MeeT and TRaVeL MaG n°67 avril-mai 2022

Oman Québec Madère

AVRIL / MAI 2022

Géo Mice Occitanie

NuMéRo 67

éDiTo « Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille ». La célèbre boutade de Jacques Chirac résume assez bien les deux dernières années que nous venons de traverser. D’une crise du Covid qui ne cesse de s’éterniser, nous voilà désormais plongé dans une guerre en Ukraine qui semble elle aussi bien partie pour durer, mettant à mal la reprise économique qui se dessinait partout, notamment en Europe. C’était faire fi de la « folie » d’un homme retranché dans son palais qui a lancé son armée à l’assaut d’une Ukraine qui ne lui demandait rien, surtout pas la guerre. Face à cette agression insensée, le courage et l’engagement des Ukrainiens font déjà d’eux des héros, galvanisés par un Président omniprésent sur le terrain militaire et qui maitrise la communication comme personne. Aucun doute s’il n’est pas éliminé d’ici là qu’il recevra en fin d’année le Prix Nobel de la Paix. En attendant, le monde libre retient son souffle, compte les morts et s’emploie à réduire l’impact des désordres engendrés par la guerre. Pas de quoi rassurer les acteurs économiques, notamment ceux du secteur du tourisme qui une fois encore encaissent les coups et voient l’avenir s’assombrir. Le secteur évènementiel qui sortait à peine la tête de l’eau enregistre à nouveau des reports et des annulations. J’oubliais, il y a aussi en France une élection présidentielle qui ne passionne pas les foules, autant en raison de l’actualité internationale que de la médiocrité de la plupart de ses acteurs qui manquent cruellement de charisme. N’est pas Volodymyr Zelenski qui veut ! Michel Foraud

NuMéRo 67

SoMMaiRe

ACTUALITÉS P.6 Horizons P.10 Transports P.14 Étoiles P.18 Espaces P.20 DMC P.22 Prestas P.24 Agences P.26 Mise en scène

P.30

DESTINATIONS P.30 Oman

P.58

P.40

P.40 Québec P.58 Madère P.76 Occitanie

DOSSIER P.62 Géo Mice

P.62

P.76

Après plusieurs années à l’Office du tourisme de Malte avant celui de la Catalogne, Christine Blanc a récemment rejoint le Tourisme Irlandais où elle est en charge des partenariats BtoB, notamment ceux du secteur Mice Véronique Rousseau est la nouvelle Directrice générale de la Société Publique Locale Destination Rennes qui a pour mission de renforcer l’attractivité de la métropole rennaise sur le marché du tourisme et des rencontres d’affaires. Avant de rejoindre ce poste, elle a passé 28 ans chez Yves Rocher. La 8 e édition de l’ Armada se déroulera à Rouen du 8 au 18 juin 2023. C’est le plus important rassemblement au monde de grands voiliers qui attire plus de six millions de visiteurs, rassemble une cinquantaine de navires et met en scène près de 7000 marins venant de 30 pays. Dubai a accueilli 7,2 millions de visiteurs en 2021, en recul de 56% par rapport à 2019, mais en hausse de 32% par rapport à 2020. Expo Dubai n’est évidemment pas étrangère à ces « bons » résultats, les autorités revendiquant globalement 20 millions de visiteurs pour l’Expo. Le tourisme mondial poursuit son redressement. En janvier, les arrivées de touristes internationaux ont progressé de 130% par rapport à janvier 2021. La reprise profite prioritairement à l’Europe et aux Amériques qui ont vu leurs arrivées bondir respectivement de 199% et 97%. Malgré ces bons résultats, les niveaux d’arrivée internationales restent inférieurs de moitié à ceux d’avant la pandémie.

L’ÉVÈNEMENT DE PLAIN-PIED DANS L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Depuis le 7 février, la filière évènementielle est officiellement engagée dans la transition vers l’économie circulaire. L’UNIMEV, l’association Lévénement et la fédération Crealians ont signé « l’Engagement pour la croissance verte » (ECV) avec Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique et Jean-Baptiste Lemoyne, Ministre délégué chargé du Tourisme. Fruit d’un travail

conjoint avec les pouvoirs publics, cet engagement vise à développer l’exemplarité de la filière. Il s’agira de minimiser les ressources utilisées, de réduire les déchets en amont et de favoriser le réemploi et le recyclage. Dans un premier temps, cet ECV signé pour 3 ans se focalise sur les matériaux suivants : moquette, signalétique, bois/mobilier, coton-gratté, plastique, déchets organiques et alimentaires, tandis que les éléments de construction des stands et du mobilier devront être réemployés, et le gaspillage alimentaire réduit. Les indicateurs de mesure seront établis dans un an, à l’issue d’une étude en cours.

REBOND DU TOURISME HEXAGONAL

La fin de l’année 2021 a confirmé la reprise de l’activité touristique en France qui a d’ailleurs continué de reprendre des couleurs au début de l’année 2022, même si les séquelles de la pandémie et surtout la crise ukrainienne ont freiné cet élan. Dans sa dernière note de conjoncture de l’économie touristique, Atout France note que si les flux touristiques internationaux sont toujours en retrait par

HoRiZoNS

6

rapport au niveau d’avant crise, ils ont progressé fortement en fin d’année, notamment grâce au retour de la clientèle américaine. Ce net rebond de l’activité internationale s’accompagne d’une forte hausse des recettes qui progressent de 162% par rapport à fin 2020, l’écart par rapport à 2019 s’établissant à - 10,3%. Du coup, la France renforce son leadership en Europe au niveau des recettes internationales, dominant l’Espagne et l’Italie. Durant la période janvier-novembre 2021, les recettes du tourisme international en France ont atteint 31,4 milliards d’euros contre 26 milliards en Espagne et 20,4 milliards en Italie, en recul toutefois de 49,4% en France, de 61,4% en Espagne et de 50,9% en Italie. ATM DUBAÏ FAIT RECETTE

Pour sa 28 e édition, l’Arabian Travel Market – ATM – organisé par le groupe Reed Exhibition voit grand. Après une édition 2021 perturbée par la pandémie, l’édition 2022 devrait renouer avec le succès et attirer plusieurs milliers de professionnels du tourisme international du 9 au 12 mai dans le cadre du Dubai World Trade Centre. Une manifestation en présentiel suivie les 17 et 18 mai d’une version online qui s’adressera à tous ceux qui n’auront pas pu se rendre dans l’émirat. Placé sous le signe de la reprise – le thème de l’édition 2022 est : « Le futur du voyage et du tourisme international » – ATM 2022 va mettre en scène davantage d’exposants qu’en 2021 en provenance de plus de 100 pays et accueillir une foule d’ hosted buyers en provenance du Moyen-Orient d’abord, mais aussi d’Europe, d’Asie et du continent américain. MeeT and TRaVeL MaG est partenaire de cet important rendez-vous.

