé qui ambitionne d’accueillir 8 millions de passagers en vitesse de croisière. À Santiago, l’extension de l’aéroport international d’un coût de 300 millions de dollars devrait être finalisée en 2026. Enfin, à Cibao, non loin de Santiago, l’aéroport va se doter d’un nouveau terminal passagers dont la conception a été confiée au cabinet Luis Vidal Arquitectos. JWMARRIOTT À BLUEMALL

Dans le secteur de Piantini, sur Churchill Avenue, le groupe Marriott a posé ses valises au dessus du centre commercial Blue Mall qui regroupe des boutiques de luxe et des restaurants pour ouvrir un établissement d’affaires de 150 chambres et suites. Une situation idéale pour cet ensemble qui compte également 4 restaurants et bars, un spa, un rooftop avec piscine et 9 espaces dédiés aux évènements, le plus grand pouvant accueillir jusqu’à 400 personnes. PROCIGAR FESTIVAL FAIT UN TABAC ! Chaque année fin février, un millier d’amateurs de puros du monde entier se retrouvent à Santiago de los Caballeros pour le festival Procigar, l’occasion pour eux de visiter les ateliers de production, d’échanger avec les marques et de participer à des soirées extravagantes offertes par les dix membres de l’association qui réunit les plus grands producteurs dominicains. Cerise sur le cigare, la dernière soirée donne lieu à une vente aux enchères de caves à cigares et d’objets artistiques dont les bénéfices sont reversés à des associations caritatives. Rendez‑vous pour la 15 e édition du Procigar Festival du 19 au 24 février 2023.

MELIA À BAVARO 100 millions de dollars sont investis pour la réalisation sur la plage de Bavaro d’un nouvel ensemble hôtelier all inclusive managé par Melia. The Grand Reserve Melia disposera de 288 chambres, de 7 restaurants et bars (dont un cigar-bar), d’un spa, de deux piscines et de plusieurs espaces de réunion. À signaler que les clients du Grand Reserve Melia auront également accès durant leur séjour à tous les équipements du Paradisus Palma Real, autre propriété de Melià qui compte 554 chambres. ST.REGIS CIBLE CAP CANA Pour sa première implantation en République Dominicaine, la marque haut de gamme du groupe Marriott a choisi Cap Cana, l’enclave chic de Punta Cana. Le St.Regis Cap Cana Resort & Residences dont l’ouverture est annoncée au printemps 2023 incluera un hôtel de 200 chambres et 67 résidences avec vue sur le golf de Punta Espada, un superbe 18 trous signé Jack Nicklaus. Dans l’ôtel, 6 restaurants et bars (dont un Cigar Lounge), 2 piscines, un spa et un centre de conférence.

Le trajet entre Saint-Domingue à Las Terrenas est nettement plus court depuis la mise en service d’une nouvelle autoroute. C’est à peine 2 heures au lieu de 5 auparavant. Le Ministère du Tourisme et l’Institut National de l’Eau ont consacré 150 millions de pesos – 2,5 millions d’Euros – pour résoudre le problème d’assainissement et de manque d’eau dans la zone de Las Terrenas, laquelle connait de gros développements touristiques. Deux ans et demi après son ouverture, le Club Med Miches Playa Esmeralda séduit de plus en plus d’Européens. Sur un mode éco-chic, c’est le premier resort Club Med Exclusive Collection ouvert dans la zone Amérique au cœur d’un domaine de 38 ha. Le parc hôtelier dominicain qui dépasse 80000 chambres devrait fortement se développer dans les cinq années à venir compte tenu des nombreux projets dans le pays, notamment à PuntaCana et à Samana.

VASTEDÉVELOPPEMENTÀRINCONBAY Dans la péninsule de Samana au nord-est du pays, le groupe Abrisa pilote un gros projet résidentiel situé dans la zone de Las Galeras sur un site de 9000000 m² incluant 2,5 km de plages. Dans cet environnement paradisiaque sont actés la réalisation de 7 hôtels totalisant 4572 chambres et de 5063 autres chambres réparties entre des villas et des appartements. Autour, un parcours de golf 18 trous, un centre équestre, des aires sportives, un club de plage et un village accueillant des boutiques, des restaurants et des équipements de loisirs. OCEAN CLUB ENMAJESTÉ The Ocean Club, membre de la Luxury Collection, a récemment ouvert ses portes à Sosua, dans la province de Puerto Plata. Ce luxueux ensemble compte 60 suites, 4 restaurants et bars, 2 piscines, un spa et plusieurs espaces évènementiels. À noter que le groupe Ocean Club multiplie les projets sur la côte nord de la République Dominicaine avec notamment la réalisation de deux nouveaux hôtels – un W et un Ritz Carlton.

