Crédit Agricole des Savoie - Agir pour les entreprises du territoire

POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE

PROXIMITÉ Des centres d’affaires entreprises au cœur de la relation

EXPERTISES Un accompagnement sur mesure

INNOVATION ET ENTREPRENEURIAT Un dispositif complet au service des entreprises

— S O M M A I R E —

03 Entretien

François Larochette de Roëck

06 Le point éco

Après la crise, la reprise

07 Proximité

Des centres d’affaires entreprises au cœur de la relation

10 Expertises

Un accompagnement sur mesure

16 Innovation

et entrepreneuriat Un dispositif complet au service des entreprises 18 Accompagnement extra-bancaire Des solutions pour assurer, protéger, motiver

Publication réalisée par

Imprimé par Gutenberg Imprimerie, 74960 Meythet, Annecy Crédits photos : Adobe stock, Istock, @Pict Your Compagny – Aurélie Follain, Gilles Piel, DR En couverture : Savoie Technolac fédère un écosystème d’entreprises, de centres de recherche et d’établissements d’enseignement supérieur tels que le centre d’ ingénierie hydraulique d’EDF, le CEA et l ’INES (Institut national de l ’énergie solaire), Energy Pool , Atawey, l ’université Savoie Mont-Blanc et plusieurs dizaines de start-up… autour des énergies intelligentes. Le parc d’activités, qui propose un pôle Entrepreneuriat dédié à la création et à l ’accélération d’entreprises innovantes, atteindra 130 hectares à l ’horizon 2030. Crédit photo : Actua Drone – CGLE

Lac du Bourget, Savoie

2 — CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

— E N T R E T I E N —

Acteur majeur du développement économique local, le Crédit Agricole des Savoie est le premier partenaire bancaire des entreprises du territoire. Il les accompagne quels que soient leur taille et leur secteur d’activité, porté par une vision et des ambitions que nous détaille François Larochette de Roëck, directeur Banque duTerritoire et des Entreprises de la Caisse Régionale. LES ENTREPRISES N’ONT JAMAIS ÉTÉ AUSSI FORTS FRANÇOIS LAROCHETTE DE ROËCK NOS LIENS AVEC

Historiquement, le Crédit Agricole est connu comme la banque des agriculteurs : quel sens a donc son engagement auprès des entreprises ? François Larochette de Roëck : en effet, le Crédit Agricole a été créé par et pour les agriculteurs, mais il y a plus d’un siècle, en 1894 ! Aujourd’hui, c’est une banque universelle ouverte à toutes les typologies de clientèle. Et dans les Savoie, nous sommes leader sur tous les marchés, y compris celui des entreprises qui revêt pour nous une im- portance particulière. Notre modèle coopératif et mutualiste

place l’intérêt collectif au cœur de l’identité et du fonction- nement de notre Caisse Régionale. La raison d’être du Crédit Agricole – «Agir chaque jour dans l’intérêt de nos clients et de la société » – est incarnée chez nous par un credo : « Tous en confiance, avec passion, pour nos clients et les Savoie ». Nous avons donc la responsabilité d’œuvrer pour le bien commun en développant un écosystème territorial dynamique. Or, les entreprises jouent un rôle majeur dans cet écosystème. Par leurs activités et en tant qu’employeurs, elles produisent une grande partie de la richesse dans les Savoie et sont le principal moteur de la croissance. Il est donc crucial pour nous de les accompagner.

AGIR POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE — 3

— E N T R E T I E N —

La vision que nous avons de notre rôle nous pousse à réfléchir en permanence à la notion d’utilité et pour nous la proximité,

Quel regard portez-vous sur le tissu entrepreneurial savoyard ?

F. L. de R. : un regard admiratif ! Jusqu’au milieu du xx e siècle, la région était considérée comme plutôt pauvre. Tout a changé après la Seconde Guerre mondiale, quand les entrepreneurs locaux ont décidé d’exploiter ce que leur offrait leur territoire : son relief, ses richesses naturelles, sa proximité avec des régions et des pays voisins comme la Suisse… Ils l’ont fait en privilégiant un modèle de PME familiales, avec ce mélange d’audace, de courage, d’esprit d’innovation et d’opiniâtreté dans la durée, qui caractérise la mentalité savoyarde. Leurs efforts ont porté leurs fruits puisque notre région est devenue l’une des plus dynamiques en France sur le plan économique. Avant la crise sanitaire, elle affichait deux points de plus de PIB et deux points de moins de taux de chômage que la moyenne nationale. La Haute Savoie, forte de son activité touristique, est également aujourd’hui un bassin industriel très prospère avec trois pôles d’excellence : le décolletage et la mécatronique, l’image et le multimédia, les industries du sport et de l’outdoor. Quant à la Savoie, sa croissance est tirée principalement par le tourisme et des secteurs de pointe comme l’énergie solaire et les industries électro-intensives. Le Crédit Agricole des Savoie a mis en place une organisation spécifique pour accompagner les entreprises : quels sont vos objectifs dans ce domaine ? F. L. de R. : qu’il s’agisse de PME ou de grands groupes, nous voulons que les entreprises trouvent, au sein de notre Caisse Régionale, un accompagnement adapté à toutes les étapes de leur cycle de vie, de la création au développement jusqu’à la transmission. Nos équipes se mobilisent pour leur apporter, au bon moment, le conseil en proximité, les moyens financiers, les expertises et les contacts dont elles ont besoin pour avancer dans leur ré- flexion, faire leurs arbitrages, réaliser leurs projets et croître.

la coopération et la solidarité sont primordiales.

