MeeT and TRaVeL MaG n°68 - Juin/juillet/août 2022

Enfin, il est de bon ton de se rendre dans la nouvelle capitale Al Masa (le diamant en arabe), aménagée à 40 km à l’est du Caire, en plein désert, dans le prolongement de New Cairo. D’une emprise de 700 km² – la moitié de la surface de Londres – elle doit accueillir en principe d’ici à la fin de l’année 2022 l’ensemble des instituions présidentielles et gouvernementales, libérant le Caire de centaines d’édifices transformés en hôtels, logements ou institutions culturelles. Ce projet pharaonique – les mauvaises langues parlent à son sujet de « Sissi-City » en référence au Président de la République, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi – devrait déboucher dans une décennie sur une ville de plus de six millions d’habitants qui doit désengorger la capitale actuelle qui étouffe dans ses murs millénaires. Plus de deux cents mille personnes travaillent à la réalisation de cette nouvelle capitale qui doit être « la plus grande, la plus belle et la plus nouvelle au monde », un chantier évalué à plus de 50 milliards de dollars, financé pour un tiers par les Chinois.

La nouvelle capitale Al Masa

TOUS AU GRAND MUSÉE ÉGYPTIEN ! Il est avec la nouvelle capitale égyptienne le plus gros chantier actuel en Égypte. Lancé en 2002, la construction du Grand Egyptian Museum aura finalement duré 20 ans, en raison de nombreux retards. Long de 500 m, l’édifice installé à peu de distance des Pyramides de Gizeh se déploie sur plus de 165000 m 2 , divisé en 6 zones, dont une dédiée aux 5 500 pièces les plus spectaculaires – le masque en or de Toutankhamon en fait partie –, évaluées globalement à 35 milliards de dollars, d’où le casse-tête de leur

assurance, aucune compagnie ne se précipitant pour couvrir ce risque. À l’ouverture du musée en octobre prochain, les visiteurs pourront déambuler dans un écrin gigantesque qui s’ouvre sur un hall d’accueil ou trône une statue de 12 mètres de Ramsès II, précédemment installée devant la gare centrale du Caire. Plus de 100000 œuvres seront exposées, beaucoup provenant de musées nationaux, mais aussi de collections jamais présentées au public. Pour célébrer avec éclat cette ouverture, on évoque un méga-évènement en octobre auquel seront conviés nombre de Chefs d’État étrangers. Avant que 5 millions de visiteurs ne l’investissent chaque année selon les projections faites par les responsables du tourisme égyptien. De quoi éponger partiellement lemilliard de dollars qu’a coûté sa construction, financé à 70%par le Japon et à 30%par l’Égypte.

NUMÉRO 68 | JUIN - JUILLET - AOÛT 2022

Made with FlippingBook - professional solution for displaying marketing and sales documents online