STÉPHANE SATIN PRÉSIDENT DE L’AGENCE ECT [MICE DMC] Pourquoi choisir la République Dominicaine ? Pour valoriser sa marque, une société souhaite offrir à ses invités (cadres, vendeurs ou clients) des « activités insolites qu’ils ne pourraient pas s’offrir en vacances personnelles car impossible à réaliser ». C’est notre challenge en République Dominicaine ! Chez ECT, nous avons souhaité marier le concept de team building ludique avec une action à fort impact social qui implique l’entreprise dans un projet fédérateur, comme la rénovation d’une école ou l’aménagement d’un terrain de baseball. Sur une plage déserte de la péninsule de Samana, nous pouvons créer un campement éphémère où le groupe passe une nuit sous les étoiles avec la complicité d’une communauté de villages. Au sud de la péninsule, nous venons en aide à l’association El sendero qui lutte pour la protection de la mangrove en faisant financer par des entreprises la plantation de pieds de mangrove. La République Dominicaine par la diversité de ses paysages et la gentillesse de ses habitants est un formidable « terrain de jeu » qui suggère un grand nombre d’activités insolites. Interrogez nous ! www.ectmicedmc.com • Skype : ectstephane • Mobile &WhatsApp : +1809 878 72 14 LA PAROLE À

Office du tourisme de la République Dominicaine • www.godominicanrepublic.com • info@otrepubliquedominicaine.com

CYRIL COUSIN DIRECTEUR FRANCE D’AIR TRANSAT Propos recueillis par Michel Foraud

d ’ avo i r l e plus f a i b l e i mp a c t environnemental de sa catégorie, n o u s p e r m e t sur tout un vrai plus opérationnel car nos pi lotes sont qualifiés sur les 2 apparei l s, ce qui nous offre

M&T – Vous avez pris vos fonctions en octobre 2021, à un moment où le secteur aérien traversait l’une de ses pires crises. Ou en est aujourd’hui la compagnie ? Je suis effectivement arrivé début octobre 2021 alors que nos vols avaient repris 2 mois plus tôt. Ceci marquait en quelque sorte la sortie d’un coma de 7 mois pendant lesquels nos avions n’ont pas volé… J’avoue égoïstement qu’il est plus funky d’accompagner la reprise que de gérer la crise. Air Transat était donc comme un patient à son réveil, plein d’envie de vivre et de reprendre le cours de son existence. Aujourd’hui nous sommes 100 % opérationnels et c’est reparti pour de bon. M&T – Outre ses vols intérieurs au Canada et ses liaisons vers les États-Unis et le Mexique, Air Transat relie le Canada à l’Europe. Combien de vols opérez-vous vers Paris et plus globalement vers l’Hexagone ? Au plus fort de la saison, soit à partir de mi-juin, nous assurons jusque 4 vols par jour au départ de Paris (2 vers Montréal, 1 vers Québec et 1 vers Toronto). En parallèle, nous sommes la seule compagnie aérienne à proposer des vols directs vers Montréal au départ de sept villes de province (Nantes, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Nice,

énormément de souplesse en cas de changement d’appareil. M&T – Qu’est-ce qui caractérise le produit Air Transat ? Je dirais que ce qui nous caractérise c’est l’authenticité… Au même titre qu’aller dans une soirée déguisée, vous êtes déjà dans le mood avant que la fête commence, voler avec Air Transat c’est pareil : c’est l’apéritif de votre expérience Canadienne… vous y êtes déjà un peu dès que vous rentrez dans l’avion ! Nos passagers vivent une expérience authentique avec un équipage francophone, sympathique. Cette convivialité nous distingue et fidélise un grand nombre de clients. M&T – Envisagez-vous de renforcer vos dessertes vers la France ?

Lyon et Bâle-Mulhouse) avec, en fonction des plateformes, entre une à 5 liaisons par semaine. Nous offrons donc en haute saison 48 vols directs par semaine entre la France et le Canada. Une fois arrivés au Canada, les passagers ont la possibilité de prendre une correspondance vers d’autres villes canadiennes, que ce soit sur nos vols intérieurs vers l’ouest canadien ou sur Westjet

C’est effectivement un des sujets majeurs sur lesquels nous travaillons. Nos routes de « province » sont estivales et nous identifions des routes ou l e potent i e l de c l i entè l e rend l’annualisation de la route possible et économiquement pertinente. Maintenant la question est de savoir si nous voulons avoir une approche défensive ou offensive et la réponse à cette question implique des choix de routes potentiellement différents.

« Aujourd’hui nous sommes 100% opérationnels et c’est reparti pour de bon »

TRaNSPoRTS

12

M&T – Comment abordez-vous le marché Mice ? Le marché Mice n’est pas spontanément celui qui a bâti notre histoire. Cependant l’arrivée dans notre flotte de l’A321neoLR rebat les cartes tant au niveau de nos fréquences que de notre produit. Notre réseau offrant des vols directs au départ de 7 villes de province vers Montréal associé à notre excellent rapport « Value for Money » sont de véritables atouts sur cette cible. En effet, grâce à Air Transat, une société peut réunir des collaborateurs de toute la France en leur évitant un via Paris et tous peuvent se retrouver le même jour à destination, un vrai gain de temps ! M&T – Air Transat a-t-elle vocation à l’avenir à opérer sur d’autres continents que l’Amérique et l’Europe ? Dans le cadre du plan stratégique de l’entreprise, la recherche active de nouveaux partenariats sous forme de codeshares ou d’accords interlignes ouvre la porte à une nouvelle ère pour la compagnie avec des perspectives qui vont au-delà des deux continents historiques que sont l’Amérique et l’Europe. Signer une alliance pourrait tout à fait nous ouvrir la porte sur l’Afrique, par exemple, ou muscler notre présence en Amérique du Sud. L’Asie ne figurant pas pour l’instant dans nos priorités.