MEET AND TRAVEL MAG

CHRISTOPHE DÉCLOUX DIRECTEUR GÉNÉRAL DU COMITÉ RÉGIONAL DU TOURISME D’ÎLE-DE-FRANCE Propos recueillis par Michel Foraud

@CRT IDFHelsly

M&T – Quel bilan faites-vous de l’activité touristique en Île- de-France en 2021 ? Ce bilan est forcément meilleur qu’en 2020, ce qui n’est pas très difficile, mais avec une particularité, c’est que le premier trimestre 2020 était en progression par rapport à 2019 avant que la planète ne s’arrête le 17 mars. Ceci posé, nous avons accueilli près de 23 millions de visiteurs en 2021, ce qui représente à peine la moitié des 50,6 millions de 2019, mais nous sommes tout de même à + 30% par rapport à 2020. Nous savons que l’activité a véritablement redémarré à l’été 2021, que les Américains et les Européens y ont beaucoup contribué en loisir alors que le tourisme d’affaires a souffert un peu plus. Nous pouvons espérer que 2022 se présente mieux même si de gros salons sont reportés, ce qui va sûrement impacter les chiffres du premier trimestre. M&T – Quelles sont les premières tendances justement pour 2022, en loisirs et en affaires ? Nous n’avons pas les chiffres en temps réel, mais nous savons qu’en matière de tourisme de loisirs, dès que les frontières rouvrent, les touristes reviennent plus facilement. Ce sera

M&T – Sur le segment du Mice, avez-vous, ou al lez -vous lancer des campagnes de promotion s u r l e s p r i n c i p a u x marchés émetteurs ? Avec quels messages ? Outre la participation à des salons tels IMEX Frankfurt où nous serons exposants

en mai prochain aux côtés de l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris, et IMEX America, nous continuons à communiquer auprès des entreprises grâce à une newsletter qui permet de soutenir cet éco- système. De plus, nous sommes en train de travailler sur l’accroche dédiée au Mice, sachant que notre accroche commune loisirs et affaires sur la destination qui s’appelle ParisYours a été déclinée en ParisOpen et en ParisBusiness pour ce segment affaires. M&T – La clientèle corporate et Mice a largement fait défaut en 2021. Vous attendez-vous à un réel rebond en 2022 ? Nous l’espérons. Logiquement, 2022 sera meilleure que les deux

plus lent pour le tourisme d’affaires, avec en particulier le segment Mice, les rendez-vous dans la capitale étant moindres tout comme les incentives ou les séminaires. Pour preuve, sur ce marché du tourisme d’affaires, le nombre d’arrivées a été de 5,7 millions en 2021, c’est-à-dire 14 % de plus qu’en 2020, mais 65 % de moins qu’en 2019.

années précédentes, mais ce sera plus long et plus compliqué que pour le secteur des loisirs. Quand retrouverons-nous des chiffres équivalents à ceux de 2019 ? Bien malin qui pourrait le dire ! Mais nous allons tout mettre en œuvre pour aider ce secteur qui génère la moitié des retombées économiques de la région. M&T – 2024 et les jeux Olympiques, c’est demain. Comment anticipez-vous ce rendez- vous ? En quoi ces Jeux sont-ils importants

« Le marché Mice génère la moitié

des retombées économiques de la région »

HoRiZoNS

8

M&T – Si les Américains sont revenus, les Asiatiques sont encore absents. Croyez-vous au retour de cette clientèle en 2022 ? Le marché asiatique est aujourd’hui fermé, les Chinois et les Japonais ne sont pas autorisés à venir. En revanche, certains marchés s’ouvrent comme l’Australie et quelques destinations du Sud-Est asiatique. Logiquement, nous visons en 2023 un retour à peu près normal de cette clientèle, mais certains sont plus optimistes, des tours opérateurs et des agences réceptives avec qui j’échange régulièrement me disent qu’à priori l’ouverture peut être réelle dès cet été, même pour la Chine. Pour le reste du monde, le marché russe est freiné par la non-reconnaissance par l’Europe du vaccin Spoutnik et évidemment par la situation géopolitique qui s’est fortement dégradée. En ce qui concerne le Moyen-Orient, classé en vert, la clientèle est bien présente et l’on a vu que l’hôtellerie haut de gamme a bénéficié d’une bonne fréquentation en provenance de cette zone durant l’été dernier et en fin d’année.

pour le tourisme francilien ? Les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 sont très importants pour la visibilité de la destination. En termes de tourisme, nous comptons aussi beaucoup sur France 2023 – la Coupe du Monde de Rugby – qui dure un mois et demi contre 15 jours pour les jeux Olympiques et qui va attirer de nombreux touristes en provenance de zones lointaines, l’Australie, la Nouvelle Zélande et le Japon notamment. Lesquels vont séjourner à minima six à sept semaines et qui vont visiter notre destination, mais également les autres régions. M&T – Qu’est-ce que vous avez envie de dire aux organisateurs de congrès, de séminaires ou d’incentives pour les convaincre de revenir à Paris ? J’ai envie de leur dire que nous restons la première place de marché européenne pour le tourisme d’affaires, que l’infrastructure est là, que les acteurs de l’évènementiel sont opérationnels, que la destination est safe et qu’aujourd’hui nous avons amélioré l’expérience clients. Comme nous le disons depuis l’été dernier : ParisOpen ! Le Mice est plus qu’une priorité, je l’ai dit, il représente la moitié des retombées économiques de la région, mais c’est le segment qui va être le plus long à retrouver les volumes d’affaires que nous avons connus avant le covid.

MEET AND TRAVEL MAG

À compter du 3 mai, Lufthansa va opérer trois vols hebdomadaires entre Francfort et Rennes assurés en Bombardier CRJ 900 dotés de 90 sièges. Air France-KLM a besoin en urgence de lever 4 milliards d’euros pour renforcer ses capitaux propres, lesquels aujourd’hui négatifs de 3,8 milliards doivent revenir à niveau positif d’ici à la fin de l’année 2023.comme l’exigent les règlements. Selon l’ UAF – l’Union des aéroports français – les aéroports de l’Hexagone sont encore très fragiles. S’ils ont accueilli près de 91 millions de passagers en 2021, en progression de 30% par rapport à 2020, leur activité est toujours en chute de 57,7 % par comparaison avec 2019. Le 1 er avril, les autorités chinoises de Hong Kong ont levé l’interdiction de vols en provenance de neufs pays, dont la France, malgré la nouvelle flambée des contaminations liées au variant Omicron. Le prochain navire de la compagnie Cunard s’appellera Queen Anne et devrait croiser sur les mers du monde en 2024. Il sera le 249 e navire de la compagnie, l’une des plus emblématiques du secteur de la croisière. Air Caraïbes, compagnie du groupe Dubreuil, vient de suspendre ses vols à destination de Cuba (La Havane) jusqu’au 22 octobre 2022 en raison de la situation sanitaire. Les passagers peuvent au choix se faire rembourser ou échanger leurs billets vers une autre destination du réseau d’Air Caraïbes. La 8 e édition de l’ Armada se déroulera à Rouen du 8 au 18 juin 2023. C’est le plus important rassemblement au monde de grands voiliers qui attire plus de six millions de visiteurs, rassemble une cinquantaine de navires et met en scène près de 7000 marins venant de 30 pays. Un évènement qui offre un fabuleux terrain de jeu pour les entreprises.

