MeeT and TRaVeL MaG n°65 - septembre-octobre 2021

Selon IATA , l’Association du transport aérien internationale, les pertes cumulées des compagnies aériennes mondiales sur trois ans devraient dépasser 200 milliards de dollars. IATA a notamment revu à la hausse les pertes de 2020 – 137,7 milliards de dollars au lieu des 126,4 milliards annoncés. Vistara , détenue par le groupe TATA et Singapore Airlines, lance le 8 novembre deux vols hebdomadaires – mercredi et dimanche – entre Paris-CDG 2E et New Delhi assurés en Boeing 787 Dreamline. A compter du 11 décembre, Air Canada reprend sa ligne Lyon-Montréal à raison de 3 vols par semaine, portés à 5 vols dès le printemps 2022. participation à 5%. Une décision liée à la nette amélioration de la situation de la compagnie au premier semestre 2021. Pour accompagner la réouverture de Singapour aux visiteurs étrangers vaccinés, Singapore Airlines est monté en puissance vers Paris depuis le 20 octobre avec 4 vols hebdomadaires. French Bee , filiale d’Air Caraïbes, relance ses vols vers les États-Unis à partir du 8 novembre. Au départ de Paris-Orly, elle va opérer 4 vols hebdomadaires vers NewYork et 3 vols semaine vers San Francisco. Vols assurés en Airbus A350-1000. À compter du 5 décembre, La Compagnie va de nouveau assurer son vol entre Tel Aviv et Paris-Orly. Au programme dans un premier temps, 2 vols hebdomadaires en prolongement de sa ligne Paris-New York. Air France a inauguré un nouveau salon au terminal 2 F de l’aéroport Paris-CDG destiné aux clients Affaires et Flying Blue Elite du réseau court et moyen courrier. Un espace de 3000 m 2 mis en scène par Jouin Manku qui peut accueillir 570 personnes. Cyril Cousin est le nouveau directeur France, Benelux, Suisse et Allemagne d’Air Transat. La compagnie canadienne fondée il y a 35 ans par Jean-Marc Eustache et Jean-François Lemay opère vers plus de 30 pays, dont la France. L’État allemand, qui en mai 2020 a pris 20% du capital de Lufthansa, va réduire sa

SRI LANKAN AIRLINES REVIENT À PARIS Cinq ans après avoir supprimé ses vols vers la plupart des grandes capitales européennes, Sri Lankan Airlines reprend du service. Depuis le 1 er novembre, la compagnie vole à nouveau vers Paris-CDG qu’elle dessert 3 fois par semaine en non stop – mercredi, vendredi et dimanche – au départ de l’aéroport Bandaranaike à Colombo. Sri Lankan Airlines opère ces trois vols en Airbus A330-300 doté de 269 sièges en classe économique et de 28 sièges en classe affaires. Avec ce retour, l’opérateur confirme son attachement à la France, son deuxième marché historique derrière le Royaume-Uni et le quatrième au niveau international pour relancer son tourisme après une année 2020 particulièrement difficile qui a vu un peu moins de 1 200 de nos compatriotes poser le pied sur le sol sri lankais. Bien loin des 107000 qui avaient visité le pays en 2018. AIR INDIA DANS LE GIRON DE TATA

Pour 2,4 milliards de dollars, le groupe indien TATA va prendre d’ici à la fin de l’année le contrôle de la compagnie Air India, confrontée à une dette colossale qui dépasse 8,2 milliards de dollars. Avec l’accord du gouvernement indien, TATA fait ainsi emplette d’une compagnie certes en mauvaise posture, mais qui dispose d’une flotte de 120 appareils dont certains sont relativement jeunes, notamment ses 27 Airbus A320neo qui ont à peine plus de trois ans. L’autre

TRaNSPoRTS

atout d’Air India, ce sont les 4400 créneaux qu’elle détient sur les aéroports indiens et 1 800 autres dans les aéroports étrangers, ce qui lui permet de contrôler 50% du trafic international au départ du territoire indien. Avec ce rachat, le groupe TATA, premier conglomérat industriel du pays, renforce sa place d’opérateur aérien, cette prise s’ajoutant aux deux compagnies qu’il détient, la low cost Vistara aux côtés de Singapore Airlines et AirAsia India dont il contrôle 84% du capital. ALITALIA LAISSE LA PLACE À ITA AIRWAYS

10

Moribonde depuis des décennies, la compagnie italienne a fini par jeter l’éponge le 14 octobre dernier. Confrontée à des déficits historiques, Alitalia n’a eu d’autre choix que se déclarer en faillite après 75 ans d’activité, tournant une grande page de l’aéronautique qui a fait d’elle dans les années quatre-vingt la troisième compagnie européenne derrière

Lufthansa et British Airways. À peine avait-elle tiré sa révérence qu’une nouvelle compagnie a pris le relais, ITA Airways, financée à hauteur de 700 millions d’euros par l’État italien. ITA Airways ne compte pour l’heure qu’une cinquantaine d’appareils qui opèrent vers quarante-cinq destinations, principalement européennes, mais vient de passer commande de 28 appareils dont 10 Airbus 330. Autant dire que ses ambitions sont modestes pour l’heure, d’autant qu’elle va être sérieusement concurrencée par les grands groupes européens, type Air France-KLM, et sur le marché italien par plusieurs compagnies low cost particulièrement agressives.

MEET AND TRAVEL MAG

Made with FlippingBook - Online magazine maker