MeeT and TRaVeL MaG n°62 - mars/avril 2021

Auvergne-Rhône-Alpes Trains évènementiels

MARS / AVRIL 2021

1 Géo MiCe NuMéRo 62

éDiTo Alors qu’une minorité d’Européens est à ce jour vaccinée contre la Covid-19, certains militent activement pour qu’un passeport vaccinal soit rapidement délivré aux personnes qui ont reçu l’injection – simple ou double suivant les laboratoires – afin qu’elles puissent voyager librement. Si la France, mais aussi la Belgique, l’Allemagne et les Pays Bas jugent qu’il est encore trop tôt pour adopter ce passeport, d’autres pays ont franchi le pas. C’est le cas notamment de la Grèce, de l’Islande, de la Géorgie, d’Israël et des Seychelles qui depuis peu ne laissent entrer sur leur territoire que les voyageurs munis de ce sésame. D’autres tels la Suède, le Danemark, le Maroc et Chypre vont d’ici à l’été mettre en place ce document de vaccination qui lèvera toutes les restrictions de circulation en vigueur depuis des mois. Même si ce passeport est vivement critiqué pour les inégalités qu’il risque d’engendrer entre les citoyens tant qu’ils ne seront pas tous vaccinés, il semble à peu près évident qu’il va progressivement être généralisé partout dans le monde, au même titre que le vaccin contre la fièvre jaune est exigé en Afrique par le Cameroun, le Congo ou la Côte d’Ivoire. Personne ne songe aujourd’hui à contester à ces états le droit de contrôler pour motifs sanitaires leurs flux de voyageurs. C’est sans doute à ce prix que le tourisme mondial retrouvera d’ici à l’automne des couleurs et qu’un secteur comme le Mice pourra renouer avec les opérations évènementielles. Une petite lumière pour tous ceux qui attendent depuis plus d’une année la sortie du tunnel. Michel Foraud

NuMéRo 62

SoMMaiRe

ACTUALITÉS P.8 Horizons P.14 Transports P.16 Étoiles P.22 Espaces P.26 DMC P.28 Prestas P.30 Agences

© NC

P.34 Mise en scène P.38 Zoom Vendée P.39 Zoom Bourgogne

P.40

DESTINATION P.40 Auvergne-Rhône-Alpes

DOSSIER P.62 Trains évènementiels

P.62

NUMÉRO 62 | MARS - AVRIL 2021

LA CORSE TEL UN REFUGE POUR LE MICE à l’esprit citoyen et durable : nettoyage de plage au cours d’un team building, reforestation lors d’un séminaire, etc. • Soyez assurés du respect strict des protocoles sanitaires pendant votre évènement. Nous mettons à disposition masques et gel hydro-alcoolique tandis que les gestes barrière peuvent donner lieu à des scénarios ludiques. © Lettas - Fotolia.com @ Cors’Alpha Touring © P.Renucci Destination privilégiée en vue de la reprise du MICE, la Corse vous permet d’envisager votre évènement en toute sécurité et dans la sérénité, grâce à l’engagement actif des professionnels du tourisme et à la politique de tests en vigueur. • Depuis le 6 février : test RT-PCR de moins de 72h à présenter avant embarquement • Déploiement de Safe Corsica , la marque territoriale créée par l’Agence du Tourisme de la Corse pour mettre en œuvre des protocoles sanitaires protecteurs. Qu’il s’agisse de lieux d’hébergement, de transporteurs, de prestataires d’activités ou d’opérateurs évènementiels, les professionnels qui adhèrent à Safe Corsica s’engagent à respecter un règlement d’usage. Celui-ci inclut l’application de mesures barrière et de désinfection, la gestion adaptée des flux de personnes, l’utilisation d’équipements de protection, la mise en place d’une personne référente pour l’hygiène et d’une politique de formation appliquée à la réassurance sanitaire. Avec sa proximité, sa nature intacte et son positionnement axé vers la qualité, la Corse dispose plus que jamais d’atouts majeurs favorisant l’organisation de votre évènement en cette période. Les agences réceptives spécialistes du MICE et affiliés au Convention Bureau de l’Agence du Tourisme de la Corse adaptent leur offre aux impératifs sanitaires comme en témoignent leurs propositions. CORS’ALPHA TOURING www.corsalpha.com • Cors’Alpha Touring s’engage sur le plan sanitaire à travers le respect de la charte Safe Corsica pour assurer un cadre sécurisé aux organisateurs tout en permettant aux participants de s’évader. Car à 1h30 de vol de Paris, la Corse constitue le cadre idéal pour se reconnecter à la nature et programmer des séminaires qui respirent le bien-être. Nous vous invitons à venir faire l’expérience de l’authenticité corse en empruntant les sentiers intérieurs de l’île et en allant à la rencontre des artisans. • Nous organisons vos réunions au grand air pour assurer une distanciation physique tout en profitant de l’environnement corse : terrasse en bord de mer, domaine en pleine nature ou paillote privatisée, etc. • Signataire de la charte environnementale de bonnes pratiques pour le MICE en Corse, Cors’Alpha Touring s’évertue à préserver l’environnement corse, en proposant par exemple des activités respectueuses, de délicieux spuntinu valorisant les produits locaux, ou encore en visant l’absence de déchet. • Préparé à la reprise des opérations MICE, Cors’Alpha Touring, en lien avec ses prestataires et partenaires, gère avec flexibilité les reports ou annulations causés par la situation sanitaire. CORSE INCENTIVE www.corse-incentive.com • Agence réceptive référente pour le MICE et le tourisme d’affaires sur l’ensemble de la Corse, Corse Incentive s’adapte au contexte actuel en faisant bénéficier ses clients d’un assouplissement de ses conditions habituelles de vente, pour permettre le report ou l’annulation d’un évènement sans frais, ainsi que la réservation sans acompte. • Quelle destination plus pertinente que la Corse aujourd’hui ? Elle est la plus proche des îles lointaines et vous dépayse sans quitter l’Europe. Formidable terrain de jeu pour les groupes d’entreprise, son environnement regorge de sites extérieurs propices à la tenue de réunions originales tels qu’une pinède, un bord de mer ou un amphithéâtre à l’air libre. • Corse Incentive met en œuvre une démarche de RSE et propose un éventail d’activités