avec qui nous venons de mettre en place un codeshare. M&T – Êtes-vous revenus à des niveaux d’activité satisfaisants, proches de ceux réalisés avant la crise ? Tout dépend où est mis le curseur pour qualifier de satisfaisant ou non le résultat. Si on regarde le verre vide, non, nous sommes en retard sur le taux de remplissage versus 2019, année étalon à laquelle tout le monde se compare. Si on regarde le verre plein, cet écart se réduit semaine après semaine. Alors pour les équipes qui ont souffert et pour moi qui suis d’un tempérament optimiste, je regarde le verre plein. Et puis un verre plein, c’est bien plus joyeux et convivial ! M&T – De combien d’appareils disposez-vous ? Vous êtes plutôt Airbus ou Boeing ? Notre f lotte de 36 appareils est une f lotte full Airbus. Petit à petit, nous avons en effet fait sortir de la flotte les quelques Boeing que nous utilisions sur nos vols domestiques, dit adieu à nos derniers Airbus A310 et fait entrer des Airbus A321neoLR. Cet appareil de dernière génération, au-delà

MEET AND TRAVEL MAG

32621, c’est le nombre de chambres d’hôtels qui sont en construction en Arabie Saoudite . Un chiffre qui donne la mesure des développements touristiques impulsés par les autorités, à Alula et enMer Rouge,mais aussi dans de nombreuses provinces du royaume. Accor a profité de la première semaine de qualification du Tournoi de Roland Garros pour installer un espace coworking au pied des courts, développé par ALL-Accor Live Limitless et sa filialeWojo. Gros succès pour cette opération qui a mis une centaine de postes de travail à la disposition des entreprises. The Residence by Cenizao, qui détient depuis 1996 The Residence Tunis, s’apprête à ouvrir une unité de luxe à Douz dans le sud de la Tunisie. Un projet attendu depuis plus d’une décennie dans oasis qui comprend 50 villas avec piscine, 3 restaurants, un bar, un spa et une salle de réunion. Après Toulouse le groupe Eklo va installer mi 2023 un ensemble de 110 chambres dans le quartier Saint-Roch à Montpellier, près de la place de la Comédie. Ce sera le 8 e établissement du groupe fondé en 2014 par Emmanuel Petit et soutenu par Gérard Pélisson et Paul Dubrule. Shangri La à Jeddah. La chaîne asiatique vient d’installer un superbe ensemble de 220 chambres et suites au cœur de la tour Burj Assila, un édifice de 260mètres qui domine la mer Rouge. Le Shangri-la Jeddah compte 3 restaurants, 2 bars, une piscine de 25 mètres, un spa et un centre de conférence avec une ballroomde 960m 2 . Après neuf nouvelles propriétés ouvertes ces deux dernières années, notamment à Singapour et en Thaïlande, le groupe Dusit International annonce l’arrivée de neuf autres établissements en 2023, notamment au Japon et en Inde. En Thaïlande, l’hôtel historique du groupe, le Dusit Thani Bangkok, en pleine phase de réaménagement, doit rouvrir ses portes mi-2024 au cœur d’un complexe – Dusit Central Park – qui comptera de luxueuses résidences et un centre commercial.

PENINSULA À ISTANBUL La 11 e propriété de la chaîne asiatique ouvrira ses portes en fin d’année 2022 à Istanbul en bordure du Bosphore, dans le secteur historique de Karaköy, au cœur d’un vaste projet de réaménagement de la zone du port. C’est d’ailleurs l’ancien terminal passagers datant des années 1940 qui sera le lobby de cet établissement prestigieux qui abritera 177 chambres et suites installées dans plusieurs édifices classiques dominant le Bosphore. The Peninsula Istanbul mettra à la disposition des clients 3 restaurants et bars, deux piscines dont une flottante, un spa, un hammam et plusieurs espaces de réunion et de réception. MGALLERY SÉDUIT LA REUNION En plein cœur de Saint-Denis, dans le quartier du Carré d’Or, à proximité de la cathédrale, le Palais Rontaunay, un joyau architectural du xix e siècle construit pour l’un des grands armateurs de l’époque, va renaitre en hôtel 4* dont la gestion a été confiée par son propriétaire – le département de la Réunion – à MGallery Hotel Collection. À l’issue d’une réhabilitation minutieuse de ses espaces, y compris son jardin créole, l’ensemble inscrit aux Monuments historiques devrait être opérationnel en milieu d’année 2024 avec 113 chambres et suites, un restaurant, un bar, une piscine, un spa et plusieurs espaces de réunion et de réception. Pour sa troisième implantation sur le continent américain, Vladislav Doronin, le propriétaire de la chaîne Aman, s’est offert pour 500 millions de dollars un building centenaire de New- York – The Crown Building – qui domine Central Park. Après une réhabilitation de 800 millions de dollars, l’ensemble va accueillir d’ici à l’automne 2022 un hôtel de 83 chambres et suites – Aman New York – conçue par l’architecte Jean-Michel Gathy, à l’origine notamment du Aman Venise. À disposition des résidents, 2 restaurants, dont un avec terrasse donnant sur Central Park, un bar, un club de jazz, un spa de 2 300 m², 2 piscines et plusieurs espaces évènementiels. En prime, un penthouse sur cinq niveaux et 22 appartements privés. AU RENDEZ-VOUS DE L’ HISTOIRE AMAN DOMINE CENTRAL PARK

