Pétrosphère 3/13

Editeur: Union Pétrolière www.petrole.ch

L’actualité du monde pétrolier.

N 0 3

Novembre 2013

Se serrer davantage la ceinture: selon la Stratégie énergétique 2050, la consommation globale d’énergie doit baisser de 40% d’ici 2050.

Photo: iStockphoto

Le 4 septembre 2013, le Conseil fédéral a adopté le message sur la Stratégie énergétique 2050, provoquant de nombreuses critiques de toute part, mais peu d’éloges. Les milieux économiques ont demandé de nombreuses améliorations dans la délibération parlementaire imminente. Le message suscite l’indignation jusqu’à la satisfaction des partis politiques. L a plus grande surprise du message du Conseil fédéral, c’est qu’il ne contient fina- lement pas de surprise. Il apparaît, dumoins au premier coup d’œil, que les 459 prises de position, soumises par les partis et associations en début d’année au cours de la procédure de consultation, n’ont guère eu d’effet. Les choses restent en l’état: avec la Stratégie énergétique 2050, des agents énergétiques éprouvés, très importants aujourd’hui, seront interdits ou dé- gradés au niveau de niches. D’un autre côté on privilégie activement des technologies, en partie non perfectionnées, pas éprouvées et pas mûres commercialement, malgré que, dans un proche avenir, elles ne joueront aucun rôle significatif Stratégie énergétique: aucune surprise de Berne Sommaire 1 Stratégie énergétique: aucune surprise de Berne 2 Personnel 3 Oui au «bon sens» 4 «L’huile de schiste» anime le marché mondial du pétrole 6 Le bitume peu connu 8 Spots 9 «Sunnapark» reste fidèle au mazout 11 Chauffe-eau à pompe à chaleur – la combinaison ignorée avec un chauffage au mazout 12 News dans l’approvisionnement énergétique de la Suisse. Divers conflits demeurent au niveau des objectifs. Il conviendrait de mentionner en cela le renoncement à la production d’électricité nu- cléaire, amplement libre de CO 2 , issue des cen- trales indigènes dans le respect des objectifs clima- tiques. Ou encore le conflit entre la protection de la nature et du patrimoine, d’une part, et l’extension des sources d’énergie renouvelable, d’autre part. D’ici 2050, la Suisse doit vivre dans un nouveau monde énergétique. Pour cela une approche ra- dicalement différente s’impose, avec des chan- gements de comportement de la part de tous en matière de consommation, car il s’agit d’éco- nomiser 40% de l’énergie utilisée aujourd’hui. En plus de ce changement de société, le Conseil fédéral mise sur des technologies qui ne sont pas pour demain. La géothermie qui a subi cet été un nouveau revers à Saint-Gall, après ceux de Bâle et Zurich, doit par exemple fournir plus de 4 TWh en 2050. Le tournant énergétique implique le changement de la société

1

Made with