CORSICA EVENTS www.corsicaevents.com

• Plus que jamais en cette période nous pensons chez Corsica Events que c’est le moment de découvrir la Corse autrement. Avec sa proximité rassurante et son dépaysement garanti, la Corse est bien sûr réputée pour la beauté et la variété de ses paysages. Elle l’est aussi pour la singularité de sa culture. Corsica Events a justement choisi de placer l’humain au cœur de ses propositions au travers de rencontres très privilégiées, qui peuvent se décliner de multiples façons. • C’est dans cette idée que nous lançons une nouvelle expérience exclusive. Au cours d’une dégustation organisée à distance, grâce à l’envoi de produits du terroir, vos invités pourront partager un moment unique avec un caviste réputé en direct depuis son bar à vin, implanté dans la ville d’Ajaccio. • Afin de rassurer ses clients confrontés à des enjeux d’ordre sanitaire et financier, Corsica Events a fait la démarche d’adhérer à la charte Safe Corsica, ainsi que de travailler solidairement avec ses clients et prestataires en vue de proposer des conditions de ventes souples et adaptées au contexte actuel, tout en donnant les moyens aux acteurs du secteur de pérenniser leur activité. CORSICA EXCLUSIVE www.corsica-exclusive.com • Corsica Exclusive a repensé ses programmes pour privilégier les vastes espaces de la Corse et les activités de plein air, en mer ou en montagne. Notre expérience de la destination nous permet de proposer des sorties dans des lieux secrets et préservés. Les déjeuners peuvent être dressés au cœur d’une forêt, au bord d’une rivière ou sur une plage, dans des sites privatisés. • À l’heure où l’envie de voyager revient en force, l’île de beauté apparaît incontestablement comme une destination facilement accessible, familière et sûre, à privilégier pour les groupes. Venir en Corse, c’est la garantie de vivre un déconfinement sous le soleil ! Avec l’assurance de bénéficier du dispositif nécessaire pour assurer la sécurité sanitaire de vos participants. • Organisateur d’évènements sportifs tels que le Corsica Paddle Trophy, le Corsica GT Tour ou la Corsica X Race, nous pouvons conjuguer des programmes avec ces compétitions. Corsica Exclusive est structuré pour accueillir des évènements de toute taille. • Nous faisons preuve d’une grande souplesse dans nos conditions de vente et d’annulation et nous proposons des assurances spécifiques. Nous nous appuyons sur une implantation nationale grâce à trois agences en Corse, à Paris et Avignon. EVENT’COM VOYAGES www.eventcom.travel • Créateur d’expériences sur mesure, Event’Com Voyages recommande particulièrement, pour la saison à venir, les activités mettant la nature corse en première ligne, sur tous les terrains et en particulier celui de la Méditerranée : organisation de régates, croisières, balade en bateaux rapides, ou échappées privilégiées sur des embarcations haut de gamme. Ou encore, randonnées pédestres, à VTT, Fat Bike et retour des programmes oenotouristiques. • Nouveauté 2021 : authentique goélette bâtie à partir de plans du xviii e siècle, le Grande Zot est un voilier exceptionnel basé en Corse depuis peu. Une belle occasion, pour les petits groupes, de s’initier aux joies de la navigation classique et de créer des moments de partage et de cohésion. • Face à la nouvelle donne sanitaire, Event’Com Voyages reste fidèle à ses valeurs de service et de flexibilité, en appliquant les mesures les plus protectrices en vue d’accueillir votre évènement. L’agence a adhéré à la marque Safe Corsica et s’engage par ailleurs à appliquer, en cas de re- confinement ou de contamination à la Covid19, le report ou l’annulation des prestations réservées, en conformité avec les conditions posées par les assurances et les prestataires.

@ Corsica Events @ Corsica Exclusive @ Grande Zot

BUSINESS DESTINATION

Retrouvez toutes les informations : www.visit-corsica.com

L’an dernier, Israël a accueilli 850000 visiteurs, soit une baisse de 81,3% par rapport à 2019. Loin des 5 millions escomptés en début d’année 2020.

L’UNIMEV MANIFESTE Première organisation professionnelle représentative de l’ensemble des acteurs de la rencontre évènementielle, l’Union Française des Métiers de l’Évènement – UNIMEV – continue de se battre pour obtenir l’allègement des restrictions imposées pour la fréquentation des lieux de congrès, d’expositions, de salons et de spectacles. La filière est en grande difficulté et pour l’heure la réouverture totale de ces lieux n’est toujours pas d’actualité. En parallèle des

Du 13 au 20 janvier 2022, Montpellier va accueillir un important congrès scientifique qui devrait réunir 600 spécialistes au Corum dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris. Son objectif : éclairer la contribution de la recherche en sciences humaines et sociales du sport pour appréhender les promesses des Jeux de Paris. Vaste programme !

discussions engagées avec le gouvernement, un comité d’experts et des contributeurs extérieurs ont réalisé un manifeste destiné à alerter les pouvoirs publics et les médias sur la place qu’occupe le secteur évènementiel en France. Au fil des 44 pages de ce manifeste, les auteurs rappellent que les retombées de la filière sont évaluées à 39,5 milliards d’euros, avec pour le seul secteur des congrès des chiffres impressionnants – 3000 manifestations annuelles et 2 millions de participants – mais aussi 380000 évènements d’entreprise et d’institution qui ont attiré 52 millions de participants en 2019. Une filière qu’il faut amplifier dans l’avenir, notamment enmodernisant les formats des évènements, en améliorant les processus de production et en développant des stratégies de responsabilité sociétale des entreprises. 3 E PROMOTION POUR

FRENCH EVENT BOOSTER Si la crise sanitaire a perturbé son processus de sélection (il se déroule en avril en temps normal), l’incubateur de la filière évènementielle n’en poursuit pas moins sa mission de plateforme au service de l’innovation, d’autant plus nécessaire en cette période. Créé à l’initiative de Viparis en partenariat avec Lévénement, Novelty Magnum, Weyou

Group, Open Events et UNIMEV, French Event Booster a dévoilé sa troisième promotion et quelques chiffres sur son activité. Depuis 2018, 31 sociétés ont été accompagnées, un cumul de 1,583 million d’euros a été levé, et le taux de pérennité est de 86%. Parmi les 9 heureux élus, sur 60 candidatures, figurent à la fois des jeunes pousses et des sociétés plus anciennes développant des innovations. On y trouve surtout des créateurs d’expériences évènementielles comme Des Sons Animés, qui propose des expériences sonores immersives ; Gova, un véhicule écologique et personnalisable (photo); TriDiFoodies, pionnier de l’impression 3D et des objets de communication comestibles ; Fosfor, une agence qui met en œuvre des contenus en 3D et des dispositifs technologiques ; et Platipus, qui décline le concept de bulles transparentes réceptives. Mais aussi un acteur du conseil, Ecotable, qui accompagne les acteurs de la restauration dans la transition écologique ; et des outils de gestion tels que Planexpo, solution de commercialisation de stands et de gestion d’évènements, et Sheq Instant, qui intègre les photos à la collecte de données. Figure enfin Loc’Hall, une plateforme de recherche de lieux patrimoniaux. MAURICE PRÉPARE LA REPRISE

