MeeT and TRaVeL MaG n°65 - septembre-octobre 2021

BORDEAUX LE MICE PAR ANNE GOLEC

REMIS À FLOT Alors que le Mice reprend son activité, les nouveautés fleurissent au bord de la

Photo Teddy Verneuil @lezbroz

Les Bassins à Flot

Garonne, où plusieurs projets hôteliers et culturels se sont concrétisés. En particulier aux Bassins à Flot, un quartier en plein renouveau qui apporte une facette atypique à la ville. Tout le monde n’est pas encore familier de ce quartier éclectique, situé à 10 minutes au nord du cœur historique de Bordeaux. Aux Bassins à Flot, les vestiges industriels côtoient l’architecture contemporaine, et les hôtels 4 étoiles font face à une ancienne base sous-marine. Chacun a sa place dans ce quartier à l’histoire industrielle et portuaire, passé en 10 ans de l’état de friche à celui de lieu où l’on vit, travaille et fait la fête. Et où une offre cohérente existe pour le Mice.

Bacalan au xix e siècle Les Bassins prennent aujourd’hui une nouvelle stature avec l’achèvement de l’îlot Bacalan. C’est dans ce périmètre que la Cité du Vin a vu le jour en 2016, avant les gourmandes Halles de Bacalan . À deux pas de là, Marriott a ouvert juste avant l’été deux établissements de 4 et 3 étoiles reliés par un jardin. Adresse élégante de 149 chambres et 258 m 2 d’espaces de réunion, le Renaissance a son entrée monumentale dans deux anciens silos à grains témoignant de l’histoire locale. Son point fort est le dernier étage, qui réserve une piscine couverte, un bar à l’ambiance balnéaire, une cave à vin et un restaurant pourvus d’une terrasse à la vue magnétique. Des évènements peuvent s’y tenir jusqu’à 300 personnes. Sa capacité associée à celle de l’hôtel voisin, un Moxy de 133 chambres, permet d’envisager des groupes importants. Ces deux hôtels s’ajoutent au Radisson Blu , donnant lui aussi sur les bassins, et au Seeko’o Hotel , situé non loin. L’offre culturelle progresse aussi dans ce nouveau quartier par ailleurs facile d’accès grâce à une ligne de tram. Parmi les nouveaux venus se trouve le Musée Mer Marine , inauguré en 2019. Et depuis juin 2020, les Bassins de Lumières se sont saisis de l’ancienne base sous-marine pour proposer leurs expositions numériques monumentales. Elles sont consacrées à des courants artistiques ou à des artistes, comme Yves Klein cette année. On en découvre les œuvres en déambulant le long des 4 bassins de 110 m de long et 12 m de hauteur. C’est le plus grand site du genre ouvert par Culturespaces, le seul aussi où l’eau est présente. Des évènements privatifs peuvent s’y tenir en soirée (jusqu’à 885 personnes). Les nouvelles étoiles bordelaises L’hôtellerie se montre également dynamique dans les autres quartiers de la ville. Le quartier de la gare Saint-Jean a gagné un établissement original et distingué, la Zoologie . Le nom vient de l’ancien institut des sciences universitaires, construit en 1901, désaffecté pendant 25 ans puis réhabilité pour accueillir 40 chambres. Le projet est celui d’un couple d’ingénieurs agronomes, qui en a fait un lieu évocateur de voyages, pourvu d’un magnifique jardin ainsi que d’un restaurant, d’un bar, d’un spa et d’une salle de réunion (20 places). Non loin, le Mercure Bordeaux Gare Atlantic 4 étoiles est le dernier né du quartier Saint-Jean. Derrière une belle façade de pierre, il associe 72 chambres épurées à un bistrot contemporain. Du côté des Quinconces, c’est une adresse luxueuse qui a ouvert dans un majestueux hôtel particulier. Le Villas Foch est doté de 20 chambres, 5 suites d’exception et accueille les réunions en petit comité. Quant au Burdigala , il se prépare à faire peau neuve. Cet hôtel 4 étoiles (83 chambres) appartenant au groupe Inwoods, a fermé fin octobre pour plusieurs mois, en vue d’un projet ambitieux de rénovation et d’agrandissement. Il est aussi question d’étoile au restaurant le Gabriel , qui a changé de mains et transformé son offre. Une grande modernisation a permis de décloisonner les espaces, valorisant la vue splendide sur la place de la Bourse. Ses 3 étages associent désormais un bar, un bistrot (30 couverts) et une table gastronomique (46 couverts) où depuis fin 2020 officie le jeune Alexandre Baumard, déjà récompensé d’une étoile Michelin pour sa talentueuse cuisine.

© (KLEIN3)

Les Bassins de Lumières

Le bar terrasse de l’hôtel Renaissance

Le bar de l’hôtel la Zoologie

NUMÉRO 65 | NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2021

Made with FlippingBook - Online magazine maker