Aujourd’hui, notre priorité est de faciliter les démarches qui leur permettent de relever les défis contemporains, notamment les transitions énergétique et numérique. Nous souhaitons aussi favoriser l’innovation entrepreneuriale et l’émergence de nouveaux modèles, qui, demain, auront des impacts positifs sur l’ensemble du territoire des Savoie. On voit souvent les banquiers comme des financeurs. Au Crédit Agricole des Savoie, nous avons l’ambition d’être plus que cela. Nous discutons avec les entrepreneurs de sujets très divers allant de l’intérêt d’investir dans des flottes de véhicules électriques aux stratégies du e-commerce. Pour résumer, je dirais que nous souhaitons apporter des solutions aux enjeux du moment de tous nos clients. Quels sont les principaux atouts de la Caisse Régionale pour satisfaire sa clientèle d’entreprises ? F. L. de R. : nous mettons au service des entreprises la réactivité d’une banque à taille humaine implantée au cœur des Savoie et la force d’un grand groupe bancaire international. À la fois généraliste et spécialiste, dotée d’un savoir-faire unique, notre Caisse Régionale est capable de répondre à tous leurs besoins. Elle prend ses décisions au

4 — CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

— E N T R E T I E N —

François Larochette de Roëck

plus près des clients, en s’appuyant sur sa connaissance des problématiques locales. À ces points forts s’ajoutent les atouts de notre modèle mutualiste. La vision que nous avons de notre rôle nous pousse par exemple à réfléchir en permanence à la notion d’utilité et pour nous la proximité, la coopération et la solidarité sont primordiales. C’est ce qui explique que notre Caisse Régionale soit présente au capital de plus de 150 entreprises locales, qu’elle participe à des projets structurants pour notre région comme récemment Funiflaine et la Mer de Glace (site de Montenvers), qu’elle encourage la création d’entreprises et d’emplois locaux avec le Village by CA. Comment les entreprises des Savoie ont-elles vécu la crise sanitaire ? F. L. de R. : la crise économique et sociale extraordi- naire qu’a traversée le monde n’a pas épargné notre territoire. Si certaines entreprises, par exemple dans l’agroalimentaire ou l’e-commerce, ont pu en bénéficier, elle a frappé fronta- lement le tourisme et très vite, par ruissellement dans les vallées, directement de nombreux secteurs économiques. Elle en a aussi pénalisé plus lentement d’autres. Mais les entreprises locales ont les reins solides. Après avoir encaissé

le choc, elles sont reparties de l’avant et, à l’heure actuelle, même si le contexte économique reste marqué par des in- certitudes fortes, l’heure est plutôt à l’optimisme. Comment les accompagnez-vous aujourd’hui ? F. L. de R. : de manière personnalisée, car chaque situation est différente, et en raisonnant à moyen et à long terme. Nous voulons les aider à la fois à gérer le présent et à préparer la suite. Peu importe le contexte général, nous sommes là pour les soutenir, et ce rôle est encore plus important en cette période particulière que nous vivons. D’ailleurs, nos liens avec les entreprises n’ont jamais été aussi forts ! Cette pandémie de Covid-19 a redonné son sens premier au métier de banquier, créateur de connexions entre les hommes et facilitateur des échanges commerciaux. Elle a en effet accéléré les transformations profondes de l’économie, de la société et de l’environnement engagées depuis plusieurs années. On attend du banquier qu’il accompagne ces transformations en s’appuyant sur une capacité de dialogue et un conseil en proximité. C’est ce que nous nous attachons à faire, ces derniers mois, pour les entreprises des Savoie.

AGIR POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE — 5

— L E P O I N T É C O —

APRÈS LA CRISE, LA REPRISE

L es Savoie comptent 2 339 entreprises de plus de trois millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 1 088 (soit 47 %) sont clientes du Crédit Agricole. Pour les ac- compagner aumieux, la Caisse Régionale suit attentivement l’évolution de l’activité et de la conjoncture économique. Ces travaux ont montré à quel point la crise sanitaire a touché les entreprises des Savoie, mais ils révèlent aussi que l’horizon s’éclaircit pour elles depuis le printemps 2021. Illustration avec deux chiffres clés.

- 17 % C’est la contraction de l’activité économique enregistrée entre mars 2020 et mars 2021 pour les entreprises de Savoie. Derrière cette chute globale, qui illustre la violence du choc causé par les mesures sanitaires, il y a de grandes hétérogénéités selon les secteurs d’activité. La baisse atteint par exemple - 40 % dans le tourisme, tandis que l’agriculture enregistre naturellement une hausse de + 2 %. Et on retrouve même une hétérogénéité entre les entreprises de chaque secteur. + 4 % C’est la hausse de l’activité économique des entreprises enregistrée entre l’été 2020 et l’été 2021. Cette tendance concerne quasiment tous les secteurs d’activité, mais à des degrés variables : la hausse est ainsi de + 2 % dans l’agriculture, + 5 % dans l’industrie, + 6 % dans la construction, + 7 % dans le tourisme et + 1 % dans le commerce.

TÉMOIGNAGE

Édouard Santais Chargé d’études économiques au Crédit Agricole des Savoie

Nous constatons que la reprise de l’activité économique sur nos territoires est significative depuis le printemps et la levée des contraintes qui pesaient sur elle. Nous restons évidemment prudents. D’une part, parce que les situations peuvent être très différentes selon les entreprises. D’autre part, parce que cette dynamique de reprise pourrait être ralentie par les difficultés parfois importantes d’approvisionnement et de recrutement auxquelles les entreprises des Savoie sont confrontées, en particulier pour certaines filières industrielles, la construction et le tourisme. Ces entreprises ont traversé une crise extraordinaire et elles ont à nouveau montré leur capacité de résilience, d’adaptation, d’innovation, permettant à nos territoires

de continuer à être attractifs et dynamiques. Cela nous autorise à envisager sereinement les moments qui viennent.