éToiLeS

14

Les châteaux français font toujours recette auprès de riches investisseurs étrangers qui les transforment en demeures hôtelières de grand prestige. Mira Grebenstein et Kevin Wendle font partie de ces passionnés des vieilles pierres. La première, d’origine suisse, a acquis en 2019 le Château de la Vallière, près d’Amboise, un ensemble des xvi e et xvii e siècles ayant appartenu à Louise de la Vallière, une des favorites du roi Louis XIV. Métamorphosé avec éclat par Jacques Garcia, l’ensemble entouré d’un parc de 20 ha s’est mué en un hôtel de luxe de 20 chambres et suites complété par un restaurant,

un bar, une piscine, un spa et un espace évènementiel. À deux heures de là, près de Poitiers, le second, propriété d'un producteur de cinéma américain qui possède déjà un hôtel auMexique, a pris ses quartiers au Château de Curzay, un ensemble baroque du xviii e siècle noyé dans 120 ha de parc et de forêt pour en faire une escale de charme qui compte 22 chambres et suites, un restaurant, un bar, une piscine et un spa.

MEET AND TRAVEL MAG

PATRICK MENDES DIRECTEUR GÉNÉRAL COMMERCIAL DU GROUPE ACCOR Propos recueillis par Michel Foraud

étaient avant crise. À que l l e échéance p r é v oy e z - v o u s d e reven i r au n i veau historique de 2019 ? Si vous m’aviez posé la question il y a deux mois, je vous aurais dit fin 2023. Là, je peux vou s d i r e f i n 2 0 2 2 pour l’activité liée à la clientèle domestique. Le s t e nd an ce s qu e j e vo i s en tant que Directeur Commercial du groupe me donnent à penser que dès la fin de l’année – en tout cas avant la fin du premier trimestre 2023 – nous

M&T – La reprise de l’activité du groupe s’est accélérée au 1 er trimestre 2022. Est-elle plus forte que vous l’imaginiez ? Oui, la reprise est beaucoup plus rapide que prévu. Nous avons connu plusieurs phases : en août-septembre 2021, c’est reparti très fort avec chez beaucoup de gens une envie de voyager quelques jours, moins loin, mais plus régulièrement, ce fameux phénomène bleisure qui est devenu une réalité. Ensuite, avec l’arrivée du variant Omicron en fin d’année, la rechute a été immédiate et ça a duré six semaines environ avant un fort redémarrage. Puis il y a eu l'invasion de l'Ukraine, qui a eu des effets limités qui n’ont pas dépassé 15 jours et, depuis le début mars, la reprise est très forte, beaucoup plus importante qu’attendue. M&T – C’est une reprise internationale ? C’est ce qui est surprenant. Il y a trois effets : un effet domestique qui avait déjà repris et qui se maintient à un niveau d’occupation que nous n’avions pas soupçonné. Il y a un deuxième effet qui concerne le business corporate qui opère un retour en force avec surtout de petits meetings à caractère intra-régional. Et puis, il y a l’international qui est en train de revenir, surtout sur les marchés nord et sud- américains, le Moyen-Orient et l’Europe. Le seul marché qui reste en retrait, c’est bien sûr l’Asie. Celui qui a été le plus résilient, c’est l’économique et le moyen de gamme – même pendant la crise –, celui qui a le plus souffert, c’est évidemment le grand luxe, et celui qui a repris le plus vite, c’est le lifestyle. Mais, on assiste désormais à une reprise sur tous les segments. M&T – Quelles sont les régions du monde qui ont le plus profité de ce rebond ? M&T – Qui de l’économique ou du haut de gamme a le mieux tiré son épingle du jeu ?

