Janvier 2019

FAITES DE VOTRE SANTÉ UNE PRIORITÉ AVEC LES SOINS VIRTUELS

Environ 4,5 millions de résidents canadiens n’ont pas de médecin de famille. Même ceux qui en ont un n’arrivent pas toujours à le voir lorsqu’ils en ont besoin. Selon un sondage de l’Institut canadien d’information sur la santé publié en 2016, 20 % des Canadiens ont affirmé avoir attendu sept jours ou plus pour obtenir un rendez-vous avec leur médecin de famille. Parmi les médecins de famille interrogés, 61 % ont indiqué ne pas être en mesure de fixer un rendez-vous le jour même ou le jour suivant pour les besoins urgents. En conséquence, des questions de santé très simples comme le renouvellement d’une ordonnance finissent souvent par des visites dans des cliniques sans rendez-vous bondées, de longues attentes dans les salles d’urgence ou même la décision de renoncer à des soins médicaux. Dans ce même sondage de l’Institut canadien d’information sur la santé, on constate que près de 40 000 Canadiens se rendent à l’urgence chaque année simplement pour renouveler une ordonnance, et qu’ils attendent généralement plus de 4 heures pour voir un médecin. Les longs temps d’attente, le manque de soins après les heures normales de travail et les inconvénients associés aux déplacements entre le domicile et le cabinet du médecin ou la clinique poussent de nombreux Canadiens à retarder ou à éviter les démarches pour solliciter des soins médicaux, ce qui peut entraîner des conséquences négatives sur la santé. Dans un récent sondage mené par IPSOS, le plus important fournisseur de sondages d’opinion publique au Canada, 68% des Canadiens interrogés ont affirmé avoir omis un rendez- vous prévu chez le médecin ou négligé d’aller consulter un médecin lorsqu’ils étaient malades, en raison notamment des longs temps d’attente et de l’incapacité d’obtenir un rendez- vous en dehors des heures normales de travail. Jusqu’à tout récemment, de nombreux Canadiens avaient tendance à « réserver » leur liste de questions ou de préoccupations non urgentes concernant leur santé pour leur examen annuel chez leur médecin de famille. Toutefois, en raison des pressions monétaires croissantes sur les systèmes de soins de santé provinciaux au Canada, la plupart des provinces ont complètement éliminé la couverture pour les examens annuels chez les adultes en bonne santé. Cette vieille tradition canadienne des bilans de santé annuels a été remplacée par des examens médicaux périodiques pour les patients vulnérables comme les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques. Bien que la rentabilité économique des visites médicales annuelles pour les adultes en bonne santé fasse l’objet de nombreux débats, un fait demeure incontesté : plus les problèmes de santé sont pris en charge et traités rapidement, meilleurs sont les résultats sur l’état de santé. Dans un sondage mené auprès de près de 800 médecins de famille

publié dans le Journal of the American Medical Association, 74 % des médecins étaient d’avis qu’un contact régulier avec un médecin de famille permettait un meilleur dépistage des maladies infracliniques. Constat alarmant : les Canadiens ne peuvent pas recevoir les soins dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin, et ce manque de connexion entre les Canadiens et les fournisseurs de soins de santé locaux pourrait contribuer à un stress grave et croissant pour la santé des Canadiens dans son ensemble. La Dre Vivien Brown, médecin de famille émérite et illustre représentante des enjeux touchant la santé des femmes au Canada, estime qu’avec l’avènement des applications de soins de santé virtuels comme Medisys sur demande, il n’y a tout simplement plus d’excuse pour retarder ou éviter une visite chez le médecin. Grâce aux soins virtuels, il est possible de trouver facilement réponse à ses questions ou préoccupations enmatièrede santéauprèsdeprofessionnels. Il n’est désormais plus nécessaire de se déplacer ou d’attendre pendant des heures, et des professionnels de la santé sont disponibles pour discuter à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit. Pour la Dre Brown, rien n’est plus navrant que d’entendre parler d’un patient atteint d’une maladie potentiellement mortelle qui aurait facilement pu être traitée si le patient avait consulté un médecin et cherché à se faire traiter plus tôt. « Quand votre corps essaie de vous dire quelque chose, il faut y prêter attention, recommande la Dre Brown. Ce qui pourrait ressembler à un simple rhume ou à la grippe pourrait s’avérer être un trouble plus inquiétant comme une amygdalite, la méningite, une infection de gorge à streptocoque ou la pneumonie », affirme la Dre Brown. Grâce aux soins virtuels, il est plus facile et plus pratique que jamais de demander conseil auprès de professionnels de la santé qualifiés et expérimentés. « Les questions à propos des prescriptions multiples, des effets secondaires et des interactions médicamenteuses constituent un besoin prioritaire. Avec les soins virtuels, les patients peuvent contre- vérifier instantanément les directives sur l’administration des médicaments et continuer de prendre les médicaments qui font réellement partie intégrante de leur santé optimale », fait remarquer la Dre Brown. En outre, l’accès pratique et instantané à des avis médicaux professionnels dissuade les patients d’établir leur propre diagnostic en se fondant sur des renseignements peu fiables glanés sur Internet, ce qui mène souvent à un stress inutile ou à un traitement inapproprié.

COMMENT FONCTIONNENT LES APPLICATIONS DE SOINS VIRTUELS?

Par D re Vivien Brown, V.-P. Affaires médicales, Medisys Toronto

Avec Medisys sur demande, les patients communiquent avec des professionnels de la santé par l’intermédiaire de conversations vidéo ou de messages textes sécurisés à partir

Made with FlippingBook - professional solution for displaying marketing and sales documents online