Prefon allocataires 2017

Actu

Actu

LES CHIFFRES 2,2 MILLIONS C’est le nombre de cotisants au régime des agents des fonctions publiques territoriales et hospitalières, au 31 dé- cembre 2015, selon le rapport sur les pensions de retraite de la fonction pu- blique. Alimenté par les travaux de la Direction générale de l’administration de la fonction publique (DGAFP), ce rapport indique aussi que 1,2 million de fonctionnaires étaient pensionnés à cette même date. 50% et 40% Au début de l’année 2016, plus de 50% des hommes et 40% des femmes âgés de 40 ans et plus, sont poly-affiliés (ils ont ouvert des droits dans plusieurs régimes de base), indique le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) dans une étude sur les évolutions des formes d’emplois et droits à la retraite (1er mars 2017). Cette part des poly-affiliés tend globalement à augmenter pour les générations nées après 1970. À SUIVRE ... En 2013, l’espérance de vie à 60 ans des fonctionnaires territoriaux ou hos- pitaliers, hors invalides, était de 27,3 ans pour les femmes et de 22,1 ans pour les hommes ; soit, par rapport à l’ensemble de la population française, presqu’un an de plus pour les femmes et une situation quasi semblable pour les hommes. A noter aussi que les femmes en catégorie A ont deux ans de plus d’espérance de vie, celles en caté- gorie B un peu plus d’un an, et celles en catégorie C seulement 9 mois. Pour les hommes près de 3 ans en A, près de deux ans en B et inférieur à 6 mois en C. (Source : Etude sur l’espérance de vie des affiliés à la Caisse nationale des retraites des agents des collectivités lo- cales. Caisse des dépôts – Questions Retraite & Solidarité - Les études n°19).

L’accompagnement pour la préservation de l’autonomie, un véritable enjeu de société Tendance

Au fil du tweet ... 5 centenaires sur 6 sont des femmes et un sur deux vit à son domicile (Ocirp) / 1 708€ par mois pour un hébergement en EHPAD public avec un âge moyen de 84 ans et 5 mois (Logement Seniors) / Doublement du nombre de personnes en perte d’autonomie d’ici 2060 : de 1,2 million en 2012 à 2,6 millions d’ici 2060 (Drees) / Les Français passent 27,2 ans à la retraite (OCDE) / En 2015, 16 millions de Français ont perçu une pension mensuelle de retraite de l’ordre de 1 376 euros (Drees) / Erreur ou oubli de sa caisse de retraite : un retraité peut demander une révision du montant de sa pension. Autre indicateur mis en relief dans le rapport : en 2014, le montant moyen de la pension de base dans la fonction publique était de 2 019 euros pour la fonction publique d’Etat civile, de 1670 euros pour la fonction publique militaire, et de 1 280 euros pour la CNRACL. * 1,1 million de pensionnés de la CNRACL ; 104 000 pensionnés de la FSPOEIE ; 1,8 millions de pen- sionnés de l’IRCANTEC. État des lieux des pensions de retraite de la fonction publique Q ue retenir d’essentiel du rapport annuel 2016 sur les pensions de retraite de la fonction publique en 2014 ? D’abord, qu’à cette date, 5,2 millions de retraités de droits directs et dérivés touchaient une retraite de la fonction publique ou assi- milée*. Ensuite, que depuis 2008, le nombre de retraités a augmenté de 25% à la CNRACL, de 12% dans la fonction publique d’Etat civile, et de 3% dans la fonction publique d’Etat militaire. Enfin, que la retraite des agents de la fonction publique représente 25% de la tota- lité du volume des dépenses de financement des prestations retraite tous régimes confondus. Au total, l’engagement de l’Etat dans le versement des pensions (titu- laires actifs et retraités) équivaut à un volume de 1 302 milliards d’euros. En vue La revalorisation des revenus entre dans sa deuxième phase L ancée le 1 er janvier 2016, la nouvelle organisation des carrières des fonction- naires, mise en place dans le cadre du protocole « Parcours professionnel, car- rières et rémunérations - Avenir de la fonction publique » (PPCR), est entrée dans sa deuxième phase. Selon ce protocole, la revalorisation des revenus touche près de 770 000 fonctionnaires et s’échelonnera, d’après la catégorie et la filière, entre 2016 et 2018, ou entre 2016 et 2019. L’objectif du PPCR est de rééquilibrer progressive- ment les éléments de rémunération au profit de la rémunération indiciaire. Les premiers concernés par la revalorisation ont été les fonctionnaires de catégorie B pour lesquels les mesures ont été lancées début 2016. Depuis le 1 er janvier 2017, c’est au tour de l’ensemble des corps et cadres d’em- plois de catégorie C, de ceux de catégorie A ne relevant pas des filières sociales et paramédicales, et des personnels sous statuts spéciaux, de bénéficier de cette revalorisation qui s’étalera de 2017 à 2020. Pour les fonctionnaires de catégorie C, les dispositions du protocole PPCR prévoient une nouvelle structure de carrière. Pour les corps et cadres d’emplois de catégorie A, qui ne relèvent pas des filières sociales et paramédicales, les travaux engagés se sont traduits par la publication du décret n°2016-907 du 1 er juillet 2016 portant diverses dispositions relatives au corps interministériel des attachés d’administration de l’Etat, soit 31 000 agents, à compter du 1er juillet 2017.