6 — CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

— P R O X I M I T É —

DES CENTRES D’AFFAIRES ENTREPRISES AU CŒUR DE LA RELATION

Centre d’affaires entreprises, Chambéry, Savoie

Leurs équipes ont tissé des relations privilégiées avec les entreprises clientes du Crédit Agricole des Savoie : Catherine Divoy, Guillaume Reynaud et Vincent Sokolowski, qui dirigent les centres d’affaires entreprises de la banque dans les trois zones d’Annecy Genevois, Mont-Blanc Léman et Chambéry, nous expliquent pourquoi.

AGIR POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE — 7

— P R O X I M I T É —

C onseiller les entreprises demande une analyse très approfondie et des com- pétences poussées. «Nous voulons être pour elles un partenaire bancaire de référence, ce qui suppose une parfaite compréhension de leur modèle de dé- veloppement et de leur stratégie, ainsi qu’une connaissance fine du secteur d’activité, du territoire et du contexte économique dans lesquels elles évoluent. » Le Crédit Agricole des Savoie a donc des centres d’affaires spécialisés qui se consacrent à cette clientèle. « Ils sont installés au plus près des entreprises car nous trouvons indispensable d’être en lien direct avec elles pour leur proposer des réponses adaptées. » Une offre complète Chaque centre d’affaires entreprises fonctionne comme une banque locale de plein exercice, ce qui le rend accessible et réactif. Leurs chargés d’affaires travaillent systématiquement en binôme avec des assistants, ce qui optimise la qualité de service. «Ce sont des généralistes de la relation et des agrégateurs d’expertises. Si besoin, ils mobilisent d’autres équipes du Crédit Agricole, à l’échelle régionale, nationale et internationale, voire des partenaires externes, l’enjeu étant de proposer aux clients une offre complète intégrant des solutions financières et extra-financières. » L’humain et la confiance Les trois centres d’affaires portent la même vision de l’accom- pagnement des entreprises. Ils veulent être à leurs côtés dans la durée, les aider à gérer le quotidien comme à sortir par le haut de situations difficiles, à mener à bien leurs projets, des plus simples aux plus complexes, à pérenniser leurs activités et se développer, à réussir leurs transitions. «Nous ne sommes pas seulement des fournisseurs de produits et de services bancaires, mais des tiers de confiance qui mettent l’humain au centre de la relation et qui, au-delà du conseil, sont capables d’anticiper, de prendre des initiatives et d’être force de proposition. »

CHAMBÉRY

Michaël Goryn Propriétaire et gérant de quatre magasins Biocoop

Nous constatons que la reprise de l’activité économique sur nos territoires est significative

depuis le printemps et la levée des contraintes qui pesaient sur elle. L’analyse des chiffres d’affaires confiés par nos clients permet d’observer une véritable amélioration. Nous restons évidemment prudents. D’abord, parce que l’analyse globale de ces données peut masquer des situations différentes selon les entreprises. Ensuite, parce que cette dynamique de reprise pourrait être ralentie par les difficultés parfois importantes d’approvisionnement et de recrutement auxquelles les entreprises des Savoie sont confrontées. Ces entreprises ont traversé une crise extraordinaire et elles ont à nouveau montré leur capacité de résilience, d’adaptation, d’innovation, permettant à nos territoires de continuer à être attractifs et dynamiques. Cela nous autorise à envisager sereinement les moments qui viennent.

8 — CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

— P R O X I M I T É —

MONT-BLANC LÉMAN

Émile Allamand Président du groupe Savoy International

Cela facilite les relations, surtout dans les périodes difficiles. Nous échangeons fréquemment et cela n’a pas cessé avec la crise sanitaire. Le Crédit Agricole des Savoie nous a par exemple accompagnés pour le rachat, en juin dernier, des parts de nos actionnaires minoritaires. Et il est partenaire de notre nouveau projet : après avoir fabriqué un milliard de masques FFP2 à la demande de l’État, et dans un contexte de crise économique et géopolitique, nous créons un consortium avec trois autres acteurs de la vallée pour développer un vélo électrique Rhône-Alpes. Nous aimons nous décrire comme des faiseurs, pas des diseurs. Désormais, nous faisons en nous appuyant sur l’intelligence collective !

Savoy International est un équipementier automobile organisé autour de cinq pôles d’activité : plasturgie, mécatronique, mécanique, technologie et projets. Le groupe, que j’ai créé en 1982, réunit aujourd’hui quinze sociétés présentes dans six pays, emploie 1 100 personnes et réalise 155 millions d’euros de chiffre d’affaires. En décidant de travailler avec le Crédit Agricole des Savoie, nous avons d’abord fait le choix de la proximité. Nous ne voulions pas d’une banque au sein de laquelle les décisions se prennent en région parisienne. Autre avantage : nous connaissons nos interlocuteurs et savons qu’ils sont loyaux et pragmatiques. Eux nous connaissent aussi, comme ils connaissent le fonctionnement du tissu industriel dans la vallée de l’Arve, où nous sommes implantés.