Situé à proximité de la tour Burj Khalifa, le quartier de l’ Opéra est la toute nouvelle destination culturelle de Dubaï. Au cœur de cet ensemble futuriste se trouve l’Opéra, un théâtre lyrique de 2000 places pouvant être transformé en espace évènementiel grâce à un système hydraulique permettant de rétracter 900 des sièges de la salle. Prévue à l’origine en 2020, EXPO DUBAI se tiendra finalement du 1 er octobre 2021 au 31 mars 2022. Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme a lancé un plan de soutien aux stations de montagne de la région d’1,8 million d’euros. Parmi les actions les plus spectaculaires prévues en marge de ce plan, l’habillage total de la Gare de Lyon à Paris en janvier dernier pour convaincre les Parisiens de programmer des séjours dans l’une des 175 stations de montagne de la région.

HoRiZoNS

8

Lors d’une rencontre avec les professionnels du secteur touristique, Steven Obeegadoo, le ministre du tourisme et Premier ministre adjoint de l’Île Maurice, a déclaré que «  le pays a besoin du vaccin pour permettre à l’industrie du tourisme de se relever », ajoutant que « l’année 2021 sera celle de la vaccination. Le secteur touristique est lui plus que jamais dans le doute, les nouvelles variantes du virus à l’étranger ont douché les espoirs d’accueillir des touristes dans l’immédiat ».

Les autorités mauriciennes espèrent très rapidement vacciner plus de 50000 personnes grâce à l’aide de leur voisin indien. Si le tourisme local a été « un grand succès », il convient de préparer dès maintenant l’après Covid-19. Kevin Ramkaloan, le CEO de Business Mauritius qui fut de 2015 à 2017 Directeur de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA), a insisté lors de cette rencontre sur « la nécessité d’une stratégie pour la réouverture des frontières, tout en protégeant la population ».

MEET AND TRAVEL MAG

MARC THEPOT PRÉSIDENT DE L’OFFICE DE TOURISME ET DES CONGRÈS DE MARSEILLE Propos recueillis par Michel Foraud

M&T – Vous venez d’être élu à la présidence de l’Office de Tourisme et des Congrès, quelle est votre mission pour les 6 années à venir ? Comment allez-vous travailler avec les équipes de Maxime Tissot, le directeur général de l’Office ? Notre mission c’est d’impulser une dynamique confiante et raisonnée pour relancer le tourisme de cette belle et unique destination en fédérant toutes les énergies et en intégrant les nouvelles exigences des clients, des collaborateurs et des acteurs de ce secteur. Maxime Tissot est un professionnel aguerri et amoureux de sa ville, il a su conduire l’Office à un niveau d’excellence apprécié de tous. Dans bien des domaines, l’Office est et restera à la pointe sous son impulsion ! M&T – De quels moyens disposez-vous ? Depuis 2018 l’Office est devenu métropolitain, qu’est-ce que cela change concrètement ? L’Office dispose principalement du produit de la taxe de séjour et des recettes complémentaires issues des activités commerciales induites par ses missions. Il entre dans le différents professionnels du tourisme et prestataires lorsqu’il s’agit de promouvoir la destination. Bien sûr, il travaille avec l’ensemble des structures départementales et régionales opérant dans cette industrie. M&T – Dans quelle situation se trouve le tourisme dans la métropole ? 2020 a été une année noire, fortement impactée par la pandémie après une année 2019 qui avait confirmée le rôle majeur du tourisme dans l’économie locale. Bien sûr, depuis bien longtemps, tout le monde sait que le secteur du tourisme est résilient : 2021 sera donc l’année du rebond M&T – Juste après votre élection, vous avez affirmé que «  tous ensembles, nous bâtirons un plan de relance pour sortir de la crise et conforter l’attractivité de Marseille  ». À quelle échéance ce plan doit-t-il intervenir ? Que devra-t-il privilégier ? L’idée est de pouvoir soumettre un plan de relance lors du prochain comité directeur de l’Office, soit fin mars au plus tard. Pour ce faire, un certain nombre de rencontres avec les professionnels et parties prenantes sont prévues. L’attractivité de Marseille n’est plus à démontrer. Nous allons nous attacher à faire mieux connaitre la maîtrise des protocoles sanitaires par tous les acteurs, à développer des actions citoyennes d’entraide et champ de compétence de la métropole. À ce titre, il contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre de la stratégie touristique en lien étroit avec la ville de Marseille et la métropole Aix-Marseille-Provence. Il a un rôle essentiel dans la coordination des

de coopération sur le terrain, à promouvoir l’engagement des acteurs en faveur d’un tourisme plus durable et responsable et à mutualiser nos efforts de promotion et de commercialisation. Nous allons vivre une période où les ressources financières seront contraintes, il faudra donc être créatif et solidaire pour mettre en avant nos atouts.

M&T – L’une des clés de la réussite de ce plan, c’est que tous les acteurs – publics et privés – travaillent de concert. Les critiques émises après votre élection par la nouvelle majorité à la mairie de Marseille – notamment celles provenant de l’adjoint au tourisme qui revendiquait le poste – laissent mal augurer de la suite… Nous avons la volonté d’intégrer l’ensemble des acteurs et bien sûr

d’associer la mairie de Marseille, ses conseils et recommandations, son aide, dans la définition de la stratégie touristique de la destination. Le tourisme avec un grand “T” est, par essence, une industrie qui fédère et impose la coopération. M&T – En 2019, le tourisme à Marseille, c’était 5 millions de visiteurs, 1,8 million de

« L’attractivité de Marseille n’est plus à démontrer »

croisiéristes pour 1,5 milliard d’euros de retombées économiques. À quelle échéance peut-on espérer renouer avec ces scores ? Nous savons que ce secteur est extrêmement réactif. À l’évidence, compte tenu des échéances annoncées en termes de maitrise de la pandémie, nous retrouverons en 2023 au plus tard les scores de 2019, en privilégiant toutefois un tourisme qui a évolué avec cette crise sanitaire. M&T – Faut-il que Marseille réinvente son tourisme ? Marseille, comme toutes les destinations, doit effectivement réinventer son tourisme sans mettre au rebus tous les acquis passés. En premier lieu, continuer l’engagement et les actions initiées en matière de tourisme durable et responsable (je pense à l’engagement clef verte initié en 2019 et qui vise à labéliser 60 établissements hôteliers d’ici 2024). La relance sera verte ou ne sera pas. Et, de ce point de vue, l’offre, immanquablement, se transformera: Marseille va mettre en avant sa dimension culturelle qui va valoriser et bonifier“l’expérience client”de nos touristes. M&T – Le segment Mice traverse une crise sans précédent. Comment peut-il rebondir ? Le Bureau Métropolitain des Congrès – partie intégrante de l’Office de Tourisme – a pour objectif d’intégrer Marseille dans le GDS Index pour se poser comme un acteur essentiel au même titre que Bordeaux, Lyon ou Nantes. Le Mice va sans doute évoluer et le contexte changer le format ainsi que la conduite de ce type de réunion en intégrant la problématique de la gestion des flux et des espaces. Nous avons des atouts indéniables, outre notre professionnalisme et notre maitrise des protocoles sanitaires. L’objectif est que tout le monde prenne le bon train à nos côtés, je suis confiant, nos professionnels sont très réactifs.