© Accor Sandrine Roudeix

serons revenus à des niveaux d’activité pré-covid. Concernant la clientèle internationale, la reprise s’accélère même si l’Asie reste quant à elle toujours en retrait. M&T – Vous avez ouvert 41 000 chambres en 2021, quels sont les objectifs pour l’année 2022 ? On reste sur le même rythme d’ouverture depuis trois ans, ce qui assez remarquable compte tenu du contexte. En 2022, nous allons ouvrir 280 à 300 hôtels – pratiquement un par jour – dans des zones en fort développement telle la Chine – malgré la crise – et l’Asie de manière générale, mais aussi le Moyen-Orient et l’Afrique où nous sommes devenus un opérateur très reconnu, l’Amérique du Sud avec 40 à 50 nouveaux hôtels par an et l’Europe. M&T – Après Rome, Orient Express va signer en 2024 une seconde propriété à Venise. Quels sont vos objectifs pour cette marque qui connait aussi des développements sur les rails ? On est sur un produit ultra-luxe, donc il n’y a pas d’objectif de quantité, mais avoir une dizaine d’hôtels Orient Express dans le monde parait raisonnable. Autre produit d’exception, le train, le premier va être commercialisé à partir de l’été 2023, suivi de cinq autres qui vont circuler dans toute l’Italie. M&T – Quelle est la stratégie des 42 marques du groupe sur le segment Mice ? J’ai débuté il y a 15 ans dans le groupe en m’occupant du segment Mice qui me tient particulièrement à cœur. Accor est devenu de par sa diversité de marques une offre qui peut répondre à tous les types d’évènement, du petit séminaire jusqu’à la grosse convention au Pullman Montparnasse. Le Mice représente une part importante de notre chiffre d’affaire, ce qui explique que lorsque vous avez un arrêt des réunions comme ce fut le cas durant la pandémie, notre industrie est fortement impactée.

« la reprise est beaucoup plus rapide que prévue »

Sans hésitation, le Moyen-Orient, où la progression dépasse 30 à 40 % et où les chiffres de ventes sont supérieurs à ceux de 2019. Dans cette zone Afrique- Moyen-Orient où nous réalisons une part significative de notre chiffre d’affaires, Accor est leader avec 250 hôtels et nous avons de gros développements à venir. Ensuite, c’est l’Amérique du Nord avec les Fairmont qui sont importants pour nous et tous les hôtels lifestyle – Delano, Mondrian, Hyde – que nous avons rachetés il y a un an et demi. Et puis, l’Amérique du Sud, qui réalise de gros scores depuis le mois de février. Il y a eu un effet carnaval et nous sommes déjà sur des volumes très au dessus de 2019, avec un marché à la fois émetteur et domestique. Enfin l’Europe du Sud, avec la France en tête. M&T – Malgré la reprise, les taux d’occupation des hôtels restent encore inférieurs à ce qu’ils

NUMÉRO 68 | JUIN - JUILLET - AOÛT 2022

Imaginée par l’architecte japonais Sou Fujimoto, la Maison de la Musique de Budapest a ouvert ses 3 étages et ses 9000 m 2 au cœur du parc municipal. Outre ses galeries muséales, elle propose un dôme hémisphérique où 60 personnes peuvent profiter d’un son à 360° et 2 salles ( jusqu’à 320 personnes). Le Puy du Fou aux États-Unis. Après l’Espagne, le célèbre parc à thème va créer en 2024 un grand spectacle dans le Tennessee dédié au peuple Cherokee. Installé au cœur d’un parc naturel situé au pied des Great Smoky Mountains qui accueille chaque année 12 millions de visiteurs, le spectacle inspiré d’une histoire authentique plongera les spectateurs dans une « épopée bouleversante, des Appalaches jusqu’aux plaines de Champagne ».

© Fonds Contemplation DR

AQUA MATER , ÇA COMPTE Un immense pavillon de bambou s’est posé fin mars sur la dalle de l’esplanade de La Défense, comme une fleur dans un univers minéral de béton et de verre. Dessinée par l’architecte colombien Simón Vélez et inspirée des malocas amérindiennes, cette structure naturelle de 1 000 m², entièrement réalisée en bambou Guadua d’Amazonie – soit la ressource forestière renouvelable la plus abondante en Colombie et aussi résistante que l’acier – abrite jusqu’au 22 septembre prochain une sublime série de photographies du très renommé Sebastião Salgado sur la thématique de l’eau. Logique quand cette installation artistique a pris le nom d’Aqua Mater. Alliant avec puissance photographie, architecture et ambiance musicale et sonore (créée par le compositeur François- Bernard Mâche), cette véritable ode à l’eau et à la nature ne peut que questionner et sensibiliser sur la fragilité de l’environnement. Privatisable pour différents types d’évènements jusqu’à 192 personnes (dîners, cocktails, visites, prises de paroles, etc.), Aqua Mater fait résonner les enjeux cruciaux de notre époque.

KEYS OUVRE LES PORTES DU CHÂTEAU SAINT-LÉGER

En mars dernier, la société Keys Venue agrémentait son portefeuille de lieux privatisables d’une nouvelle pépite, le château Saint-Léger de Saint-Germain en Laye, demeure bourgeoise du xix e siècle dont la verrière souterraine, venue remplacer le bassin d’eau originel, abrite un centre de conférence contemporain et insolite de plus de 1 600 m². Situé à 30 min à l’ouest de Paris, au cœur des 7 ha d’un campus d’entreprises innovantes et de recherche universitaire, cette adresse entièrement réhabilitée entre 2018 et 2021, offre aux évènements un cadre d’exception où le style hétéroclite de la Belle Époque côtoie une architecture contemporaine des plus originales. Ainsi, tandis qu’au rez-de-chaussée 3 salons intimistes (de 2 à 19 personnes

eSPaCeS

16

chacun) se distinguent par des ornements typiques de l’époque – parquet en bois massif, moulures au plafond, portes fenêtres ouvertes sur le parc – le vestibule et dans son prolongement la pièce aux colonnes (50 personnes) conduisent vers un escalier de pierre plongeant vers la lumineuse et ultracontemporaine Grande Verrière. Offrant une saisissante vue en contreplongée du château, cet espace circulaire de 1200 m² modulables (jusqu’à 350 personnes) qui n’est pas sans évoquer les douves d’un château médiéval, s’agrémente d’un grand auditorium de 270 fauteuils, entièrement rénové et équipé high tech, à la lumière du jour occultable, et à l’entresol d’un petit auditorium de 40 places. Enfin, à quelques pas du château, un restaurant contemporain (350 places) se privatise en soirée. LUCERNE EN GRAND