ANNECY GENEVOIS

Henri et Alexandre Marchetta Président et directeur général du groupe Mecalac

leur compréhension de notre industrie et de nos enjeux, la rapidité des prises de décision. Nos échanges ne se cantonnent pas aux sujets strictement financiers : nous pouvons parler d’excellence industrielle, de transitions technologique et énergétique, et même d’ascenseur social, un thème sur lequel nous œuvrons au travers de notre fondation. Comme il est aussi actionnaire de notre groupe, le Crédit Agricole des Savoie est impliqué dans toutes les opérations que nous conduisons. Il y a deux ans, quand nous avons racheté une société anglaise, il était d’ailleurs le chef de file de notre pool bancaire.

et 6 000 machines sur cinq sites industriels, pour un chiffre d’affaires de 250 à 300 millions d’euros. Notre gamme compte 80 références adaptées aux spécificités des 86 pays dans lesquels nous les vendons. Pour se différencier sur un marché où évoluent des géants, Mecalac mise sur la créativité dans tous les domaines : produits, services, financement, ergonomie, respect de l’environnement... Nous travaillons avec deux banques internationales et deux banques mutualistes régionales, dont le Crédit Agricole des Savoie. C’est un partenaire historique avec lequel nous avons une communication ouverte et régulière. Nous apprécions les compétences de ses équipes,

Né en 1999 du rapprochement de plusieurs entreprises, notre groupe est un acteur important et reconnu dans le domaine de la construction d’engins de travaux publics urbains. Il emploie 900 personnes et fabrique chaque année entre 5 000

AGIR POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE — 9

— E X P E R T I S E S —

UN ACCOMPAGNEMENT SUR MESURE Apporter aux entreprises des réponses adaptées à leurs besoins, même les plus spécifiques : telle est l’ambition du Crédit Agricole des Savoie. La banque régionale a donc mis en place des pôles spécialisés pour compléter l’action de ses conseillers de proximité : un pôle agroalimentaire, un pôle tourisme, un pôle immobilier, un pôle territoire. À ceux-ci s’ajoutent un service international, une équipe dédiée à l’arrangement de crédit et une structure de capital investissement. Présentation.

Saint-Jean-d’Arves, Savoie

10 — CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

— E X P E R T I S E S —

AGROALIMENTAIRE

William Chauvin Directeur du pôle agroalimentaire

Pourquoi un pôle agroalimentaire au Crédit Agricole des Savoie ?

Avec 85 %de parts de marché, le Crédit Agricole des Savoie est de loin la pre- mière banque de l’agroalimentaire en Savoie et Haute-Savoie. Nous avons ainsi pu développer une connaissance fine et reconnue du secteur, que nous avons voulu mettre au service de nos clients en créant ce pôle. Nous leur apportons ainsi plus que des services bancaires et tissons avec eux une vraie relation par- tenariale, en lien avec notre engagement pour le territoire. À quoi sert le pôle, puisque la Caisse Régionale a des conseillers spécialisés dans l’accompagnement des agriculteurs ? Ces équipes sont complémentaires car les deux chargés d’affaires du pôle agroalimentaire interviennent en aval de la production agricole, sur le négoce et/ou la transformation des matières premières. Nous conseillons toutes les coopératives agricoles, ainsi que les PME et ETI du secteur, et élaborons des réponses personnalisées à tous leurs besoins. En 2020, avec les contraintes sanitaires, notre accompagnement a par exemple porté sur le développement de la vente à distance ou encore sur l’augmentation des capacités de stoc- kage/affinage pour le fromage. Malgré

Les caves de Beaufort

Comment se portent les entreprises agroalimentaires des Savoie aujourd’hui ? La filière française est très saine et s’est montrée très résiliente face à la crise. C’est particulièrement vrai dans les Savoie, où on a la chance d’avoir une production agricole reconnue. Un bon indicateur de cette solidité : moins de 10 % de nos clients ont demandé des PGE amortis sur cinq ans avec une franchise de douze mois.

la crise, nous avons continué à financer nos clients et même à augmenter notre production de crédits. Mais entre eux et nous, ce n’est pas qu’une histoire d’argent ! Nous aidons par exemple les coopératives agricoles à remplir leurs obligations de formation de leurs ad- ministrateurs en organisant des sémi- naires. Nous faisons aussi intervenir régulièrement des experts filières du groupe Crédit Agricole chez nos clients qui ont des problématiques ciblées, en particulier sur les matières premières comme les céréales, le lait, le sucre.

AGIR POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE — 11

SERVICE INTERNATIONAL

Un accompagnement sans frontières Nadine Jacob-Bellato Responsable du service international

Aider les PME et les ETI des Savoie à s’implanter et à se développer hors des frontières françaises : telle est la mission des 26 collaborateurs du ser- vice international du Crédit Agricole des Savoie. «Notre ambition est de les accompagner aussi loin qu’elles le souhaitent en leur apportant des conseils et des moyens financiers, mais aussi en sécurisant et gérant leurs opérations à l’international », ex- plique Nadine Jacob-Bellato, sa responsable. La banque met à la disposition des entreprises ses compétences propres, ainsi que les ressources du groupe Crédit Agricole, présent dans plus de 90 pays, et celles de partenaires expérimentés comme Altios. Elle peut intervenir dans tous les secteurs d’activité et à tous les stades d’une ex- pansion à l’international, de l’étude de marché aux opérations de croissance externe, en passant par la recherche de fournisseurs ou la prospection commerciale. «Notre proximité avec nos clients nous permet de bien comprendre leurs attentes et de jouer auprès d’eux un rôle de facilitateur », souligne Nadine Jacob-Bellato. De nouvelles occasions de rencontres Malgré la pandémie de Covid-19, le service in- ternational a su préserver cette proximité, pour- suivant ses activités et maintenant les liens avec ses clients grâce notamment à l’organisation de webinaires. «Nous voulons aujourd’hui renouer des relations humaines avec chacun d’eux, sans écrans ou téléphones interposés », note Nadine Jacob-Bellato. Après les Cafés de l’international – des rencontres de proximité informelles et convi- viales organisées en septembre dernier – la qua- trième édition de l’International Business Day, qui s’est tenue en novembre, a été une nouvelle occasion de retrouvailles. Lors de cette journée dédiée au développement des entreprises à l’étran- ger, les entreprises clientes du Crédit Agricole des Savoie sont invitées à rencontrer 17 experts et suivre des conférences sur des thèmes d’actualité comme les enjeux économiques mondiaux post-Covid et l’internationalisation à l’ère du digital.