HoRiZoNS

10

MEET AND TRAVEL MAG

Le Puy du Fou a remporté trois distinctions lors de la cérémonie des ParkWorld Excellence Awards, celle du meilleur spectacle de l’année, celle des meilleures innovations technologiques pour Les Noces de Feu et celle de la meilleure thématisation pour son nouvel hôtel Le Grand Siècle doté d’un palais des congrès – Le Théâtre Molière – qui dispose d’une salle plénière de 500 places.

PALM BEACH : LA RENAÎSSANCE D’UN MYTHE

Sa piscine fut en 1963 l’une des stars du film d’Henri Verneuil “Mélodie en sous-sol” dont Jean Gabin et Alain Delon se partageaient l’affiche. À cette époque, le Palm Beach construit en 1929 à la Pointe Croisette par l’architecte niçois Roger Séassal n’était plus au meilleur de sa forme, après plus de 30 ans de règne sans partage sur les soirées cannoises. Une période faste pour son casino, le premier ouvert à Cannes, qui a été transféré en 2017 au sein de l’hôtel 3.14 sur la Croisette. Après bien des péripéties, les 1200 propriétaires de la Pointe Croisette sont tombés d’accord pour confier à la société Palm Beach Côte d’Azur, pilotée par deux restaurateurs et organisateurs de nuits cannoises, le soin de faire renaître le Palm Beach. Les travaux qui sont engagés devraient permettre d’accueillir d’ici à 2023 sur 20000 m² une salle évènementielle à l’emplacement de l’ex-casino, plusieurs restaurants, une galerie commerciale, la célèbre piscine sur la terrasse ouest du complexe et une nouvelle plage. Plus de 100 millions d’euros sont investis dans ce chantier qui doit doter Cannes d’un nouveau pôle de divertissement haut de gamme, mêlant gastronomie, loisirs et bien-être. Notons enfin que c’est l’agence d’architecture cannoise Caprini-Pellerin qui est chargée de ce méga-chantier devant redonner d’ici à deux ans tout son faste au Palm Beach.

Si le marché des congrès est encore à la peine, beaucoup de destinations préparent l’avenir. Ainsi Marseille qui vient de décrocher l’organisation en 2024 du congrès Meeting of the European Society for Immunodeficiencies, une manifestation qui prévoit d’attirer 2800 participants du 8 au 12 octobre dans le cadre du Parc Chanot.

LA FRANCE DES CONGRÈS ET DES EXPOS A LE BLUES

Réalisée en fin d’année 2020, l’enquête conduite par Coach Omnium auprès de 88 centres de congrès et parcs d’expositions en France permet d’apprécier l’impact qu’a eu la crise de la Covid-19 sur ce secteur, l’un des plus touchés depuis le mois de mars 2020. Alors que 87% des professionnels se déclaraient optimistes fin 2019, tablant sur une activité meilleure en 2020, ils ne sont plus qu’une poignée (19%) à rester optimistes, la grande majorité (77%) jugeant la crise durable, 65% s’attendant à un changement de comportement des clients dans les années à venir, 53% à une baisse des opérations tandis que 26% pensent être confrontés en sortie de crise à une clientèle plus

exigeante et plus vigilante qu’auparavant. Notamment sur le volet sanitaire avec une sécurisation des participants et donc la suppression de certaines prestations, cocktails, soirées, animations ou activités périphériques. Lors de l’enquête, 73% des professionnels interrogés ont estimé la baisse de chiffre d’affaires en 2020 supérieure à 50%, la moitié considérant que cette situation va modifier leur façon de travailler. 25% d’entre eux pensent même qu’ils vont être contraints de faire des économies et d’augmenter les moyens de promotion pour séduire à nouveau les clients. À contrario, sur les 57% qui avaient prévu des investissements durant l’année 2020, seuls 22% les ont réellement engagés comme prévu. LE TOURISME EN BERNE Le constat que dresse le dernier baromètre de l’OMT – l’Organisation Mondiale du Tourisme – est sans appel : les arrivées internationales ont chuté de 74% en 2020 par rapport à 2019, ce qui correspond à un milliard d’arrivées en moins suite à l’effondrement de la demande et l’instauration généralisée de restrictions imposées par les gouvernements. Cette mise à l’arrêt des déplacements internationaux a représenté une perte de recettes estimée à 1300 milliards de dollars, c’est-à-dire 11 fois plus que la perte enregistrée durant la crise économique de 2009. L’OMT estime que 100 à 120 millions d’emplois directs sont menacés dans le secteur, dont une grosse partie dans les petites et moyennes entreprises. Si 2020 a été la pire année que le tourisme a connu en temps de paix, 2021 pourrait ne pas être mieux en raison de la reprise de l’épidémie dans de nombreuses régions du monde, notamment en Europe. « Nous sommes conscients que la crise est loin d’être terminée » souligne le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, qui ajoute que « les mesures de réduction des risques, notamment le dépistage, le traçage et les certificats de vaccination, sont fondamentales pour préparer le redressement ». Selon une enquête réalisée auprès d’un groupe d’experts de l’OMT, 45% des sondés estiment les perspectives plus favorables pour 2021, 25% tablant sur des résultats comparables et 30% s’attendant à de plus mauvais résultats. Mais, signe d’une dégradation des perspectives globales de rebond en 2021, 50% des experts interrogés n’attendent pas ce rebond avant 2022 (+29% par rapport à octobre 2020).

