Journal C'est à Dire 168 - Juillet 2011

29 août 2011 N° 168

Le journal du Haut-Doubs

1, RUE DE LA BRASSERIE - B.P. 83 143 - 25503 MORTEAU CEDEX - T ÉL . 03 81 67 90 80 - redaction@groupe-publipresse.com I NFORMAT ION - R ÉDACT ION - PUBL I C I TÉ - ANNONCE S

La grande saga des Italiens du Haut-Doubs

S O M M A I R E

Morteau : projet au tribunal. Henri Leiser, le leader de l’opposition municipale à Morteau, dépose un recours au tribunal adminis- tratif. Il conteste l’urbanisation des terrains Sainte-Marie à proximité de l’église. (page 8) Éric Murat, sa vérité. Avec lui, Trévillers a connu la gloire à travers le Franch-Country Festival. Son créateur revient sur la disparition de ce grand rendez-vous estival plombé par les dettes. Sans rancune ni nostalgie. (page 24) Le sénateur Humbert balance. On le dit isolé, en rupture avec l’U.M.P., lui se définit toujours comme un élu “libre et indépendant”. L’ancien élu du Russey fait état de son actualité. Franc et direct, et pas là pour plaire à ses anciens amis. (page 26) Commerçants“Ponti-mortuaciens” Ils sont une poignée de la capitale du Haut-Doubs à venir tenter leur chance à Morteau, poussés par la vitalité du commerce dans le Haut-Doubs. Témoignages de ces “doubles commerçants”. (page 35) Le franc suisse au plus haut. La devise suisse a atteint des sommets cet été. Ajouté à cela le taux de prêt en devises très attrac- tif, jamais les conditions proposées aux frontaliers soucieux d’investir n’avaient été aussi favorables. (page 36)

(Dossier pages 17 à 22)

Made with FlippingBook Annual report