Val Thorens, Savoie

Cyril Gouttenoire Directeur du pôle tourisme

TOURISME

Pourquoi un pôle tourisme au Crédit Agricole des Savoie ? Les Savoie regroupent près de 70 % des stations de sports d’hiver françaises. Le PIB de nos deux départe- ments est très dépendant des activités touristiques, et celles-ci sont saisonnières, ce qui nécessite des solu- tions de gestion spécifiques. Par ailleurs, notre Caisse

Régionale est leader sur le marché du financement des entreprises du tourisme dans les Savoie. Ce contexte nous a conduits à créer le pôle tourisme. Il nous permet à la fois de mieux comprendre les enjeux du secteur pour optimiser notre accompagnement et de fédérer les acteurs de la filière, qui sont isolés de diverses manières – par vallées, par métiers, etc. – afin de les aider à préparer l’avenir. Comment travaillez-vous ? Notre pôle joue un triple rôle de banque, d’actionnaire et de parte- naire des acteurs touristiques. C’est d’abord un centre d’affaires au sein duquel officient quatre conseillers spécialisés. Chacun a sa zone d’intervention, ce qui permet d’avoir une vision à 360 degrés des pro- blématiques des clients. Nous avons aussi un fonds d’investissement et gérons actuellement 75 participations dans diverses structures du secteur touristique, telles que des remontées mécaniques. Enfin, nous animons les partenariats noués par le Crédit Agricole des Savoie avec les acteurs du tourisme, comme le Cluster Montagne ou Domaine

skiable de France, par exemple. Quelles sont vos priorités vis-à-vis des acteurs du tourisme ?

Notre vision à long terme nous incite à les accompagner dans leurs transitions, mais sans jamais négliger le quotidien ni oublier le développement global du territoire et de ses habitants. Dans les stations, cela nous incite à œuvrer aussi bien pour la mobilité verte en devenant l’un des quatre actionnaires du projet Funiflaine d’ascenseurs valléens, par exemple, qu’à soutenir le développement de toutes les formes d’habitat : touristique, permanent et saisonnier.

12 — CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

— E X P E R T I S E S —

IMMOBILIER

Projet Les Trésums, Annecy, Haute-Savoie

Quelle est la mission du pôle immobilier ? Il en a plusieurs. Il finance l’économie du territoire liée à l’immobilier en accompagnant les acteurs publics et privés du secteur : promoteurs, investisseurs, marchands de biens, acteurs du logement social et lotisseurs. Grâce à l’action de nos chargés d’affaires experts, le Crédit Agricole des Savoie est d’ailleurs devenu le premier banquier de l’immobilier des Savoie. Le pôle fait aussi de la co-promotion avec notre filiale CAIP ou d’autres promoteurs qui souhaitent avoir notre banque comme partenaire actionnaire. Enfin, il gère la société Foncière du Crédit Agricole, dont la vocation est d’acheter et louer des actifs immobiliers (logements, bureaux, commerces) dans la durée. Quels sont les atouts du Crédit Agricole des Savoie sur le marché immobilier ? Les deux principaux sont son ancrage local et sa vision extrêmement poussée du marché, indispensable pour échanger avec les clients sur leurs investissements. Cette connaissance est renforcée par le fait que notre banque est leader

du financement des particuliers dans les Savoie et qu’elle les accompagne dans la réalisation de leurs projets immobiliers. La présence de centres de décision sur place est un autre atout, car c’est un gage de réactivité et de rapidité. Nous sommes capables de nous adapter très vite, comme nous le faisons actuellement pour aider nos clients à faire face aux très fortes hausses de la demande et des coûts de matières premières. Dans quelle vision s’inscrit l’action du pôle aujourd’hui ? Nous portons une grande attention au caractère durable des biens immobiliers que nous finançons, car notre banque veut jouer un rôle pionnier et moteur en matière de transitions écologique et énergétique. Nous voulons aussi solliciter en priorité les entreprises locales de BTP pour avoir un effet vertueux sur l’emploi et l’économie du territoire. Enfin, nous sommes fiers de contribuer à faire émerger dans les Savoie des opérations immobilières et urbanistiques emblématiques, comme le programme Les Trésums à Annecy.