SINGAPORE AIRLINES SORT DU ROUGE Avec une hausse de 117% de son chiffre d’affaires au cours du troisième trimestre de 2021 comparé à la même période de 2020, Singapore Airlines affiche ses meilleurs résultats depuis le début de la pandémie. Le groupe a réalisé 2,3 milliards de dollars durant cette période contre 1,06 milliard en 2020, ce qui lui a permis de dégager un profit net de 85 millions de dollars. Ces bons résultats sont intervenus dans un contexte de reprise significative des voyages aériens au départ et vers Singapour, mais aussi grâce à la forte hausse des recettes sur le marché du fret, lesquelles ont atteint 1,35 milliard de dollars, en progression de 81,6% par rapport au troisième trimestre 2020, dépassant pour la première fois la barre du milliard de dollars. Globalement, en fin d’année 2021, la capacité passagers du groupe a atteint 45% des niveaux d’avant covid. Enfin, preuve du redressement opéré, Singapore Airlines a remis en service ses rotations en Airbus A380 vers Londres et Sydney, a pris livraison d’un A350 et de quatre Boeing 737-8. Notons enfin que les nouveaux Boeing 737-8 affectés aux vols courts courriers bénéficient de sièges affaires transformables en lit, manière d’offrir aux passagers une plus grande cohérence des produits et services en classe affaires sur toute la flotte de la compagnie. LA CITÉ DE L’AUTOMOBILE DEVIENT LE NOUVEAU MUSÉE NATIONAL

Quarante ans après son ouverture, la Cité de l’Automobile retrouve non seulement son identité d’origine – le Musée National de l’Automobile – Collection Schlumpf,mais elle change de gestionnaire et étoffe son offre. Aux commandes désormais de cette institution créée en 1957 par les frères Schlumpf et classée aux monuments historiques,

TRaNSPoRTS

10

l’Association de gestion du Musée National de l’Automobile qui entend réveiller cette belle endormie qui abrite sur plus de 20000 m² la plus importante collection automobile au monde qui compte plus de 500 véhicules datant des années 1878 à nos jours, dont deux exemplaires de la sublime Bugatti Royale, l’un d’entre eux – la Bugatti Royale Coupé Napoléon – ayant appartenu à Ettore Bugatti. Autres joyaux de la collection, de splendides spécimens de Rolls Royce, De Dion-Bouton, Hispano-Suiza, Delahaye, Citröen, Ferrari, Mercedes Benz et Jaguar. Dans ce cadre exceptionnel, l’évènementiel a évidemment sa place pour des dîners et cocktails réunissant plusieurs centaines de personnes. AIR CARAÏBES

FAIT SALONÀ ORLY Le spécialiste des Antilles et de la Caraïbe renforce son offre à Orly, tout spécialement à destination de la clientèle haute contribution. À cet effet, il vient d’inaugurer un nouveau salon à Orly, le salon Prime Class-Paris-Orly qui remplace le salon Icare. Implanté dans la zone 4 de l’aéroport, à proximité des portes d’embarquement des vols vers les Antilles Françaises, la Guyane et la République

Dominicaine, le nouvel espace d’une surface de 375 m² bénéficie d’une belle décoration et peut accueillir jusqu’à 105 personnes qui profitent d’une belle vue sur les pistes. Prioritairement réservé aux passagers de la classe Madras, le Salon d’Air Caraïbes est également accessible aux passagers disposant d’un pass lounge, ainsi qu’aux clients Gold et Diamant Préférence.

MEET AND TRAVEL MAG

© P. Hauser

MARSEILLE UNE CITÉ VERTE DE PLUS EN PLUS RADIEUSE Bien sûr, il y a le pastis et la pétanque, le Vieux-Port et Notre-Dame de la Garde… Ces jolis clichés sont pourtant loin de résumer Marseille et plus largement la région d’Aix-Marseille. En moins de deux décennies, la plus ancienne et la seconde ville de France a pris le train du xxi e siècle pour se transformer en une métropole économique et culturelle innovante, à la pointe des révolutions en matière de développement durable et d’éco-responsabilité. Une ambition confortée par la tenue en septembre 2021 du Congrès Mondial de la Nature dont les retombées se mesurent aujourd’hui dans les labels et certifications décernés ou en cours d’attribution aux acteurs de la filière évènementielle (label Clé verte pour son réseau hôtelier, certification ISO 20121 pour l’Office de Tourisme et des Congrès, inscription de la ville au GDS Index, label Ecotable pour les restaurateurs). Des galons notamment requis pour l’accueil de 6 matchs de la Coupe du Monde de Rugby en 2023, comme pour celui des Régates au cours des Jeux Olympiques de 2024. Deux évènements qui confirment que Marseille fait désormais partie des grands acteurs de l’évènementiel international.

UN CALENDRIER ÉVÈNEMENTIEL TRÈS DENSE Destination innovante et durable, Marseille se doit donc d’innover pour durer et c’est ce qu’elle fait. En témoigne tout particulièrement son calendrier culturel en 2022. En effet, la Joconde s’invite en souriant jusqu’au 21 août au Palais de la Bourse pour une expérience interactive et sensorielle inédite, la Cité radieuse du Corbusier célèbre cette année ses 70 ans et le Parc des Calanques ses 10 ans, tandis que la préhistoire est à l’honneur à la Villa Méditerranée avec l’inauguration de la grotte Cosquer, réplique 100 % fidèle de l’originale submergée dans les Calanques, laquelle dispose d’un amphithéâtre et d’espaces de réception, tout cela à deux pas de l’éblouissant Mucem, dédié aux civilisations de la Méditerranée. NOUVEAUTÉS Dans les anciens docks du quartier Euroméditerranée vient d’être inauguré le MX, un lieu évènementiel dédié à la mixologie et au pastis qui offre plusieurs espaces de restauration et de réception, tandis qu’en plein centre ville sur les hauteurs de la Canebière, le ChâteauformMarseille-Longchamp (51 chambres, 11 salles de réunion) s’est récemment glissé dans les murs d’un hôtel particulier avec jardin privatif pour accueillir les séminaires d’entreprise. Entre la Méditerranée et la montagne Sainte-Victoire, le territoire de la grande métropole d’Aix-Marseille offre au tourisme d’affaires et de congrès un vaste choix de lieux, d’activités et d’options de team building. Imaginez, par exemple à Aix, votre évènement dans l’hôtel de Caumont après avoir visité l’exposition dédiée à Raoul Dufy, une soirée magique en perspective… Interface entre les organisateurs d’évènements et les professionnels locaux, le Bureau Métropolitain Aix-Marseille-Provence et sa centaine de partenaires est votre interlocuteur privilégié, proposant des services sur mesure et gratuits au plus près de vos projets.