À 25 min de Lucerne, le Campus Sursee qui dispose déjà de 67 salles de séminaires, d’une enceinte sportive dont une piscine olympique, d’un restaurant et de quelque 550 chambres hôtelières, vient d’inaugurer une salle évènementielle polyvalente de 800 m². Dédié aux expositions, conférences, salons, concerts, présentations de véhicules ou banquets, ce nouveau bâtiment modulable dont l’acoustique et les équipements techniques ont été pensés en conséquence, s’intègre au cœur du campus et peut venir se combiner à la plus grande des salles de conférence pour une capacité d’accueil de 1 500 personnes. Seul, il accueille jusqu’à 1000 personnes debout, 900 en format concert, 500 en séminaire ou 460 en banquet.

MEET AND TRAVEL MAG

UNE APOSTROPHE ÉVÈNEMENTIELLE C’est avenue Marceau dans le très distingué XVI e arrondissement parisien que Sodexo ouvrait fin février dernier L’Apostrophe, son nouveau business center nouvelle générat ion. Pensé comme un cerc le l i ttéraire, i l déploie sur ses 1 000 m² d’espaces privatisables et modulables, un auditorium équipé high tech de 180 places jouxtant un foyer de 300 m², 2 salons de 65 et 90 m², le plus grand modulable en 2 espaces, et un deuxième foyer de 70 m². En lieu et place d’un ancien parking,

Le Futuroscope s’est pourvu de son 1 er hôtel thématique de 76 chambres, Station Cosmos, et de son restaurant-attraction unique en France, Space Loop (208 places) : les commandes se passent depuis des tablettes tactiles, les plats sont acheminés depuis le haut du restaurant via un système de rails qui enchaînent virages serrés, loopings et autres figures avant d’arriver à table. La plateforme en ligne Loc’Hall qui met en lien gestionnaires de lieux patrimoniaux et culturels et professionnels, vient de lancer son Business Club. Ce cercle privé donne gratuitement accès à des visites organisées en petits groupes, qui sont autant d’opportunités de découvrir les sites et d’y envisager la tenue d’évènements.

© APOSTROPHE - Credit Philippe Barbosa

L’Apostrophe bénéficie d’une architecture et d’un aménagement soigneusement conçus : des baies vitrées ceignant un patio intérieur illuminent tous les espaces, le mobilier tout à la fois fonctionnel, contemporain et chaleureux se plie à toutes les exigences et formats (jusqu’à 300 personnes sur l’ensemble), différents accès permettent la tenue de manifestations concomitantes. SOUS LE CIEL DU TOIT DE LA

GRANDE ARCHE Peu de monuments parisiens offrent une vue aussi spectaculaire que celle de la Grande Arche de la Défense. L’édifice dessiné par l ’architecte Johan Otto V. Spreckelsen s’élève jusqu’à 110 mètres de hauteur où se

trouve un toit-terrasse unique qui attire les visiteurs, tout comme les expositions photographiques proposées depuis l’ouverture du lieu en 2017. Après 2 ans de crise sanitaire, l’accueil des évènements professionnels reprend et en la matière, le site a de véritables atouts. Outre le toit-terrasse de 1 000 m 2 où l’on peut tout imaginer, ou presque, il compte deux auditoriums et un forum de 133 à 146

eSPaCeS

18

places, tandis que l’espace de 1200 m 2 dévolu aux expositions est polyvalent (jusqu’à 800 personnes en plénière) et disponible même lorsqu’il accueille une exposition. En ce moment c’est « Hymne à la beauté », de Matthieu Ricard, qui s’y tient jusqu’au 30 novembre. Conventions, lancements ou soirées de gala y ont leur place de même que les évènements de moindre ampleur grâce au restaurant la City. Si celui-ci n’a pas la vue de la terrasse, il séduit par son élégance moderne et sa carte créative. Il est privatisable en soirée pour 40 à 250 personnes. HOMANIE , DES SÉMINAIRES COMME À LA MAISON

Réunir ses collaborateurs dans le cadre intimiste d’une maison privatisée, au cœur d’un environnement privilégié. C’est ce que propose Homanie, en France et en Europe du Sud, à travers un large éventail de grandes demeures confidentielles et exclusives, dûment sélectionnées pour leurs espaces généreux : une quarantaine en France, au cœur des Alpes, en Provence- Côte d’Azur (photo, à Toulon), près de Paris, sur la côte Atlantique ou en Normandie, et quelques-unes en Espagne (Minorque et Cadaquès), au Portugal et en Italie. Si certaines de ces propriétés peuvent loger jusqu’à 45 personnes, accueillir quelque 400 invités sur un format cocktail ou 50 participants pour un séminaire, toutes ont un point commun : un service 5 étoiles. Car, les comités de direction, les team building, les invitations clients ou autres évènements privés ne vont pas sans les maîtres de maison

– des professionnels de l’hôtellerie haut de gamme –, des chefs reconnus dans leur région qui s’adaptent au format souhaité, voire des coachs sportifs de haut niveau ou spécialistes d’une discipline, qui élaborent des programmes d’activités ludiques, culturelles ou sportives. Bref, du sur-mesure raffiné concocté de A à Z.