Michel Breysse Directeur du pôle immobilier

13

AGIR POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE —

— E X P E R T I S E S —

ARRANGEMENT DE CRÉDIT

Rosario Debernardi Responsable syndication, arrangement M&A

Des projets stratégiques bien financés Création ou reprise d’une so- ciété, opération de croissance externe, évolution de l’action- nariat, achat immobilier… le fi- nancement de certains projets entrepreneuriaux nécessite

parfois l’intervention de plusieurs banques réunies autour d’unmême contrat de financement. «Dans ce cas, il est intéressant pour le client d’avoir une seule banque interlocutrice, dont lamission sera d’arranger le crédit. Elle optimisera ainsi son temps, ses flux financiers et le nombre de ses garanties », souligne Rosario Debernardi, en charge de cet accompagne- ment spécifique auCrédit Agricole des Savoie. Grâce à la proximité relationnelle avec le client, la banque pro- pose un financement sur mesure adapté à ses projets stratégiques. Puis, munie d’unmandat d’arrangement, elle invite d’autres banques à participer à l’opération et négocie les termes du contrat jusqu’à sa signature. Rosario Debernardi passe ensuite le relais à l’agent du crédit, qui devient le point d’entrée de la relation côté client et côté pool bancaire. Mais elle suit la vie du contrat jusqu’à son terme pour s’assurer de la sa- tisfaction de toutes les parties prenantes et piloter des évolutions si besoin. Une activité en plein essor L’arrangement de crédit est donc synonyme de relation privilégiée, particulièrement confiante et durable, entre la banque arrangeuse et son client. Dans ce domaine, l’expertise du Crédit Agricole des Savoie est reconnue. «Être une banque du territoire adossée à un grand groupe est aussi une force, relève RosarioDebernardi. Nous pouvons nous appuyer sur CACIB, la banque de financement et d’investissement duGroupe, mobiliser des partenaires en sollicitant le réseau des Caisses Régionales et d’autres banques et, depuis cette année, fluidifier les échanges autour des contrats grâce à KLS, notre nouvelle plateforme de syndication nationale. » L’activité est en plein essor : née d’une coopération avec le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes, l’équipe de six personnes va d’ailleurs être étoffée pour renforcer encore l’accompagnement.

TERRITOIRE

Lionel Gruffat Directeur du pôle territoire

Fin 2020, le Crédit Agricole des Savoie s’est doté d’un pôle territoire : quelle est sa vocation ? Sur les six experts que compte notre

pôle, deux sont spécialistes de l’accompagnement des collectivités locales et des grandes associations, comme les établissements d’enseignement. Deux autres rayonnent auprès des acteurs dumonde de la santé, dont les entreprises privées et les professionnels libéraux. Une chargée de transition écologique et un chargé d’affaires start-up et innovation complètent l’équipe. Quel est le point commun entre ces experts ? Ils sont spécialisés dans des domaines ciblés au sein desquels les entreprises et collectivités des Savoie ont des questions spécifiques. Tous interviennent souvent directement auprès des clients, et parfois en appui de nos chargés d’affaires.

14 — CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

— E X P E R T I S E S —

Jean-Yves Riowal Directeur du Crédit Agricole Alpes Développement

C2AD

Un outil dédié au capital-investissement Depuis 2009, le Crédit Agricole des Savoie partage avec le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes une structure de capital-investisse- ment : Crédit Agricole Alpes Développement. C2AD in-

tervient dans les cinq départements de l’arc alpin : Savoie, Haute-Savoie, Isère, Drôme et Ardèche. Elle gère deux fonds d’investissement affectés au territoire de chaque Caisse Régionale, avec un mécanisme de co-investissement. «Notre métier est d’investir en fonds propres dans le développement d’entreprises de tous âges, tailles et natures d’activité », explique Jean-Yves Riowal, son directeur. C2AD finance ainsi les projets innovants, les opérations de croissance internes et externes, les opérations de transmission ou de recomposition de l’actionnariat. Son portefeuille compte aujourd’hui 155 lignes de crédit, pour un total de 75 millions d’euros investis. PME familiales et grandes entreprises «Nous recevons chaque année 300 dossiers et en sé- lectionnons 25, poursuit Jean-Yves Riowal. Notre principal critère est la qualité des porteurs de projets, qui doivent nous inspirer confiance. Nous nous atta- chons aussi à soutenir les PME familiales, qui sont au cœur du tissu économique territorial et constituent la clientèle traditionnelle du Crédit Agricole, comme les projets d’envergure des très grandes entreprises ». C2AD est très sensible à certains sujets à forts enjeux pour la croissance et l’emploi, comme les mutations actuelles de l’industrie automobile, du parc hôtelier des stations ou de l’agroalimentaire. Pour rester en prise directe avec la réalité locale, elle cultive sa proximité avec les entreprises. En veillant toutefois à ne pas in- tervenir dans la gestion de celles qu’elle finance. «Nous sommes une force d’accompagnement qui propose des solutions sans rien imposer et laisse les entrepreneurs travailler », conclut Jean-Yves Riowal.

Vallée de Chamonix-Mont-Blanc, Haute-Savoie

Quels types d’actions menez-vous ? Nous soutenons la réalisation de projets entrepreneuriaux, par exemple l’ouverture cet automne, à Annecy, du premier centre dentaire privé de Haute-Savoie, une initiative originale et ambitieuse dans un secteur dans lequel les professionnels exercent surtout en indépendants libéraux. Fruit d’un investissement de près de deux millions d’euros, Evadent va créer une dizaine d’emplois et apporter à la population locale une offre globale de soins dentaires. Mais notre rôle va au-delà du financement. Depuis juin dernier, par exemple, sous l’impulsion du groupe Crédit Agricole, nous intégrons les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans les entretiens avec les chefs dentreprise. Avec cette approche innovante, nous échangeons sur leur degré de maturité de leur propre politique RSE, un sujet devenu stratégique pour elles, et proposons un accompagnement personnalisé allant de l’information technique ou du partage d’un contact à l’élaboration de montages sur mesure.