Villa Méditerranée - Grotte Cosquer

Le Châteauform’ Marseille-Longchamp

L’hôtel de Caumont

CONTACTEZ-NOUS ! CONGRES@MARSEILLE-TOURISME.COM

VINOD KANNAN CEO DE LA COMPAGNIE VISTARA Propos recueillis par Michel Foraud

M&T – Nouvelle venue sur le marché français, la compagnie indienne Vistara est peu connue dans l’Hexagone. L’occasion de nous en dire un peu plus à son sujet. Vistara et une joint-venture entre deux sociétés mondialement connues – le groupe Tata et Singapore Airlines – qui a été fondée en 2013. Les opérations ont démarré en 2015, à une époque où voler en Inde était davantage un processus « mécanique » ou « transactionnel » permettant aux passagers de se rendre d’un point A à un point B. Vistara est entré dans l’industrie avec l’objectif de redéfinir le transport aérien en Inde, de rappeler aux voyageurs que voler peut être une expérience unique. En peu de temps, Vistara a conquis des millions de passagers, leur offrant une « nouvelle expérience de vol » avec un produit de classe mondiale, tout en étoffant rapidement sa flotte et son réseau au-delà du ciel indien. Aujourd’hui, Vistara opère plus de 200 vols par jour avec une flotte de 51 appareils (40 Airbus A320, 5 Boeing 737-800NG, 4 Airbus A321neo et 2 Boeing 787-9 Dreamliner). Nous desservons actuellement 30 villes en Inde et plus de dix à l’international, notamment

vols hebdomadaires le 06/12 : les lundis, mercredis et dimanches, ce que nous avions bien pris en compte avant de lancer la route. Cependant, malgré la période difficile, nous constatons que le tourisme a déjà bien repris dans diverses zones du monde et nous enregistrons une augmentation constante du nombre de passagers sur notre réseau. S’il est difficile d’anticiper la demande compte tenu de la situation sanitaire et de l’émergence de nouvelles variantes du virus, nous restons optimistes pour l’avenir. Paris est une destination très importante pour nous et une porte d’entrée clé vers l’Europe pour un grand nombre de voyageurs, elle s’intègre donc très bien dans notre réseau mondial. Notre arrivée en France s’inscrit dans une stratégie de croissance à long terme. Récemment, nous avons observé une forte augmentation de la demande de vols sans escale, et Vistara est bien placée pour répondre à cette demande. M&T – Delhi-Paris est opéré en Boeing 787-9 Dreamliner. Comment définiriez-vous le produit proposé à bord ? Le Boeing 787-9 Dreamliner est connu pour ses nombreuses fonctionnalités dédiées aux passagers. L’expérience est encore améliorée par la configuration de la cabine trois classes qui en fait un produit à l’égal de ceux offerts par les plus grandes compagnies aériennes du monde. Les meilleurs sièges et les aménagements en Première classe garantissent un confort optimal, en particulier sur les vols long-courriers. Le produit est bien mis en valeur par le service assuré par notre personnel de cabine, formé selon les standards qui font la réputation du groupe Tata et de Singapore Airlines. M&T – Quel intérêt portez-vous au marché Mice ? Comment l’abordez-vous ? Vistara traite évidemment les réservations d’entreprise ainsi que les réservations de groupe, et nous proposons des forfaits personnalisés en fonction des besoins spécifiques. Nos agents commerciaux et partenaires nous aident à répondre à toutes les demandes quelle que soit la région du monde concernée. Nous jugeons le segment Mice potentiellement important et il offre une belle opportunité pour nous permettre d’atteindre nos objectifs commerciaux. J’ajoute que nous proposons également des services de vols charters, lesquels peuvent être intéressants pour le Mice.

Londres Heathrow, Paris, Francfort, Dubaï, Colombo, Doha, Dhaka, Malé, Singapour et Sharjah. De plus, nous avons des partenariats et partages de code avec plus de 30 compagnies dans le monde, ce qui nous permet d’offrir un vaste réseau à nos clients. Nous disposons notamment de partenariats avec Singapore Airlines, Lufthansa, British Airways, Japan Airlines, et United Airlines.

« le meilleur de l’hospitalité indienne aux voyageurs internationaux »

TRaNSPoRTS

12

M&T – Vistara n’est pas une compagnie low cost ? Vistara est la meilleure compagnie régulière indienne. En cabine, notre produit se décline en trois classes, dont la première et unique Premium Economy sur le marché indien, une Economy et une Business. Le service fourni à bord de nos appareils offre le meilleur de l’hospitalité indienne aux voyageurs internationaux les plus exigeants. Parmi les autres aspects qui font de Vistara une grande compagnie, il y a son programme de fidélité très attractif – Club Vistara, qui suggère une délicieuse expérience de repas à bord avec des spécialités indiennes et internationales, de nombreux divertissements en vol, une connectivité Internet et plus encore. M&T – L’ouverture de la ligne Delhi-Paris en fin d'année dernière est intervenue dans un contexte difficile. Comment se sont passées les premières semaines d’exploitation ? Nous ne nous attendions pas en pleine pandémie à remplir les vols vers Paris. Nous avons commencé avec 2 vols hebdomadaires et sommes passés à 3