MEET AND TRAVEL MAG

Le groupe Novelty poursuit sa croissance externe. Il vient en effet d’intégrer la société Backloc réputée sur la Côte d’Azur pour la location de Backline à destination des festivals, prestataires techniques, agences évènementielles, producteurs de spectacles, etc., qui devient ainsi devenir BBS Azur. Après son rapprochement avec le Groupe 1001 salles en 2017, la plateforme de réservation et privatisation de bars, restaurants et lieux festifs RUB se développe en Belgique où elle référence pour l’heure des établissements à Bruxelles, Ixelles et Mons. Ce sera bientôt au tour de Mons, Mouscron, Charleroi et Liège.

C’EST KIT , C’EST GREEN Créée en en octobre 2019 par deux jeunes étudiants de l’EPF Montpellier, la société GreenKit a pris depuis son envol, multipliant les offres de goodies et de coffrets personnalisés et responsables. Le but étant de permettre aux entreprises de donner du sens à leurs budgets tout en participant à la transition écologique de leurs clients ou collaborateurs via des solutions alternatives durables et originales aux cadeaux d’entreprise classiques. Ainsi, qu’il s’agisse du coffret pour la pause déjeuner ou celui pour la maison, des aromates à faire pousser ou du calendrier à planter en box, chaque produit s’avère durable, éco-responsable, issu du recyclage et fabriqué à partir de matières

naturelles. Si GreenKit travaille avec des industriels européens pour du volume, elle s’attache aussi à élaborer ses produits avec de petits artisans français locaux comme Les Grisettes de Montpellier, le brasseur Molpolon ou encore Applique (un prestataire de marquage et d’impression), ces deux derniers étant installés à 100 m du local de GreenKit. À venir, des goodies utiles – porte-cartes, sacs de sport, housses d’ordinateur, etc. – fabriqués à partir de bâches publicitaires ou de camion. GRÉVIN AU TEMPS DES APACHES

Un anniversaire, 140 ans, et des nouveautés ! C’est ce que propose le musée Grévin depuis ce printemps avec entre autres, une expérience inédite élaborée par Sculpteurs de Rêves, agence spécialisée dans la création d’expériences immersives. Entre théâtre immersif, bar à thème et jeu de rôle grandeur nature, l’aventure « Apaches de Paris » plonge les participants (60 personnes / séance) dans le grand banditisme parisien du début des années 1900, selon une intrigue originale : Les Loups de la Butte et les Tombeurs de la Goutte d’Or, deux bandes Apaches, se sont alliées pour conquérir un nouveau bar, le café bourgeois du Grévin, pour en faire leur nouveau repère, rendant désormais infréquentables les Grands Boulevards. Durant environ 1h30, emportés par une équipe de 8 comédiens et pas moins de 10 personnages, les joueurs-acteurs doivent intégrer cette troupe de Peaky Blinders à la française, mais aussi découvrir le responsable du meurtre de l’un d’entre eux. Au menu, chansons, danses, partages de verre, simulation de bagarres, confession auprès d’un prêtre, séances de spiritisme et jeux de questions- réponses avec les comédiens. VILLEPINTE EN MODE KART Quand Viparis transforme ses espaces en lieux de vie, cela donne du karting électrique à Villepinte ! En effet, associé à la société BattleKart, le parc des expositions Paris Nord Villepinte propose durant 2 ans l’expérience unique d’une course indoor de karting électrique connecté, à vivre en marge d’une manifestation professionnelle par exemple. Installés à bord de leur kart, 12 pilotes doivent se livrer une bataille acharnée pour remporter la victoire sur une piste augmentée en réalité virtuelle, truffée de bonus et de malus. Si le but du jeu est de réaliser le plus de tours au terme du temps imparti (5 min par course, module de 15 min), il faut aussi pour y parvenir déjouer les pièges et attaques des autres compétiteurs et les ralentir grâce aux bonus glanés tout au long de la course (des marques au sol). Parmi les bonus : rouler sur un « turbo » booste le kart et permet de traverser, sans être ralenti, les différentes textures rencontrées en cours (sable, herbe, eau,

PReSTaS

20

etc.), mais sur une durée limitée ou annulée lorsque le pilote est touché par une attaque ; parmi les attaques : le largage (virtuel !) d’une flaque d’huile à l’arrière de son kart… Ludique et stratégique, ce concept répond en tout point aux incentives et team building d’autant que le système de projection permet, à la demande, de faire varier l’environnement de jeu et de multiplier les pistes.