15

AGIR POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE —

UN DISPOSITIF COMPLET AU SERVICE DES ENTREPRISES

Albertville, Savoie

Au-delà de son rôle de banquier, le Crédit Agricole des Savoie accompagne l’innovation entrepreneuriale à travers un chargé d’affaires spécialisé, le Village by CA des Savoie et C2AD, filiale de capital- investissement. Retour sur ces trois leviers d’action.

Laurent Magniez Chargé d’affaires start-up et innovation

développement ou de leur projet, de la phase ante-création au stade avancé, en leur apportant l’avis d’un spécialiste qui comprend leurs problématiques, ainsi que des finance- ments dédiés et des mises en relation utiles », explique-t-il. Technologies de rupture, sports et loisirs outdoor, économie circulaire, services… les entreprises accompagnées évo- luent dans des secteurs différents, mais comme le souligne Laurent Magniez, elles ont des points communs essentiels aux yeux du Crédit Agricole : «Leurs initiatives contribuent à développer notre territoire, rejoignant ainsi la vocation de notre banque, elles ne sont pas menées en solo mais par des équipes, ce qui est très important pour nous, et elles sont solides financièrement. »

Un accompagnement spécialisé En liaison étroite avec l’écosystème dédié à l’innovation et l’entrepreneuriat de Savoie et de Haute-Savoie, Laurent

Magniez accompagne actuellement une cinquantaine d’en- treprises de ces deux départements. Parmi elles : beaucoup de start-up mais aussi des sociétés matures engagées dans des dynamiques d’innovation. «Nous voulons leur permettre de progresser et pouvons les aider à toutes les étapes de leur

16 — CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

— I N N O V A T I O N E T E N T R E P R E N E U R I A T —

Le Village by CA des Savoie Cofondé en 2017 avec le syndicat mixte Chambéry-Grand Lac économie, installé au Bourget-du-Lac, le Village by CAdes Savoie accompagne aujourd’hui une vingtaine de start-up en phase de développement avec une quinzaine de partenaires locaux, en grande majorité des entreprises. «L’innovation est un levier de transformation nécessaire dans un contexte où l’entreprise doit se réin- venter continuellement et s’engager dans

Pour en savoir plus sur le Village by CA, rendez-vous sur le site : https://des-savoie.levillagebyca.com/fr

Alice Jacquemin Responsable du Village by CA des Savoie

NOUVEAU LEVIER D’ACTION

des transitionsmajeures, note sa responsable, Alice Jacquemin. Sans équivalent en France et en Europe, le concept des Villages by CA favorise cette innovation en misant sur la création de liens et la coopération. Nous mettons en relation des start-up à fort potentiel avec nos entreprises partenaires pour faire se rencontrer des besoins et des solutions, au bénéfice de toutes les parties prenantes. » Les start-up accueillies au Village sont sélectionnées par deux appels à candidatures chaque année. Elles bénéficient ensuite, pendant deux ans, d’un programme d’accélération complet, à la fois individuel et collectif. L’activité de capital création et innovation de C2AD Filiale du Crédit Agricole des Savoie dédiée au capi- tal-investissement, Crédit Agricole Alpes Développement participe régulièrement à des tours de table destinés à la création de projets ou de programmes innovants à po- tentiel. « Sur nos six chargés d’investissement, deux sont spécialisés dans les start-up. Quant aux investissements en fonds propres liés à l’innovation, ils représentent un tiers des 155 lignes de crédit que nous avons en portefeuille, précise Jean-Yves Riowal, directeur de C2AD. Cette activité de capital création et innovation est importante pour nous car ceux qui innovent doivent se battre pour réussir, c’est souvent difficile. En soutenant les porteurs de projets avec l’appui d’un écosystème de co-investisseurs et de sachants, nous contribuons à la régénération du tissu économique local et à l’émergence des entreprises de demain. C’est bon pour l’emploi, bon aussi pour l’image des Savoie qui s’affirment comme un territoire d’innovation. »

ALPES TOURISME LAB Le tourisme représentant une part importante de l’économie locale, le Village by CA des Savoie a cocréé fin 2020 l’Alpes Tourisme Lab, le premier dispositif d’accélération de l’innovation touristique dédié au tourisme alpin. Mi-2021, la démarche avait déjà permis à des start-up de collaborer avec des acteurs majeurs du territoire. Après sa participation au dispositif, l’application Prairy, qui stimule le tourisme local en incitant à (re)découvrir des sites et des activités méconnus, a pu par exemple déployer sa solution auprès de deux stations de sports d’hiver. Quant à La Bulle Verte, qui s’appuie sur des stations de rechargement de véhicules électriques pour en faire des points centraux d’activités touristiques, elle est en discussion avec plusieurs prospects pour de potentielles implantations. Autant d’innovations prometteuses pour écrire le futur des Savoie.

17

AGIR POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE —

— A C C O M P A G N E M E N T E X T R A - B A N C A I R E —

DES SOLUTIONS POUR ASSURER, PROTÉGER, MOTIVER Afin d’optimiser son partenariat avec les entreprises des Savoie, le Crédit Agricole ne limite pas son accompagnement aux sujets bancaires et financiers. Il répond également à deux de leurs préoccupations majeures en les aidant à s’assurer efficacement contre les risques de dommages et à prendre soin de leur plus grande richesse : leurs salariés.