MEET AND TRAVEL MAG

MGallery dans le parc du Champ de Mars à Colmar. La chaîne a récemment installé dans cet écrin de verdure un établissement de 55 chambres et suites doté d’un restaurant étoilé, d’un bar, d’un spa et d’une salle de réunion. Mama Shelter débarque à Bahreïn avec l’ouverture d’une unité de 160 chambresdans lacapitaleManama. L’hôtel compte un restaurant et un rooftop avec piscine. Déjà présent à Saint-Pétersbourg sur la perspective Nevski, le groupe maltais Corinthia prévoit d’ouvrir en 2023 un second établissement à Moscou à proximité de la Place Rouge et du Kremlin. Le Corinthia Moscow va se glisser dans les murs xix e de la célèbre boulangerie Filippov, sise au 10 de la rueTverskaya, les Champs- Élysées de la capitale russe. Kempinski va inaugurer en 2023 à Dubaï un hôtel flottant qui sera installé au large de Jumeirah Beach. Le futur Kempinski Floating Palace accueillera 156 chambres et suites, mais aussi 12 villas luxueuses, 4 restaurants et bars, un spa et un espace dédié aux évènements. Le groupe Barrière va ouvrir un hôtel Le Fouquet’s aux États-Unis, plus précisément à NewYork. Le nouvel établissement qui sera inauguré en août dans le secteur de Tribeca comptera 96 chambres et suites, une basserie Le Fouquet’s supervisé par le chef triplement étoilé Pierre Gagnaire et divers espaces évènementiels. Après son installation récente à Saint-Barthélemy avec Le Carl Gustav, Barrière franchit le pas en installant une première aux États- Unis qui ne sera probablement pas à terme la seule Après l’InterContinental Vieux Port et l’Holiday Inn Express, le groupe IHG s’apprête à ouvrir à Marseille un Crowne Plaza de 147 chambres et suites dans le quartier du Dôme. L’ensemble intègrera un restaurant, un bar, une piscine, un fitness centre, des espaces de co-working ainsi que plusieurs salles de réunion. 25hours à Florence. L’enseigne allemande du groupe Accor prend racine dans le cœur historique de la ville avec un ensemble de 173 chambres qui investit une ancienne banque. Restaurant italien et café avec terrasse sur la piazza San Paolino.

SO/ PRÈS DE LA BASTILLE Après l’Île Maurice, Bangkok, Singapour ou Saint-Pétersbourg, la marque hype du groupe Accor va investir le cœur de Paris, entre le Marais et la Bastille, à l’emplacement d’un ancien bâtiment administratif en cours de réhabilitation. Le SO/ Paris sera le premier de la chaîne dans une capitale qui compte déjà une collection impressionnante d’établissements griffés Accor. Sur les quais de Seine, le nouvel ensemble va disposer de 140 chambres et 22 suites, d’un restaurant-bar club, d’un spa de maison Codage, les clients ayant accès à la piscine

et au fitness du complexe Morland Mixité Capitale. Comme pour chacun des SO/ ouverts dans le monde, l’identité visuelle est signée d’une personnalité de la mode, en l’occurrence Guillaume Henry, le directeur artistique de la maison Patou qui a signé le vestiaire de l’équipe du SO/. Signalons enfin que l’hôtel met à la disposition des entreprises 4 salons évènementiels modulables. NOBU À MARRAKECH

Le duo De Niro-Nobu Matsuhisa va débarquer en fin d’année à Marrakech, dans le secteur de l’Hivernage. Une nouvelle propriété pour la chaîne Nobu déjà installée à Londres, Miami, Ibiza ou Malibu, l’établissement de la Ville Rouge s’annonçant déjà comme l’une des adresses les plus branchées du Maroc. Le Nobu Marrakech va abriter 71 chambres et suites, 4 restaurants et bars, une piscine extérieure, un spa de 2000 m² avec piscine intérieure, un rooftop et plusieurs espaces de réunion et de réception. ROCCO FORTE PREND DE LA HAUTEUR À SHANGHAÏ

éToiLeS

C’est en haut d’un gratte-ciel de 52 étages du secteur de Puxi à Shanghaï que le groupe Rocco Forte a décidé d’installer sa dernière réalisation, The Westbund Hotel, un hôtel de 219 chambres et suites décorées par Olga Polizzi, la directrice artistique de la collection Rocco Forte qui s’est inspirée de l’art chinois et l’esthétique orientale. Outre ses chambres très raffinées, The Westbund Hotel compte 3 restaurants et bars, un sky bar sur le toit, un spa, une piscine et plusieurs salles de réunion.

14

GLENEAGLES SE DÉDOUBLE À ÉDIMBOURG

Le mythique domaine de Gleneagles en Écosse, haut lieu du golf international qui abrite trois des plus beaux parcours européens, se transporte à Édimbourg où il a récemment inauguré un avant- poste, le Gleneagles Townhouse. Cette nouvelle demeure hôtelière de grand charme s’est glissée dans les murs de l’ancienne Bank of Scotland située sur St. Andrew Square où elle dispose de 33 chambres et suites dont la décoration

évoque l’histoire du bâtiment. Sur place, les résidents ont accès à un restaurant, deux bars, un spa, une salle de sport et à un rooftop offrant une vue imprenable sur la vieille ville d’Édimbourg.

MEET AND TRAVEL MAG

GURVAN BRANELLEC PRÉSIDENT D’OCEANIA HOTELS Propos recueillis par Michel Foraud M&T – 47 ans après sa création par votre père, quelle place occupe Oceania Hotels dans le paysage hôtelier français ? Nous occupons une place très atypique car nous sommes la première société familiale en France dans le domaine de l’hôtellerie à avoir eu l’ambition ou la folie de créer une marque avec toutes les obligations que cela comporte. Aujourd’hui, nous sommes surtout confrontés à des investisseurs financiers qui prennent la franchise d’une grande marque – Accor, Marriott, InterContinental – et qui vont appliquer les règles qui sont décidées par cette marque alors que nous, nous créons tout de A à Z. Aujourd’hui, nous détenons 27 établissements dans l’Hexagone sous les enseignes Oceania (4*), Escale Oceania (3*) et Nomad Hotels (concept lifestyle). M&T – Le groupe est né à Brest où sont installés 3 de vos établissements. Vos hôtels ont-ils une vraie identité bretonne ? Nous n’avons pas de culture bretonne à proprement parler, avec le drapeau, mais c’est bien sûr notre culture. Lorsque nous avons créé B&B, ce qui était très sympa dans cette aventure, c’est que les Bretons savaient que la marque était née à Brest, que c’était une société bretonne et ils avaient à cœur dans leurs déplacements d’être solidaires avec la Bretagne et donc d’aller dans nos établissements. C’est la même chose avec Oceania, nous sommes implantés en Bretagne depuis toujours et notre siège social est à Brest, c’est notre cœur et nos racines. Donc obligatoirement not re cu l ture de l a po i nt e, de l’ « extrême », se ressent dans notre façon de gérer au quotidien nos établissements. M&T – Qu’est-ce qui distingue un hôtel Oceania d’un autre hôtel 3 ou 4 étoiles ?

de bain. C’est quelque chose qui nous tient à cœur. M&T – Comment le groupe a-t-il traversé la c r i s e ? É t i ez - vou s p r é p a r é p o u r l’affronter ? Qui peut être préparé à un t e l t s unami ? Personne. Même si nous n’étions clairement pas préparés, nous avons fait en sorte de garder notre positivité. Nous sommes des battants, nous ne nous sommes donc pas laissés abattre,

nous avons fait face. Bien sûr, nous avons souffert comme toute notre industrie, mais si aujourd’hui nous sommes encore en vie, il faut le dire haut et fort, c’est grâce aux actions du gouvernement qui ont été très déterminantes. M&T – De combien d’établissements pensez-vous disposer d’ici à 5 ans ?