MEET AND TRAVEL MAG

Trois nouveaux membres sont venus renforcer l’équipe du DMC About Events : Clémentine Bertrand, chef de projet spécialiste Espagne, Claire Vourvoulias, chef de projet spécialiste Grèce et Emmanuelle Marles, assistante chef de projet, spécialiste Espagne et Grèce.

JÉRÉMIE COSSON MICE STRATEGIC PARTNER DE MALLORCALEADS M&T – Vous avez rejoint en mars dernier MallorcaLeads et changé de casquette. De quoi s’agit-il exactement ? Mal lorcaLeads est née en 2016 de conversations avec des entrepreneurs touristiques locaux qui ont soutenu l’idée d’adhérer à un nouveau système de promotion Mice plus actuel et avec une vision novatrice de la promotion et commercialisation de la

Quetzal Motivo jusqu’à présent latitudes 7° 12’ 07’’ (Panama et Costa Rica) vient d’ouvrir son nouveau bureau dirigé par Nathalie Vermeiren en latitudes 0° 00’ 00’’ , Quetzal Motivo Équateur , pour des programmes 100% Mice. Après l’Asie où il s’est développé depuis vingt ans dans 9 pays, la Thailande, le Laos, le Vietnam, la Birmanie, le Cambodge, l’Indonesie, le Japon et la Malaisie, EXO Travel exporte son savoir- faire en Arabie Saoudite. Olivier Colomes, son Président vient d’y signer l’ouverture d’un bureau.

destination Majorque. Mon intégration au poste de Mice Strategic Partner se double d’un poste de consultant auprès de nos clients et partenaires. D’une part, j’aide MallorcaLeads à se développer et d’autre part je propose à nos clients un service de consulting, exclusivement Mice, qui permet de partager mon savoir-faire acquis durant mes 15 années d’expérience comme DMC. L’essence de MallorcaLeads réside dans le fait d’être une entité de promotion internationale pour attirer des évènements d’entreprise nationaux et internationaux ; nous représentons les meilleures entreprises Mice de la destination et leur donnons une visibilité au niveau local, national et international avec des activités promotionnelles Online et Offline. Tout organisateur d’évènements qui fait appel aux services de MallorcaLeads peut être assuré de recevoir des conseils personnalisés gratuits (par des professionnels du Mice) et de pouvoir compter sur les meilleurs prestataires de services Mice de Majorque. M&T – En quoi MallorcaLeads est-elle différente des autres organismes de représentation ? C’est une organisation 100% privée avec tout ce que cela implique de fraîcheur, d’agilité et de dynamisme dans la prise de décision et d’avancées stratégiques rapides et importantes.

Les clés de notre business model reposent principalement sur deux caractéristiques : une écoute active du marché et une connaissance approfondie de toutes les entreprises que nous représentons, que nous aimons appeler « partenaires » car c’est ainsi que nous le ressentons, et non comme des « clients ». Ainsi, MallorcaLeads se distingue-t-elle des autres car nous faisons une promotion des entreprises associées, basée sur la nouvelle ère numérique, un réseautage efficace et un style proche et extrêmement professionnel. C’est une entreprise 3.0 complètement différente du reste de ses concurrents. Sa naissance a été une bouffée d’air frais en termes de promotion de la destination. M&T – Comment se porte le Mice aux Baléares et à Majorque particulièrement ? On peut dire que les îles Baléares sont l’une des destinations touristiques les plus complètes au monde. Elles offrent une grande variété d’infrastructures, de services et d’équipements pour l’organisation de congrès, de conventions ou de toute réunion d’affaires. Majorque a l’avantage d’être une destination touristique consolidée et reconnue. Grâce à l’aéroport international de Sant Joan, elle est régulièrement reliée, sur des vols d’environ deux heures, avec les principales villes d’Europe. L’offre gastronomique y est complète, variée et avant- gardiste ; en 2021, l’île comptait dix chefs étoilés ! Puis, un véritable travail conjoint a été mené par les secteurs public et privé afin de positionner Majorque comme destination Mice. Et 2022 aspire à être de loin la meilleure année de l’histoire du Mice à Majorque !

DMC

22

LA 9 E EDITION DU DMC’S BOOK La crise qui a frappé de plein fouet le secteur de l’évènementiel a particulièrement impacté l’ac- tivité des DMC au cours des deux dernières années, relayée depuis la fin février par la guerre en Ukraine. Malgré tout, le marché Mice reprend des couleurs un peu partout dans le monde, à l’exception de certaines zones en Asie. Si 2022 ne sera pas au niveau des années d’avant crise, elle devrait tout de même signer le grand retour de l’évènementiel dans le monde. Pour accompagner cette reprise, MeeT and TRaVeL MaG prépare la 9 e édition de son DMC’ BOOK qui va mettre en scène plus de 700 agences réceptives opérant dans 80 pays. Parution début septembre 2022. Pour tout contact : p.monnier@meetandtravelmag.com

DMC’S BOOK 2022/2023

MEET AND TRAVEL MAG

Made with FlippingBook - professional solution for displaying marketing and sales documents online