NUMÉRO 62 | MARS - AVRIL 2021

© VisitBritain/Yin Sun Photography

Hero Image - Bamburgh Castle, Northumberland, England

Réinventez & repensez vos futurs évènements en Angleterre et donnez-leur un nouveau souffle

Goûtez au savoir-faire, aux idées, aux recherches et à l’expertise incomparables de l’Angleterre et laissez- vous inspirer par sa créativité, son imagination et son esprit d’entreprise que rien n’arrête. L’Angleterre, la plus grande et la plus peuplée des quatre nations du Royaume-Uni, est riche d’un patrimoine et d’une culture millénaires. Forte d’un célèbre héritage royal, l’Angleterre propose un large choix de possibilités pour vos évènements d’entreprise. Elle comporte, en effet, plus de 43 destinations privilégiées pour l’organisation d’évènements professionnels et 20 palais des congrès haut de gamme, conçus à cet effet et d’envergure internationale. Facilement accessible que ce soit par le train, par la mer ou par avion, grâce à des investissements continus en matière d’infrastructures sur l’ensemble de son territoire, l’Angleterre est la destination idéale pour repenser vos futurs évènements, incentives et réunions. Dites adieu aux idées reçues sur le Brexit Tout ce que vous devez savoir avant d’organiser vos futurs évènements en Angleterre 1. Les ressortissants de l’Union Européenne se rendant en Angleterre pour des vacances, de courts séjours ou encore des évènements professionnels n’ont pas besoin de visa pour entrer dans le pays. 2. À compter du 1 er octobre 2021, les ressortissants de l’Union Européenne devront présenter un passeport, et non plus une carte nationale d’identité, pour traverser la frontière britannique. 3. Les voyageurs dotés d’un passeport biométrique peuvent continuer d’emprunter les e-gates, à savoir les systèmes de contrôle de passeports automatiques, pour entrer rapidement et facilement sur le sol anglais. Pour rester informé(e) des dernières actualités en la matière, veuillez consulter le site internet officiel du gouvernement britannique.

Label de conformité sanitaire We’re Good To Go Les destinations, les lieux d’accueil ainsi que les prestataires d’évènements professionnels mettent tout en œuvre pour garantir la reprise des réunions et des évènements une fois les restrictions

levées. Plus de 42 000 entreprises du tourisme et de l’évènementiel, réparties aux quatre coins du Royaume-Uni, affichent fièrement le label de conformité sanitaire We’re Good To Go (“Nous sommes prêts”), preuve qu’elles respectent les consignes gouvernementales en matière de santé publique et qu’elles ont mis en place les procédures requises. Ce label atteste que le secteur de l’évènementiel veille au plus strict respect des nouvelles procédures opérationnelles et de sécurité ; ainsi, l’Angleterre pourra de nouveau accueillir prochainement vos évènements et vos délégués en toute sécurité. Envie d’en savoir plus sur ce que l’Angleterre peut apporter à vos futurs évènements ? Contactez-nous dès maintenant. Commencez votre voyage sur meetengland.com . Contactez le bureau européen de MeetEngland pour obtenir de plus amples informations sur la manière dont nous pouvons vous accompagner dans l’organisation de vos futurs évènements. Nous vous donnons l’avis d’experts et vous mettons en relation avec les prestataires qui correspondent le mieux à vos attentes pour vous permettre de repenser vos futurs évènements en Angleterre.

Contactez votre représentant européen Caroline Phelan Responsable senior des réunions et incentives Europe E-mail : caroline.phelan@visitbritain.org Tél.: +33 (0)6 38 98 31 07

Levez le voile sur les secrets les mieux gardés d’Angleterre :

1. York, nord de l’Angleterre. Ville aux racines romaines et au passé viking, dont les remparts encerclent à la fois des lieux de réunion modernes et la splendeur du style géorgien, York est depuis plus de 2 000 ans une destination de choix pour l’organisation de rassemblements. Vos délégués pourront partir à la découverte de joyaux historiques, tels que la plus grande cathédrale gothique et l’une des rues médiévales les mieux préservées au monde. En outre, le National Railway Museum (le musée national des chemins de fer), situé en plein cœur de la ville, n’est autre que le fier détendeur de la plus importante collection ferroviaire du monde, collection qui peut être admirée de manière exclusive par une assemblée de 600 délégués au maximum. Ce lieu unique en son genre n’est qu’un exemple parmi tant d’autres des nombreuses installations susceptibles d’aider les organisateurs à repenser leurs futurs évènements en Angleterre. Pour en savoir plus,rendez-vous sur la page consacrée à la ville de York. 2. Devon, sud de l’Angleterre Célèbre pour ses paysages à couper le souffle, notamment ses deux côtes et ses deux parcs nationaux, le Devon est l’endroit idéal pour accueillir les réunions et les incentives. Abritant de charmantes stations balnéaires mais aussi de grandes villes dynamiques, cette région regorge de lieux d’exception à découvrir absolument. Poussez les portes de l’Abbaye de Buckfast, lieu chargé d’histoire datant de 1066. Située tout près du parc national du Dartmoor, elle met aujourd’hui à la disposition des organisateurs un palais des congrès dernier cri, pouvant accueillir jusqu’à

© VisitBritain/Andrew Pickett

York

120 délégués. Pour les conférences de plus grande envergure, renseignez- vous sur le Sandy Park, surnommé The home of champions (autrement dit “stade des champions”), l’un des plus grands lieux d’accueil du sud- ouest de l’Angleterre. Implanté dans la ville universitaire d’Exeter, ce stade peut accueillir des évènements réunissant jusqu’à 825 délégués, avec vue sur le terrain où s’entraînent les stars du sport anglais. Repensez vos futurs évènements à l’aide de la page Visiter le Devon. 3. Oxford, centre de l’Angleterre Partez à la découverte d’Oxford, destination empreinte d’histoire, célèbre pour son université et ses clochers rêveurs qui font sa fierté. Près de la ville natale de Winston Churchill, Oxford est réputée depuis longtemps pour son esprit travailleur et son architecture source d’inspiration. Il existe, cependant, un endroit tenu secret qui mérite d’être dévoilé. Situé à seulement une vingtaine de kilomètres du centre-ville, le Heythrop Park Resort allie d’incroyables installations modernes à l’élégant charme de l’ancien. Doté d’un domaine de plus de 178 hectares à explorer, de 29 salles de réunion ainsi que d’un amphithéâtre dernier cri, tout y est réuni pour créer des évènements absolument grandioses. Envie d’en savoir plus ? Rendez-vous sur la page du site internet de MeetEngland consacrée à la ville d’Oxford.