« Oceania, c’est une belle aventure humaine »

Dans les deux prochaines années, nous allons ouvrir cinq nouveaux établissements à Lille, Paris, Lyon, Brest et Dijon. Ensuite, en fonction des opportunités – achat pourquoi pas d’un petit groupe – nous visons un parc de 35 hôtels dans les cinq années à venir. M&T – Aucun projet à l’étranger ?

éToiLeS

16

Nous avons regardé en 2019, mais cela ne s’est pas fait avec l’arrivée de la crise, heureusement serais-je tenté de dire. Mais nous restons attentifs à l’étranger. Comme nous allons nous implanter à Lille, pourquoi ne pas aller en Belgique. L’Italie, l’Espagne et le Portugal restent également des possibilités. M&T – Envisagez-vous de lancer de nouvelles marques ? Non, nous en avons trois, c’est déjà bien. M&T – Les hôtels Oceania sont-ils taillés pour l’évènementiel ? Aujourd’hui, une partie de nos hôtels – dix sur les 27 que nous possédons – dispose d’espaces pour accueillir des évènements. Mais, nous ne sommes pas positionnés sur ce marché comme le sont des châteaux ou des convention centres. Ce qui nous intéresse le plus, ce sont les séminaires résidentiels, nous ne sommes pas taillés pour accueillir de grosses manifestations. M&T – À quoi va ressembler le groupe Oceania dans dix ans ? Oceania, c’est une belle aventure humaine, une belle croisière qui nous permet chaque année de découvrir de nouveaux territoires, nous continuons à voguer et nous prenons du plaisir dans ce que nous faisons. Dans dix ans, on sera toujours une société familiale, toujours attaché à nos valeurs, avec toujours l’envie de partager cette aventure avec nos collaborateurs et nos clients.

C’est clairement l’humain. Nous sommes encore une société dans laquelle je connais l’ensemble des 650 collaborateurs, ce qui crée un état d’esprit très différenciant de beaucoup de structures hôtelières. Nous voulons des directeurs qui ont du tempérament et qui gèrent leur boutique comme si c’était leur propre établissement. Tous les collaborateurs peuvent aujourd’hui apporter leur pierre à cette belle maison qu’est Oceania. Au-delà, ce qui nous distingue, c’est que nous avons aussi adopté des partis pris qui étaient particulièrement forts à l’époque de la création : des emplacements privilégiés en centre ville, des hôtels qui ont une histoire très forte – c’est vrai du Métropole à Montpellier, de l’Univers à Tours, de Hôtel de France à Nantes et de l’hôtel Le Continental à Brest – et en termes de produits, nous avons privilégié le parquet plutôt que la moquette et les toilettes sont séparées de la salle

MEET AND TRAVEL MAG

Cézanne et Kandinsky sont à l’affiche de l’ Atelier des Lumières (Culturespaces) depuis février dernier. Une nouvelle occasion de réjouir les yeux et les papilles de ses invités lors d’une privatisation. Immersion garantie au cœur des œuvres les plus significatives du père de l’art moderne, puis dans le cosmos intérieur du fondateur de l’art abstrait. Depuis février dernier, les studios Game of Thrones s’ouvrent aux visites. En Irlande du Nord, sur le lieu de tournage original de la série, aux LinenMill Studios à Banbridge (à 30 kmde Belfast), ce sont quelque 10000m 2 d’espaces dévolus à l’univers de la série (décors, accessoires, costumes originaux,maquillage, etc.) qui attendent les fans et les autres. Outre un Lobby Café à l’entrée, le site dispose également d’un restaurant assis, à mi-parcours. À nouveau opérationnelle après un lifting complet en 2021, la Disney® Events Arena , plus grand espace évènementiel du parc Disneyland® Paris (7200 m 2 ) qui dispose désormais d’un nouvel équipement son, lumières et vidéo, dont un spectaculaire mur LED se convertit aisément en véritable boîte noire (de 3500 à 6000 personnes). Le centre des congrès de Mandelieu-la-Napoule vient de se voir attribuer la certification SAFEGUARD.

LA PISCINE À PANTIN Une ancienne manufacture que l’acteur François Berléand transforma en demeure privée avant de s’en séparer, et voilà un nouveau lieu évènementiel et de coworking de 600 m² qui suggère aux organisateurs de plonger dans le grand bain de Pantin ! Situé à quelques minutes de BETC, du Canal et de l'Église de Pantin, le site baptisé La Piscine – l’acteur y avait installé un couloir de nage, conservé – se prête volontiers aux shootings, tournages, projections de films et évènements en tout genre dans une délicieuse ambiance années 70 imaginée par Left Productions. Si la déco laisse désormais une grande place au béton brut, la verrière et les 2 terrasses verdoyantes insufflent aussi cette atmosphère paisible de maison de campagne. Modulable, notamment grâce à la couverture possible du couloir de nage, l’espace principal de 60 m², pourvu d’un bar, d’une loge, d’un comptoir d’accueil et d’un écran de cinéma peut réunir jusqu’à 50 personnes. Un studio, des bureaux, des salles de réunion et une cuisine viennent compléter l’offre de services. METAFORE , LA

RENCONTREAUTREMENT Se rencontrer autrement. C’est ce que propose Metafore qui depuis 2020 conçoit des lieux aux espaces de vie haut de gamme mais accueillants et versés dans l’éco- responsabilité, dont l’architecture intérieure a été soigneusement pensée et le mobilier dûment choisi pour les rendre fonctionnels et modulables. Ainsi en est-il du site Boétie Saint-Augustin sis dans le VIII e arrondissement parisien, à quelques pas de la gare Saint-Lazare. Ce duplex haussmannien revisité, né du

eSPaCeS

regroupement de 3 appartements, déploie quelque 10 espaces sur 850 m² (de 2 à 100 personnes) : une entrée, des salons, une salle imaginée comme une pièce secrète, consacrée à la créativité, une salle à manger (près de 50 couverts) aux assises signées Pierre Paulin, un étage imaginé comme une maison au bord de la Méditerranée et une véritable cuisine. Digne d’un confort 5 étoiles ! D’autant que les menus sont élaborés par le chef Stéphane Laruelle, ancien étoilé, et que chaque évènement est accompagné d’une équipe dédiée. Et, au vu du succès remporté – plus de 10000 clients accueillis depuis septembre 2020 – la société va tout prochainement ouvrir 2 autres adresses : l’une dans le IX e arrondissement (1000 m²), à l’ambiance londonienne et pourvue d’un rooftop, l’autre à Vincennes (1400 m²), qui à quelques mètres du château profitera de grandes terrasses et d’un jardin (photo). BIEN-ÊTRE À LA VILLA M

18

Telle une villa Médicis holistique, la Villa M qui se dresse avenue Pasteur dans le XV e arrondissement parisien se veut totalement hybride et ouverte à tous ceux qui font de leur santé et de leur bien-être une priorité. Imaginée par Groupe Pasteur Mutualité, avec des espaces intérieurs pensés par Philippe Starck, cette immense maison de verre dédiée à la santé de demain abrite derrière sa façade extérieure entièrement végétalisée une agora toute en bois et béton, un hôtel 4* de 73 chambres douillettes et harmonieuses, un club de boxe et un fitness, un centre de prévention et de consultations médicales, un restaurant à la cuisine ouverte sur les grandes tables d’hôte que prolonge un jardin verdoyant, un bar, une galerie d’exposition, des espaces de coworking, un incroyable toit-terrasse arboré pour une vue exceptionnelle sur Paris, et, enfin, une partie meeting avec 2 salons de réunion (12 et 40 places), une salle de coworking (10 à 40 places), une salle de réunion créative (12 places) et un centre de conférences composé d’une salle de 90 places, d’une 2 e salle en partie vitrée de 24 places et de 2 salons (10 places chacun), le tout équipé high tech.

