MeeT and TRaVeL MaG n°65 - septembre-octobre 2021

© Kengo Kuma & Associates - Image by Lunance

SAINT-ÉTIENNE Après une forte reprise automnale, les manifestations s’engrangent ici aussi pour 2022 : le congrès de la Fédération André Maginot (FNAM) en juin (500 participants) au centre de congrès, l’AG de la Fédération française Montagne & Escalade en avril (250 personnes) à la Cité du Design, le colloque international Sound & Music en juin (200 personnes) au Quartier Créatif Manufacture, etc. Autant de diversité dans les évènements que de lieux stéphanois à disposition des organisateurs, lesquels, s’ils ont déjà pu bénéficier d’un parc des expositions nouvelle version depuis septembre 2020 – hall flambant neuf modulable de 8000 m² sans poteau, hall de 6600 m² entièrement rénové, cour intérieure à ciel ouvert de 3 000 m² entre les deux, espace réceptif de 500 m² – vont pouvoir compter dès cette fin d’année sur un nouvel outil, l’Aréna sportive du Gier. Cet équipement au design épuré comprendra une salle principale de 3 800 places, extensible à 4 200, une salle annexe de 300 places et une terrasse en rooftop avec vue sur le Pilat. Sans oublier La Verrière, un espace réceptif de verre et d’acier (de 800 à 1 250 personnes en cocktail) implanté à quelques pas seulement du centre de congrès, sur l’ancienne friche industrielle Manufrance. Autre nouveauté pour les congressistes et touristes d’affaires, une web app lancée en octobre par Saint-Étienne Tourisme & Congrès qui délivre en temps réel les bons plans de la métropole (sites de loisirs, évènements, adresses gourmandes, etc.).

STRASBOURG La reprise a sonné dès les mois de juin et juillet dernier dans la capitale alsacienne. Une augmentation significative des évènements (56 manifestations actées d’ici fin décembre) redonnait ces 3 derniers mois une vie intense au Palais de la Musique et des Congrès : l’European Symposium of Vascular Biomaterials (450 personnes) en ce début novembre, suivi par le Forum Développement Durable 2021 (500 participants), du Salon Résonances (50 000 visiteurs), du Forum Franco-Allemand (7 500 personnes), du congrès de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) avec 600 participants, etc. Et 2022 s’annonce tout aussi prometteuse avec déjà de belles manifestations actées à l’instar du congrès national de Médecine et Santé au Travail en juin (4 000 participants). Doté d’un nouveau studio TV, le palais que gère Strasbourg Events (filiale de GL events) devrait bientôt voir son offre démultipliée avec le PEX (photo), en cours d’achèvement, face au palais. Imaginé par l’architecte Kengo Kuma, ce futur Parc des Expositions, livré en juin 2022 pour un début d’exploitation en septembre 2022, comptera 26000 m² couverts répartis sur 5 halls dont le Hall 1 (6 100 m²) entièrement autonome. S’ajouteront des surfaces d’exposition extérieure, des espaces d’accueil et de restauration ainsi qu’un parking en silo.

PaLaiS DeS CoNGRèS

88

TOULOUSE La Ville Rose reprend des couleurs ! Outre quelques évènements d’envergure qui se sont tenus en ce 2 e semestre 2021 – l’Essentiel Festival (11000 spectateurs) en juillet, l’Aerospace Additive Manufacturing Summit/Decielec en septembre, le congrès national des Entreprises Publiques Locales en octobre, le tout au MEETT, ou encore, le congrès de la Société Francophone de Néphrologie Dialyse et Transplantation au centre de congrès Pierre Baudis – l’année 2022 ne fera pas défaut avec de belles manifestations au MEETT comme, et ce sera une première, le congrès ITS Europe (Système de Transports Intelligents) en mai. De bons résultats bientôt renforcés par d’autres dossiers de candidature de congrès majeurs, issus de filières stratégiques (éducation, santé, biotechnologie) jusqu’en 2024, qui prouvent que Toulouse a su s’inscrire parmi les capitales de congrès scientifiques majeures en France et en Europe. L’arrivée du MEETT, ce tout nouveau complexe qui allie un parc d’exposition (40000 m²) et un centre de conventions high tech (jusqu’à 10 000 personnes), n’est certes pas étrangère à ce succès ; tout comme le déploiement du fonds destiné aux congrès de près d’1 million d’euros par an, créé par la métropole et voté en 2020 dans le cadre du plan de relance du territoire : il revient à l’Agence d’Attractivité d’en faire bénéficier les manifestations de plus de 3 000 participants et 9 000 nuitées, voire les congrès scientifiques internationaux de plus petite taille s’ils correspondent aux filières stratégiques et de recherche à Toulouse.

© Christophe Picci

MEET AND TRAVEL MAG

Made with FlippingBook - Online magazine maker