© VisitBritain/Guy Richardson Oxford Univeristy

4. Newcastle-Gateshead, nord de l’Angleterre Célèbre pour l’accueil chaleureux de ses habitants, les Geordies, la destination de Newcastle-Gateshead abritera prochainement un tout nouveau palais des congrès, le Gateshead Quays, d’une valeur de 260 millions de livres sterling. Ce nouveau complexe, dont l’inauguration est prévue en 2023, comprendra un stade d’envergure internationale, un palais des congrès et des expositions, des restaurants, un hôtel co-brandé (issu de l’association de deux marques) et de grands espaces extérieurs. L’un des secrets les mieux gardés de cette destination, que d’ailleurs beaucoup d’organisateurs souvent ignorent, est que Newcastle possède bel et bien son propre château. Implanté en plein cœur de la ville et construit par Henry II au XIIe siècle, le donjon du château peut de nos jours être privatisé pour organiser des évènements inoubliables. Ce lieu d’accueil renferme de grands espaces, tels que le Great Hall et le toit pouvant accueillir jusqu’à 90 invités. Pour en savoir plus, consultez la page consacrée à Newcastle-Gateshead sur MeetEngland.com

Air Namibia , la compagnie nationale de la Namibie, est en passe suspendre ses activités, trente ans après son lancement. Elle aussi confrontée à de très grosses difficultés, Thaï Airways a mis en vente 34 appareils, dont 2 Airbus A340-500 et 6 A340-600. Sa dette dépasse 9 milliards de dollars. L’activité des aéroports parisiens d’ ADP a chuté de 69,4% en 2020. La plateforme de Roissy- CDG n’a traité que 22,3 millions de passagers, en recul de 70,8%, Orly n’en ayant accueilli que 10,8millions, en baisse de 66,1%. L’été prochain, Air France va desservir les Antilles, la Guyane et la Réunion au départ de Charles-de-Gaulle, en appui des vols opérés depuis Orly. La compagnie prévoit jusqu’à 56 vols hebdomadaires entre ces destinations et les deux aéroports parisiens. Dès le 28 mars, Air Sénégal va proposer 3 vols par semaine entre Dakar et Lyon, via Marseille. La nouvelle desserte sera opérée en Airbus A321.

LE CIEL DANS LA TEMPÊTE 2020 restera dans les annales comme la pire année que le secteur aérien a connu depuis 70 ans. C’est ce qui ressort du bilan que l’Association internationale du transport aérien – IATA – qui rassemble 290 compagnies, soit 82% des transporteurs mondiaux, vient de dévoiler. Comparé à

2019, le trafic passagers à l’international a chuté de 75,6%, alors que le trafic domestique a limité les dégâts avec un recul de 43%. Ces mauvaises performances s’accompagnent de coefficients de remplissage en chute de près de 20 points à 62,8% à l’international et de 17 points pour le domestique. Parmi les zones les plus touchée, l’Europe a vu son trafic baisser de 73,7%, au même niveau pratiquement que l’Amérique Latine (-71,8%) et le Moyen-Orient (-72%), mais en deçà de la zone Asie-Pacifique ou la baisse de trafic a dépassé 80%. Pour 2021, IATA mise sur une reprise de l’activité, l’estimant à 50% des résultats enregistrés en 2019, si bien sûr les nouvelles mesures de restriction de déplacement adoptées par de nombreux pays ne perturbent pas durablement les opérations des compagnies. Auquel cas, l’activité pourrait selon IATA rester en deçà de 40% par rapport à celle enregistrée en 2019. AIRBUS RÉSISTE BIEN

Le secteur aérien est à la peine depuis une année mais Airbus a jusqu’alors plutôt bien supporté la crise. En 2020, l’avionneur européen a en effet livré 566 appareils commerciaux, grâce notamment à un excellent mois de décembre (89 appareils livrés). Ce qui représente une baisse de 34% par rapport à 2019, soit un bon résultat compte tenu de la gravité de la crise qui a frappé toutes les compagnies sans exception dans le monde. Pour s’adapter,

TRaNSPoRTS

14

Airbus a réduit ses cadences de production de l’ordre de 40%, mais l’avionneur a tout de même réussi à livrer 82 gros porteurs au cours de l’année dernière, alors que cette famille d’appareils est la plus touchée par la crise. Notons enfin que si Airbus n’a enregistré que 383 commandes en 2020 et 115 annulations, il a encore un carnet de commande bien rempli avec 7184 appareils à livrer. NICE CÔTE - D’AZUR EN POINTE

Alexandre de Juniac quitte le 31 mars prochain l’IATA, l’Association internationale du transport aérien qu’il dirigeait depuis 2016. Il est remplacé par Willie Walsh , l’ancien directeur du groupe IAG. La crise bouleverse le classement des aéroports européens. Avec un trafic en forte chute en 2020, les deux plateformes traditionnellement en tête – Londres-Heathrow et Paris-Charles-de Gaulle – sont doublées par l’aéroport turc d’Antalya et celui de Moscou- Cheremetievo.

Deuxième plateforme aéroportuaire de France, Nice Côte-d’Azur vient d’obtenir l’ACI Health Accreditation qui valide sa démarche pour lutter contre la propagation de la Covid 19 et le niveau d’excellence des mesures sanitaires mises en œuvre au cours de l’année écoulée dans toutes les zones fréquentées par les passagers et les personnels. Franck Goldnadel, le

président du directoire des aéroports de la Côte d’Azur s’est félicité de cette certification, ajoutant qu’elle « illustre notre sens des responsabilités et notre engagement pour l’avenir du transport aérien qui devra être non seulement faiblement émissif mais encore totalement sûr d’un point de vue sanitaire ».

MEET AND TRAVEL MAG

Ex-directeur Europe du groupe Accor, Franck Gervais vient de prendre la direction générale de Pierre&Vacances,présidé par Gérard Brémond.Il succède à Yann Caillère qui occupait le poste depuis septembre 2019. Château Les Carmes Haut-Brion, va ouvrir l’Hôtel des Carmes à Bordeaux sous enseigneMondrian du groupe Accor.Aménagé dans l’ancien siège du négociant viticole Calvet,le nouvel établissement dessiné par Philippe Starck comptera 97 chambres et suites, un restaurant piloté par le Chef Japonais Katsuya,un spa et un patio de 225m 2 . Le groupe bordelais Pichet, propriétaire entre autres du