MEET AND TRAVEL MAG

© P. Hauser

BASSIN D’ARCACHON LE MICE 12 MOIS SUR 12

D’un trait de LGV, plongez dans un territoire d’exception à 2h50 de Paris et à une heure de Bordeaux. Entre dunes, forêt et océan, le Bassin d’Arcachon dévoile mille et un trésors pour faire de vos évènements un moment d’évasion.

Destination privilégiée du tourisme de loisirs, le Bassin d’Arcachon est aussi une destination de tourisme d’affaires incontournable au cœur de la Nouvelle Aquitaine. Site naturel protégé, il offre toutes les facilités pour l’accueil de vos séminaires, conventions et incentives qui peuvent faire escale à Arcachon, Pyla-sur-Mer, Lège-Cap Ferret, La Teste de Buch, Andernos-les-Bains, Arès, Gujan-Mestras ou encore Lanton, autant d’hébergements MICE de prestige qui donnent du sens à un évènement. PLURI-SAISONNALITÉ Le Bassin d’Arcachon est ouvert à l’année aux groupes MICE, lesquels bénéficient en toutes saisons d’élégantes infrastructures d’accueil capables de traiter des évènements de 10 à 500 personnes. Tout autour du Bassin, l’ensemble des acteurs du MICE – hôteliers, centre de congrès, lieux évènementiels, prestataires, restaurateurs, traiteurs, transporteurs – sont mobilisés été comme hiver pour garantir le succès de vos évènements. À votre disposition, un parc hôtelier conséquent – près de 1 700 chambres en version 3 à 5 étoiles – allant de l’établissement de groupe à la demeure de grand charme idéale pour une petite opération VIP. 34 adresses au total réparties entre Nord et Sud Bassin, une majorité d’entre elles étant dotée d’espaces de réunion et de réception. En appui, le Palais des Congrès d’Arcachon qui fait face au Bassin et à l’île aux Oiseaux, avec ses monumentales baies vitrées, abrite 1300 m² d’espaces dont un auditorium de 500 places, deux espaces de 450 m 2 (modulables pour des réunions, repas, expositions) et dix salles de réunion, pour des évènements de 10 à 900 personnes. SEA, SURF AND SUN Bordée de 85 km de côtes, la lagune qui s’étire entre océan, dunes sauvages et landes boisées offre un environnement privilégié pour des opérations MICE, de plus en plus marquées du sceau de l’éco-responsabilité. Entre deux réunions, les groupes peuvent se livrer à une multitude d’activités – rallye aventure, régate en pinasse, olympiades sur la plage, voile, découverte à pied ou à bicyclette avec un guide, canoë sur la Leyre, dégustation d’huîtres et son musée, etc –. Et profiter en soirée de lieux évènementiels hors norme à l’instar du marché couvert d’Arcachon (cocktail de 110 à 250 personnes), du Casino, voisin du Palais des Congrès (60 personnes à dîner dans le salon Impérial), de l’Espace Villemarie (200 personnes en cocktail), de l’Hippodrome de La Teste de Buch (250 personnes en dîner dans la salle Prestige), du Domaine de la Forge (jusqu’à 190 personnes en cocktail) ou de Cap Golf (80 personnes dans le Club House et jusqu’à 200 personnes sur la grande terrasse couverte). S’ajoutent à ces lieux une liste de restaurants et brasseries – l’Escale, le Transat, l’Escalumade, Chez Pierre, le Cabestan, la Guitoune, Diego Plage l’Ecailler, la Brasserie des Marquises, le Pinasse Café, les Terrasses du Port, la BrasserieMira, le Bouchon du Ferret ou le Confidentiel, sans oublier les trois tables étoilées au Michelin, ONA (bio & vegan), le Patio et le Skiff Club.

© E. Bouloumié © P. Hedeline © Stéphane T

RÉINVENTER VOTRE PROCHAIN ÉVÈNEMENT SUR LE BASSIN D’ARCACHON. EN SAVOIR PLUS : WWW.BASSIN-ARCACHON.COM

L’équipe de The Mice Experts a scellé un nouveau partenariat avec Tucaya, DMC qui opère sur le Panama et la Colombie. Après 15 ans d’activités à Budapest et en Hongrie, Mauri DMC s’est offert le relooking de son identité visuelle et de son nouveau nom : Z9 Concept Budapest. Nouveau venu parmi les DMC finlandais, Finland DMC a été créé et lancé par l’entrepreneur Markus Heiskanen (Hotel & Spa Resort Järvisydän). Spécialiste du Grand Ouest de la France depuis 2009, l’agence de voyages réceptive et évènementielle Funbreizh poursuit son développement en ouvrant deux nouvelles agences à Caen et à La Roche-sur-Yon, chacune d’elles pourvues de 2 collaborateurs. Alexandre Gausson, Français établi à Prague depuis près de 20 ans et œuvrant au sein du groupe Liberty depuis plus de 15 ans, a pris les commandes de Liberty Prague qui couvre la République tchèque et la Slovaquie depuis 30 ans.

LES AÇORES AVEC MEET WEST Le DMC Meet West (Echapevoo) développe une destination encore peu connue du territoire portugais, l’archipel des Açores. Ancré dans l’immensité de l’océan Atlantique, cet ensemble de 9 îles dont celle de Sao Miguel constitue la porte d’entrée – les vols se font via Lisbonne – figure parmi les 100 destinations les plus durables au monde. Une nature intacte où de surprenantes lagunes voisinent avec des cratères volcaniques, des cascades d’eau chaude percent des forêts luxuriantes… Idéale pour des groupes incentives (entre 15 et 50 participants) qui trouvent là une foule d’activités RSE, entre terre, air et mer, ainsi qu’une hôtellerie de qualité qui se partage entre hôtels boutiques, designs et traditionnels.