Des programmes d’assurances IARD sur mesure

L es entreprises sont souvent mal protégées contre les risques de dommages. Elles se développent sans actualiser leurs contrats d’assurance initiaux ou ne prennent pas en compte les risques émergents. Or, un sinistre peut avoir des conséquences graves, les obligeant parfois à suspendre leurs activités voire, dans les cas extrêmes, à mettre la clé sous la porte. C’est ce qui nous a conduits à renforcer notre accompagnement dans ce domaine, en mettant en place en 2020 une nouvelle démarche d’assurance IARD dédiée exclusivement aux clients entreprise du Crédit Agricole » : ainsi parlent Sylvie Tresch et Didier Alain Pochal, chargés d’expertises assurances entreprises du Crédit Agricole des Savoie. Tous deux interviennent à la demande des

entreprises, en liaison étroite avec les centres d’affaires. Leur première mission ? Réaliser un diagnostic « Risk Management » à 360 degrés de chaque entreprise. « Grâce à une série d’entretiens approfondis et des visites risques sur site, nous balayons l’ensemble des activités, l’organisation et la stratégie avant d’examiner les contrats », explique Sylvie Tresch. Après le diagnostic, les solutions adaptées Une fois effectuée cette analyse, un pro- gramme d’assurance global est élabo- ré avec le client, en collaboration avec la compagnie d’assurances du groupe Crédit Agricole. «Le programme mul- tirisque est construit pour apporter à l’entreprise une protection maximale en répondant à ses activités, besoins et

risques spécifiques, précise Didier Alain Pochal. Nous proposons également à nos clients des offres d’assurances complémentaires : flotte automobile, responsabilité civile des mandataires sociaux, risque cyber, assurances spéci- fiques liées à un projet de construction ou activités des entreprises du BTP. Enfin, nous les accompagnons dans la mise en place d’un plan d’amélioration des risques. Nous nous inscrivons ainsi dans une démarche de partenariat de long terme. » Un partenariat d’autant plus étroit que l’entreprise conserve les mêmes interlocuteurs de proximité au Crédit Agricole des Savoie.

18 — CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

— A C C O M P A G N E M E N T E X T R A - B A N C A I R E —

Centre d’affaires entreprises, Annecy, Haute-Savoie

L’expertise sociale au service des entreprises

F abienne Domenge est l’une des trois chargés d’expertise sociale du Crédit Agricole des Savoie. Elle accompagne des entreprises de toutes tailles et tous secteurs d’activité, clientes ou non de la Caisse Régionale. «Ces entreprises veulent gagner en attractivité afin de recruter plus facilement de nouveaux talents, fidéliser et motiver leurs salariés pour booster leurs performances économiques et sociétales, souligne- t-elle. Nous les conseillons dans la mise en place de solutions clés en main, modulables ou sur mesure, selon les cas. Notre but est de répondre à leurs problématiques en restant au plus près de leurs objectifs et en maximisant les bénéfices sociaux et fiscaux de leurs initiatives. »

Épargne salariale, retraite, santé, prévoyance Le Crédit Agricole des Savoie propose trois types de solutions aux entreprises. Il y a d’abord les dispositifs d’épargne salariale – intéressement et participa- tion – qui dynamisent leur politique de rémunération et leur permettent d’as- socier leur personnel à leurs résultats. S’y ajoutent des contrats d’assurance collective – complémentaire santé et prévoyance – ainsi que des offres dé- diées à une préoccupation majeure aujourd’hui pour les salariés et leurs employeurs : la retraite. «Sur ce sujet, par exemple, nous incitons les entreprises à saisir les opportunités offertes par la loi Pacte de 2019 en se dotant d’un Plan d’épargne retraite collective (Percol) en épargne salariale et d’un Plan d’épargne

retraite d’entreprise obligatoire (Pero) en retraite complémentaire, poursuit Fabienne Domenge. Le Pero est un outil efficace pour l’entreprise qui veut aider ses salariés à préparer leur retraite. Il réunit le meilleur des contrats qui l’ont précédé, avec en plus de nouveaux avan- tages comme la gestion pilotée et le ver- sement défiscalisé. En parallèle, nous proposons aux entreprises une solution pour provisionner les indemnités de fin de carrière à verser aux collaborateurs au moment de leur départ en retraite, les sommes provisionnées étant défis- calisées. » L’accompagnement du Crédit Agricole des Savoie ne s’arrête pas au choix de solutions adaptées au sein d’une offre sans cesse étoffée : il intègre aussi un suivi personnalisé pendant toute la durée de vie des contrats.

19

AGIR POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE —

VOUS OFFRIR

LES EXPERTISES

D’UN GRAND GROUPE BANCAIRE

ET LA RÉACTIVITÉ

D’UNE BANQUE RÉGIONALE.

Nous mettons notre expertise au service des entrepreneurs savoyards : • 164 agences • 3 agences Entreprises : Chambéry, Annecy Genevois et Mont-Blanc Léman • des pôles spécialisés dans les domaines de l’Agroalimentaire, de l’International, du Tourisme et du Territoire (Santé, Collectivités Publiques, Energies Environnement), • une structure de capital développement, • un village de l’innovation.

11/2020 - Document non contractuel à caractère publicitaire - Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel des Savoie, société coopérative à capital variable, agréée en tant qu’établissement de crédit, dont le siège social est situé à Annecy - PAE Les Glaisins - 4 avenue du Pré Félin Annecy le Vieux - 74985 Annecy cedex 9 - 302 958 491 RCS Annecy - code APE 6419 Z. Garantie financière et assurance de responsabilité civile professionnelle conformes aux articles L 512-6 et L 512-7 du Code des Assurances. Société de courtage d’assurance immatriculée au Registre des Intermédiaires en Assurance sous le n° 07 022 417. Conception et réalisation : Crédit Agricole des Savoie - Crédit photo : iStock.

AP-ENTR-SIMODEC-230x297-201124.indd 1

16/12/2021 16:43

Made with FlippingBook Annual report maker