© Dominique Perrault Architecture

DE NOUVELLES ÉTOILES À PARIS Crise ou pas, les ouvertures de nouveaux hôtels battent leur plein dans la capitale. À tout seigneur, tout honneur, Cheval Blanc, la marque emblématique du groupe LVMH, devrait enfin dévoiler d’ici à l’été ses 72 chambres et suites aménagées dans l’ancienne Samaritaine en bord de Seine. Autre perle rare attendue en juin, le Bulgari, implanté avenue George V, face au Four Seasons qui compte 76 chambres et suites, un restaurant italien et un spa de plus de 1200 m². À proximité de la place de la Nation, c’est le groupe MK2 qui s’apprête à ouvrir un hôtel de 34 chambres dédié au Septième Art qui révèle 3 suites-cinéma dotées de salles de projection privée, un cinéma de plein air fonctionnant à la belle saison sur le toit terrasse de l’hôtel. Rue du Louvre, c’est l’ancienne Poste qui va laisser place début 2022 à l’Hôtel de la Poste du Louvre, un cinq étoiles de 82 chambres, au cœur d’un complexe résidentiel et social de grande envergure. Kimpton, filiale du groupe IHG, s’installe pour sa part dans un élégant édifice Art Déco du quartier de la Madeleine avec un 149 chambres et suites complété par un rooftop avec vue à 360° sur Paris. À l’ouest de la capitale, le Saint- James Relais & Châteaux achève la rénovation de ses 50 suites, tandis que du côté de Versailles, Le Grand Contrôle, un hôtel particulier du xvii e siècle dessiné par Mansart, renait en luxueuse résidence hôtelière de 14 suites à la décoration éblouissante. Enfin, dans le XIII e arrondissement, en lisière du boulevard périphérique, c’est Jean Nouvel qui pilote le projet des tours Duo porté par le groupe Laurent Taïeb dont la plus haute va s’élever à 180 mètres. Philippe Starck s’est vu confier l’aménagement d’un hôtel cinq étoiles qui occupera les dix derniers étages de cette tour penchée qui devrait créer l’évènement à son achèvement en 2022. HYATT CIBLE L’EUROPE

Cinq hôtels de plus en 2021 pour Mama Shelter .Le groupe dirigé par SergeTrigano va s’installer à Rome, à Bahreïn,à Dubaï,à Lisbonne et à Paris La Défense.Ce qui portera son parc à 18 établissements. Nice va s’enrichir d’ici à 18mois

éToiLeS

16

Avec 950 établissements opérationnels dans 67 pays, Hyatt Hotels Corporation est l’un des poids lourds de l’hôtellerie 4 et 5 étoiles. Il est présent dans le monde à travers 21 marques, au nombre desquelles Park Hyatt, Hyatt Regency, Andaz, The Unbound Collection, Hyatt House ou Alila. En Europe, le groupe américain compte 63 hôtels répartis dans 22 pays, la France étant leader dans cette zone avec 14 hôtels en Île-de-France (à Paris et d’un nouvel établissement de luxe, l’Hôtel du Couvent .Installé dans l’ancien couvent de laVisitation- Sainte-Claire,au cœur du vieux Nice,le nouvel ensemble,classé auxmonuments historiques, devrait abriter 66 chambres,un restaurant,un bar,un spa et un espace de réunion et de réception.

à Roissy) et un établissement emblématique à Cannes, le Martinez, membre de The Unbound Collection. Cannes ou un Hyatt Place de 152 chambres est en cours de réalisation après celui récemment inauguré à Roissy-Charles-de-Gaulle (309 chambres) en duo avec un Hyatt House de 121 chambres. Autre ouverture annoncée dans l’Hexagone, celle d’un Hyatt Place à Rouen courant 2021 à l’emplacement d’un ancien établissement scolaire. À l’échelle de l’Union Européenne, Hyatt Hotels Corporation va d’ici à 2023 se renforcer dans une douzaine de pays, notamment au Royaume-Uni avec un Park Hyatt de 203 chambres et un Hyatt Regency de 196 chambres au cœur de Londres, un Hyatt Centric de 150 chambres à Cambridge et un Hyatt Regency de 187 chambres à Édimbourg. Mais aussi en Tchéquie avec un hôtel Andaz de 176 chambres à Prague (photo), en Pologne avec un Hyatt Place de 216 chambres à Cracovie, en Suisse avec un Hyatt Regency de 255 chambres à Zurich, à Chypre avec un Gand Hyatt de 300 chambres à Limassol, en Finlande avec un établissement The Unbound Collection de 224 chambres à Helsinki, au Portugal avec un Hyatt Regency de 220 chambres à Lisbonne et en Turquie avec un Hyatt Regency de 161 chambres à Izmir.

MEET AND TRAVEL MAG

DIDIER LE CALVEZ FONDATEUR DE ONCE INA LIFETIME Propos recueillis par Michel Foraud

M&T – Après une carrière exceptionnelle à la tête de palaces dans plusieurs régions du monde, vous lancez avec votre épouse Olivia Once in a lifetime. De quoi s’agit-il ? C’est un hybride entre une société de gestion et une chaîne volontaire, en concurrence directe avec Leading Hotels of the World, Six Senses et One&Only. Il y a depuis quelques années un mouvement en faveur d’hôtels plus petits qui séduisent une clientèle à la recherche d’adresses très privées. Il y a donc un réseau d’hôtels de luxe de moins de cent clés à définir qui attachent beaucoup d’importance à la taille des chambres – 30 m² à minima pour Once in a lifetime – à la gastronomie et à la qualité. Avec Olivia, nous avons introduit dans Once in a lifetime une charte de critères opérationnels très importants, nous voulons connaître tous les propriétaires et nous souhaitons valider les projets en amont. Il y a une analyse financière préalable qui est réalisée avant la signature d’un contrat d’une durée de trois ans. Nos équipes ne doivent jamais considérer un contrat comme un acquis, la relation avec le propriétaire se mérite. M&T – La crise que traverse le monde de l’hôtellerie ne vous a pas dissuadé de finaliser ce projet ? Toutes les grandes restructurations historiques se font en période de crise. Beaucoup de gens se posent alors des questions : est-ce que l’on est dans la bonne affiliation, est- ce qu’elle nous apporte quelque chose ? Face aux grosses structures qui ont des coûts de fonctionnement très élevés et qui signent beaucoup de nouveaux membres, nous disposons d’une structure très souple qui ne grandira qu’en fonction des besoins. M&T – À qui s’adresse Once in a lifetime ? À des porteurs de projets hôteliers d’exception que nous accompagnons dès le début de leur aventure, bien avant l’ouverture de l’hôtel, et qui peuvent éventuellement nous en confier la gestion. Je pense que la moyenne des établissements membres de Once in a lifetime sera entre 30 et 50 chambres, avec un maximum de 100 chambres. M&T – Combien d’affiliés dans les années à venir ?

éToiLeS

18

sommes en discussion avancée avec le Maroc et Mexico-City. Au-delà, ce sera l’Arizona, la Chine et le Japon. M&T – En limitant à 100 le nombre maximum d’adhérents, ne risquez-vous pas de freiner la notoriété internationale de Once in a lifetime ?