STÉPHANE LOUISE DIRECTEUR DE HELLO ISLANDS DMC Propos recueillis par Nathalie Costa

DMC

20

M&T – Vous avez créé en 2021 Hello Islands DMC, une nouvelle marque dans le paysage des DMC mauriciens. Pourquoi ? Depu i s ma i nt enant 2 ans , no t re p l anè t e e t p l us particulièrement notre filière voyages ont subi de grands bouleversements. Nous avons choisi en décembre 2020 dans une période de transition et de ralentissement de notre métier, de nous réorganiser, de nous réinventer, d’engranger de l’énergie avec pour objectif d’être opérationnels à l’heure de la reprise de notre business. Avec la création de notre nouvelle marque, notre équipe d’experts passionnés et inchangés, issue des rangs de Connections DMC, entend à travers cette nouvelle identité, affirmer son dynamisme et son engagement professionnel dans la durée. Nous souhaitons conserver une longueur d’avance dans la création d’évènements d’exception et le traitement des opérations Mice et loisirs, dans une démarche toujours responsable vis-à-vis de l’environnement. M&T – Quelles sont aujourd’hui les demandes du marché français à l’égard de votre destination ? Le besoin d’un partenaire local pour les accompagner 24h/24 et s’occuper de leur évènement du début à la fin reste le facteur principal. Tout organisateur a besoin d’un partenaire local fiable et de confiance, à même de

gérer toutes les composantes spécifiques de l’évènement. Ensuite, notre environnement doit se démarquer ! C’est un des points que nous retrouvons dans chaque demande du marché français à travers des demandes

d’activités durables, de RSE ou encore des « Learning Expeditions ». La création d’un environnement spectaculaire doit devenir une priorité nationale pour l’île Maurice. Nous entendons depuis des années la volonté de faire de Maurice une destination verte et je suis convaincu que cela fera partie de la « nouvelle normalité » mondiale. Cela apportera une nouvelle dimension à notre destination car nous avons vu une augmentation ces deux dernières années de telles spécifications dans la demande des principaux pays européens dont la France, le besoin de cette créativité/innovation afin de construire des concepts d’activités et d’évènements durables pour leurs groupes incentives. Je crois que si ce projet est un succès, cela mènera Maurice à un autre niveau dans l’industrie du tourisme dans le monde ! Puis, la flexibilité est aussi le maître mot, principalement au niveau des conditions en cas de report ou d’annulation de groupe liés au Covid. Enfin, le marché veut aussi être rassuré sur le fait que la destination reste sûre, que tous les protocoles ont été mis en place pour le bien- être des clients. Ce qui est le cas ! Dans un environnement idyllique…

MEET AND TRAVEL MAG

Fleur de Mets qui a vu sa certification ISO 20121 renouvelée pour un cycle de trois ans ( janvier 2022-2025) a également fait évoluer ses enjeux prioritaires selon un objectif aligné sur celui de l’Accord de Paris : réduction des gaz à effet de serre, favorisation de l’insertion par l’activité, la transmission et la formation, renforcement de la démarche d’achats responsables. Le but : proposer des réceptions à impact positif. L’agence Kalaapa vient d’éditer « Les icebreakers des matinales », un guide qui répertorie 45 jeux classés en fonction de leurs bénéfices (bien-être, créativité, connexions forcées, etc.) auprès des participants et qui s’avèrent des outils permettant de créer une réelle dynamique collective avec son équipe ou avec un groupe à animer.

PARIS SENSORIEL AVEC SENSAS Né à Marseille en 2017 et développé depuis à Lyon, Bordeaux, Barcelone, Londres, etc., Sensas arrive enfin dans la capitale ! Et c’est en haut de la Butte Montmartre que le parcours d’expérience sensorielle parisien, le plus grand désormais du réseau, a élu domicile. Durant les 2 heures que dure l’expérience, les participants peuvent lâcher prise tout en redécouvrant leurs 5 sens. Au programme, 6 expériences pensées pour sortir de l’habituelle zone de confort, qui bousculent et perturbent

la vue, l’ouïe, le toucher, le goût ou l’odorat. Par exemple, dans la pièce « antigravité », place aux illusions d’optique : penchée à 90° ou 180°, cette pièce culbute les repères sensoriels en inscrivant les participants dans un décor du quotidien – une salle de bain, une salle de classe, un wagon de métro (photo), etc., photo finish en prime. Élaboré aussi pour les team building (jusqu’à 150 joueurs), ce concept favorise la gestion du stress et des peurs primaires, la capacité à communiquer dans un environnement inhabituel, aiguise le sens du challenge. Tout en soutenant une noble cause. En effet, les équipes cumulent à chaque étape des amulettes, d’une valeur de 10 centimes chacune ; à la fin, le total est reversé à l’association Sourires autour du monde, qui soutient les personnes en situation de handicap. DU ZEN AU CHÂTEAU

Au château de Mirande, proche de Lugny en Bourgogne du sud, on respire, on recharge ses batteries, on évacue le stress et on pense à soi. C’est ce que propose Human Tempo, société qui depuis ce 1 er février occupe l’intégralité des 9 chambres et des espaces de réception du château afin d’y délivrer les clés du ressourcement, lors de séminaires « wellness » (d’octobre à juin). Au programme, des expériences et des ateliers autour du yoga, du qi gong, du tai ji, de la sophrologie, des automassages et autres pratiques d’apaisement et de centrage, des repas gourmands et végétariens aussi qui viennent ponctuer les séances, des cours de cuisine « healthy » voire une soirée autour d’un feu de camp. Les participants peuvent également profiter de l'accès au hammam, profiter des vélos à disposition, se balader au cœur de la nature même la nuit… Bref, prendre du recul dans un environnement privilégié et retrouver cet équilibre, parfois perturbé au sein d’une entreprise qui permet à une équipe de renforcer des liens, construire, à nouveau et ensemble, une feuille de route. OLÉRON EN GREEN TROTT Sur une île prisée pour ses grands espaces naturels, ses superbes plages, ses dunes et forêts littorales quoi de mieux que d’adopter la « slow attitude » pour l’arpenter ? Avec des vélos aux allures de shopper américain électriques, des trottinettes tout terrain, électriques aussi voire des skates nouvelle génération électriques encore. C’est désormais possible avec Green Trott qui vient d’ouvrir à Oléron et dont le propriétaire n’est autre qu’un enfant du pays. Premier loueur à proposer ces engins pour des balades 100% écoresponsables, il organise également des circuits de 2 à 4 heures, ponctués de dégustations (huîtres, cognac, etc.), de haltes sur des sites majestueux comme les plages des Huttes et de visites privées. Une activité de plein air originale et ludique qui, en marge d’un séminaire, ne peut que faire partager à une équipe des moments d’échange, de cohésion et de plaisir nature.

PReSTaS

22

MEET AND TRAVEL MAG

Made with FlippingBook - Online magazine maker