A ujourd’hui 1,3 million de personnes âgées en état de dépen- dance ont besoin d’être accompagnées pour mieux vivre leur quotidien. Cette situation est appelée à s’amplifier puisque la France devrait compter 1,5 million de personnes dépendantes en 2020 et 2 millions en 2040 (1) . Autre chiffre parlant, la perte d’au- tonomie est perçue comme un sujet important ou primordial par plus de 77% des Français (2) , d’autant qu’il s’agit d’un coût financier de plus en plus substantiel pour les familles. En effet, la pension moyenne de retraite d’un Français s’élève à 1 376 e bruts men- suels (3) , montant insuffisant au regard des 2 200 e /mois néces- saires pour rester chez soi et près de 3 000 e /mois (4) pour une prise en charge en établissement médicalisé. Vieillir chez soi… 90 % des seniors désirent vieillir le plus longtemps possible chez eux et c’est normal. Ce souhait est à présent facilité par la pré- sence d’objets connectés qui contribuent au bien vieillir. Ainsi, des piluliers connectés s’allument lorsqu’il est temps pour l’utilisateur de prendre son médicament. En cas d’oubli, le pilulier envoie une alerte à ses proches ou son médecin. Autre exemple, le pendentif connecté, destiné à alerter quelqu’un lorsqu’un incident intervient. Pour cela, il suffit de presser le bouton situé au centre de ces petits accessoires, une alerte est alors envoyée à la famille de l’utilisateur ou à son médecin. Cependant, si les Français préfèrent demeurer à leur domicile, ce choix peut s’avérer un parcours complexe à mettre en place : il faut effectuer les démarches administratives, aménager le domi- cile, établir les liens entre les différents professionnels de santé, etc., ces tâches étant le plus souvent prises en charge par l’en- tourage aidant. L’aidant est la personne qui vient en aide, à titre non profession- nel, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne. Il peut être le conjoint, un enfant, un parent, un membre de la famille ou un membre de l’entourage. Cette assistance sera prodiguée de ma- nière plus ou moins régulière, sur des périodes plus ou moins lon- gues voire de façon permanente.

… ou en établissement d’accueil Dans certaines situations, le placement en établissement d’accueil s’impose. Les structures sont adaptées en fonction de l’état de santé de chaque personne et varient selon leur degré de médicali- sation. Les Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), les résidences de services, les maisons de retraite ou les Maisons d’Accueil pour Personnes Agées en perte d’autonomie (MAPA) sont autant de types d’établissements prévus pour accueillir les personnes dépendantes. Se prémunir financièrement La perte d’autonomie coûte cher. Pour soutenir les personnes dé- pendantes et les aidants, des dispositifs ont été mis en place : l’Al- location Personnalisée d’Autonomie (APA) est une aide financière publique destinée à couvrir une partie des frais liés à la situation de dépendance. Le montant de l’APA n’est pas identique pour tous les demandeurs ; il est fonction du degré de perte d’autonomie et des ressources du bénéficiaire. D’autres aides financières peuvent être octroyées par le dépar- tement, la Caisse nationale d’assurance-vieillesse (CNAV), les caisses de retraite complémentaire ou les mutuelles. Cependant, les aides publiques ne suffisent pas toujours. Dans son baromètre Autonomie 2017, l’Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance (OCIRP) indique que 78,9% des Français estiment nécessaire de se prémunir financièrement contre ce risque, mais la même proportion déclare ne pas être protégée. Pour faire face à ce risque, des solutions d’assurance existent pour garantir le versement d’une rente mensuelle en cas de perte d’autonomie ainsi que des services d’assistance et des prestations d’accompagnement à utiliser pour préserver l’autonomie (bilan mémoire, bilan habitat, ergothérapeute, etc.). Ces contrats sont souscrits à l’initiative de chacun. (1) Source INSEE, 2016 (2) Source : Baromètre OCIRP Autonomie, 2017 (3) Source Drees, Mai 2017 (4) Tarifs moyens pouvant présenter des disparités en fonction des régions

Préfon vous accompagne… Avec Préfon-Dépendance, nous vous permettons de faire face aux conséquences d’une perte d’autonomie.

Vous bénéficierez de l’aide financière dont vous avez besoin le moment venu, grâce à une rente mensuelle exonérée d’impôts quel que soit l’état de dépendance (jusqu’à 2 500 € /mois en cas de dépendance totale). Des prestations d’assistance (prévention autonomie, accompagnement au quotidien, téléassistance) sont également inclues dès l’adhésion, pour vous accompagner, vous et vos proches (5) . Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.prefon-dependance.fr ou contactez nos conseillers au 01 70 36 41 13 (prix d’un appel local) , du lundi au vendredi, de 9h à 17h.

(5) Se reporter aux conditions générales de Préfon-Dépendance (disponible sur www.prefon-dependance.fr)

4 | Info Le magazine de

| Allocataires octobre 2017

Allocataires octobre 2017 | Info Le magazine de

| 5

Made with FlippingBook - Online Brochure Maker