Je ne pense pas. Lorsque je suis arrivé aux États- Unis en 1982 pour prendre la direction de The Pierre à New York, Four Seasons n’avait alors que 8 hôtels, c’était pourtant déjà un nom aux États- Unis. Idem pour Peninsula qui n’a pas beaucoup d’hôtels, une dizaine tout au plus, mais qui jouit d’une très forte notoriété internationale. Les très beaux projets que nous allons accompagner dans les prochaines années devraient nous aider à propulser Once in a lifetime parmi les grandes

« un maximum de 100 membres dans le monde d’ici à 8 ans »

Cette année, il y aura entre 5 et 8 membres et l’année prochaine de 15 à 20 membres supplémentaires. Et nous nous fixons un maximum de 100 membres dans le monde d’ici à 8 ans, pas plus. M&T – Le premier adhérent est la Villa Clarisse à l’Île de Ré que dirige votre épouse. Ou vont se trouver les suivants ? En France, bien sûr, avec 3 adresses potentielles en cours de construction à Paris. En Europe, nous travaillons sur Porto et Mykonos, et puis nous

chaînes volontaires internationales. M&T – Outre le segment loisir, l’évènementiel a-t-il sa place dans les hôtels griffés Once in a lifetime ? Oui, mais à la marge vu la taille de nos établissements. Nous sommes davantage sur des privatisations partielles ou totales pour des comités de direction ou des invitations de clients VIP, voire sur des séminaires ou des dîners rassemblant de petits groupes.

MEET AND TRAVEL MAG

Deux projets pour Hyatt, en Géorgie et en Estonie. À Batumi, la plus célèbre station balnéaire de Géorgie, sur la mer Noire, le Hyatt Centric Boulevard Batumi comptera en 2025 à son ouverture 194 chambres et suites et 550 m 2 d’espaces évènementiels. À Tallin, la capitale estonienne, le groupe hôtelier va gérer en 2023 un Hyatt Place de 168 chambres et suites. Après Alain Ducasse, un autre chef triplement étoilé rejoint Monaco et la SBM. Yannick Alléno prend dès avril les commandes du restaurant Vistamar à l’hôtel Hermitage, dont Chahan Minassian a entièrement réinventé la décoration.

BIARRITZ RETROUVE SON PALAIS Cadeau de Napoléon III à son épouse Eugénie de Montijo, la Villa Eugénie a été le théâtre de toutes les mondanités biarrotes dès son achèvement en 1854. Transformée en hôtel-casino en 1891, elle devient en 1893 l’Hôtel du Palais, lequel est reconstruit et agrandi en 1905 après avoir brûlé. Propriétaire aujourd’hui de cet ensemble classé aux monuments historiques, la ville a lancé en 2018 un vaste programme de rénovation qui s’achève après trois années de travaux sous l’égide du cabinet d’architectes parisien, Atelier COS. Rajeuni et embelli, le seul

palace sur la côte atlantique désormais aux couleurs de The Unbound Collection by Hyatt, renait plus élégant que jamais, ses 86 chambres et 56 suites d’une surface de 28 à 100 m² bénéficiant d’une décoration aérienne. Tout comme ses salons d’apparat, son restaurant gastronomique La Rotonde, son bar Napoléon III et son somptueux spa Guerlain de 3000 m² qui abrite une piscine, un hammam et un jacuzzi, prolongé à l’extérieur par une piscine d’eau de mer et de vastes terrasses. Lesquelles peuvent accueillir des soirées évènementielles, en appui des 550 m² d’espaces de réunion que compte l’Hôtel du Palais. NOVOTEL AU SOMMET

C’est une première pour Novotel : la chaîne vient d’ouvrir un établissement dans les Alpes. Pas n’importe où puisqu’elle a choisi Megève, l’une des stations les plus huppées du massif alpin pour installer un superbe établissement de 92 chambres et suites qui n’a rien de commun avec les Novotel que l’on a l’habitude de rencontrer dans l’Hexagone. Situé dans le village, au cœur du domaine de Meztiva, le Novotel Megève Mont Blanc s’inspire en effet des anciennes fermes mègevannes aux allures de chalet de montagne. Derrière ses façades en bois, le Novotel cache de belles chambres avec balcon à la décoration chaleureuse, plusieurs salons et un bar-restaurant, qualifié de refuge gourmand par ses créateurs, complété par deux autres tables opérationnelles au cœur du domaine. Pour les réunions, 4 salles sont accessibles aux groupes d’une capacité maximale de 160 personnes. HILTON, DE PARIS AUX ÎLES FEROE Le groupe américain est comme les autres groupes hôteliers internationaux très touché par la crise, beaucoup de ses établissements étant à l’arrêt. Pour autant, Hilton maintient en 2021 l’ouverture d’un grand nombre d’adresses dans le monde, et parmi elles, une dizaine qui se distingue par son originalité. À Paris notamment, où sa nouvelle marque Canopy by Hilton investit un édifice bourgeois du XVI e arrondissement qui abrite 123 chambres et suites dominé par une superbe terrasse panoramique. Autre zone de développement pour Hilton, les Seychelles, avec le réaménagement d’une ancienne propriété familiale qui devient le Mango House (photo), un cocon de 41 chambres et suites sur l’île de Mahé. Au Japon, Hilton impose sa marque de luxe LXR à Kyoto avec un établissement de 14 chambres et suites, tandis qu’aux Îles Féroé, le groupe a privilégié une unité de 130 chambres conçu autour de la durabilité et alimenté en énergie résiduelle. À Las Vegas, une autre vision de la durabilité attend les clients du complexe de 1500 chambres avec casino que Hilton va piloter dans le désert sous la marque Curio. En Croatie, le groupe pose ses valises

sur la côte adriatique dans un resort de 194 chambres, le Hilton Rijeka Costabella Beach Resort & Spa, doté d’une belle piscine olympique. Sur le Palm à Dubaï, un autre resort attend les visiteurs de l’EXPO 2020, le Hilton Dubaï Palm. Au Portugal, c’est Lisbonne qui a séduit Hilton pour y exploiter un établissement de charme de 67 chambres et suites, le Emerald House Lisbon-Curio Collection, proche des quartiers historiques du Chiado et de la Baixa. Enfin, au Royaume Uni, Hilton rejoint les montagnes du Pays de Galles avec le Hilton Garden Inn Snowdania, et installe près de la City à Londres un représentant de sa nouvelle marque Canopy, le Canopy by Hilton London City, qui abrite 314 chambres et suites.

NUMÉRO 62 | MARS - AVRIL 2021

Made with FlippingBook Publishing Software